AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Lun 3 Mar - 21:46

La jeune femme perdait pieds peu à peu. Devant tous, elle choisissait de donner une certaine image qui ne correspondait absolument pas à ce qu’elle vivait réellement. Si elle souriait et paraissait sympathique, c’était parce qu’il le fallait que les ouvriers puissent s’ouvrirent à elle et lui faire confiance. Si elle paraissait forte et prête à sacrifier ses nuits pour des raisons militantes, en réalité elle sentait que son corps allait défaillir chaque jour un peu plus. Non seulement son corps ne tenait désormais plus, mais également sa tête. Il lui était de plus en plus difficile de pouvoir aller à la faculté, de tenir lors de ses longues soirées derrière sa caisse et encore plus durant ses longues nuits d’insomnies et d’activités politiques. Pourtant, devant tout le monde elle réussit à garder les apparences intactes. Ses sautes d’humeurs ? Elle les contrôlait comme elle le pouvait mais réussissait globalement à les cacher à tout le monde, surtout aux militants de l’organisation. Jamais ils ne comprendraient pourquoi elle prenait ces pilules. Tout du moins, il ne l’accepteraient pas et elle serait marginalisé. C’était tant de pressions au quotidien qu’on pouvait plutôt se demander comment elle faisait pour tenir tout simplement.

Ce soir-là elle avait décidé de lâcher prise. Elle avait décidé qu’elle ne préparerait pas ses cours pour le lendemain, qu’elle n’irait pas travailler jusqu’à deux heures du matin pour un salaire de misère et n’irait pas à sa réunion le lendemain matin pour discuter du journal qu’ils allaient sortir le lundi matin. Elle se fichait des conséquences, elle emmerdait tout le monde et elle voulait simplement qu’on la laisse tranquille… Au moins pour cette nuit. C’était peu demander, pour n’importe qui ça ne ferait rien, pour elle c’était pourtant tout un monde. Ses professeurs allaient la condamner d’une note, son employeur d’un blâme et les autres militants d’un bon sermon. Mais tout ça, elle n’en avait rien à faire. Aujourd’hui ça faisait plus de six mois qu’elle était à Touljin. Aujourd’hui elle n’en pouvait plus. Sa mère l’avait appelé à plusieurs reprises tout au long de la journée, la harcelant sans cesse. Que ce soit par des messages ou par des appels… même sur les réseaux sociaux. Elle avait alors tout éteins et elle était allée boire jusqu’à devenir saoul. Un ami de l’université l’avait invité à sa fête d’anniversaire chez lui. Elle lui avait tout d’abord dit qu’elle ne pouvait pas, comme très souvent quand on l’invitait à une fête ou boire un verre car il était très difficile pour elle de se libérer du temps. Ce soir, c’était différent. Elle s’était coiffée, ce qui était une chose extraordinaire, et avait mis une robe… Ce qui l’était encore bien plus. Bon ses chaussures restaient des rangers tâchées de boues mais c’était histoire de dire qu’elle avait fait un effort. Elle arriva à cette fête comme un cheveux dans la soupe. Elle ne semblait pas du tout à sa place dans cet endroit. Elle garda ses mains dans ses poches de gilet, beaucoup trop grand pour elle et regarda autour d’elle comme un chaton égaré. Lorsqu’on lui proposa un verre, elle arqua un sourcil et accepta évidemment et puis… les choses devinrent un peu floues. Elle se souvient qu’on l’a prit à part dans la cuisine, tout en lui servant plusieurs verres d’alcool de tout évidence très fort. La jeune femme commença alors une conversation très politique, mais aussi très alcoolisée, qui pouvait bien sûr décrédibiliser tout discours… aussi pertinent soit-il. Une discussion qui fini par une Ha Neul complètement ivre, sur une table et levant son verre à toutes les personnes qui passaient. C’est de toute évidence une HaNeul complètement lâchée que ses camarades avaient pu découvrir… Certainement contre sa volonté. Bien qu’on la considérait bien souvent comme la féministe qui ne laissait jamais passer une blague un peu trop sexiste, elle était certainement devenue beaucoup plus amusante à leurs yeux.

Ne me demandez pas comment, mais elle réussi à rentrer jusqu’à chez elle. En titubant, en gardant les yeux fermés comme un fantôme et en soupirant toutes les cinq minutes contre les obstacles qui osaient se poser sur son chemin. Il faut d’ailleurs dire que l’un de ces obstacles fut un pauvre clochard, auquel elle faillit donner un coup de pieds rageur avant de se rendre compte de ce qu’elle allait faire. Il faut donc comprendre dans quel état elle fut lorsqu’elle arriva jusqu’à son étage après bien des difficultés et des obstacles. Elle se sentait comme Hercule après ses douze travaux. Tout en se trémoussant en rythme en se mettant à siffler la chanson qu’elle avait encore en tête, elle ouvrit sa porte avec difficulté et rentra en faisant certainement… le plus de bruit de possible. Une fois entré, elle enleva ses chaussure difficilement et jeta son sac… en faisant tombé quelque chose. Evidemment, ça ne l’a concernait pas. Elle commença donc par se déshabiller et tout en gardant les yeux fermer continua de chanter sa chanson, cette fois-ci beaucoup plus fort. Elle continua de se trémousser toute seule en rythme. Malheureusement, ce pied de lit n’était pas au bon endroit. Et elle trébucha, en sous-vêtement et en chaussette, dans le lit. Elle soupira alors et se redressa en s’ébouriffant les cheveux, trouvant cet endroit quand même vachement étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Bang Shi Hoo;
Membre
Feat : Lee Min Ki

Masculin Nombre de messages : 15

Me, myself and I : 25 yo ; single ; korean

MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mar 4 Mar - 12:03








The past is a ghost, the future a dream, and all we ever have is now.


Les esprits les plus simples restaient les plus chanceux. Ceux qui ne se souciaient que peu de choses, qui oubliaient… Les maladroits et les distraits, ShiHoo les enviaient, lui qui n’était qu’un copy cat. Par moment, comme s’il redevenait lucide, il avait l’impression de se dédoubler, de sortir de son corps et se voir feindre une personnalité qui n’était pas sienne. Ou peut-être était-ce juste son passé qui le hantait? Un fantôme indésirable qui avait élu domicile dans se splus sombres pensées. De très rares moments de lucidités où il se disait que Bob l’éponge devait être le plus heureux idiot du monde. Et puis il arrêtait de réfléchir, et buvait un verre d’une traite ou avalait ce petit cachet blanc, reprenant ce sourire si caractéristique, partagé entre l’euphorie ou… un certain soulagement. Oh il n’aurait pas du, c’était certain… Mais ça faisait tellement longtemps qu’il “n’aurait pas du”.

Il n’y avait jamais de bonnes raisons, pourtant il était facile de s’en convaincre. Il y a toujours un petit détail qui peut vous faire changer d'avis, que l'on peut tourner à son avantage. Puisque "bonne" ou "mauvaise" raison était laissé à l'appréciation de tout à chacun. Et comme si son corps lui fournissait de faux prétextes, ce soir il ressentait une douleur à la hanche. Une douleur lancinante à le faire transpirer, à le mordre jusqu'aux os. Allongé sur son lit, fixant le plafond, ce soir il n'y avait aucun tapage nocturne dans l'immeuble à cause de lui, seul le bruit de froissement de draps et de sa respiration un peu trop rapide. Pour une fois, ShiHoo le fêtard avait décidé de passer une soirée "calme", là devait être sa seule faute. Ou plutôt, personne ne devait être disponible, y compris sa voisine. Il serra les dents, se répétant que son esprit lui jouait des tours: sa hanche allait parfaitement bien et la cicatrice qui barrait sa peau était bel et bien refermée. Mais pourquoi “souffrir” quand on pouvait juste … tout effacer ? Pourquoi endurer pour prouver être fort? Dans quel but ? Obtenir une reconnaissance? Ne pas sombrer? Qui avait-il de mal, à ne pas sombrer? Dans un soupire, il tendit la main vers le tiroir, un geste maladroit à en faire tomber quelques objets trainant de la petite commode et attrapa le sachet qu'il sentit sous ses doigts. Il scella et condamna sa nuit aux rêves, calmant son esprit d'un passé qu'il ne voulait plus.

Il n'aurait pas cru avoir de la visite dans la nuit. Ce n'était pas comme s'il y avait quoi que ce soit à voler ici de toute manière, à moins d'être un client vraiment en manque et de le connaitre suffisamment. On l'arracha à son sommeil, rouvrant difficilement un oeil dans un grognement pour ne plus se soucier du bruit dans l'autre pièce. Il grogna et marmonna...puis attrapa son coussin qu'il pressa sur sa tête, comme si une fine couche de tissu et de plumes allaient couvrir autant de bruits. Bordel. Il ne rêvait pas, on chantait.  Rouvrant les yeux, il put voir sa table de chevet et ...quelque chose tomber sur son matelas. Ou plutôt quelqu'un. ...Est-ce qu'il était encore entrain de rêver? Il plissa les yeux...puis se massa les paupières et écarta l'oreiller. Il pleuvait des filles nues dans son lit à présent?  Il arqua un sourcil, dans un temps d'arrêt ... Et sourit en comprenant de qui il s'agissait. Pourtant il ne bougea pas les secondes qui suivirent et finit tout de même par s'appuyer sur son coude dans un mouvement lasse. Allongé tout deux à moitié nu sur un lit ...et pourtant il avait l'impression de voir une petite soeur se faufiler près de son grand frère. Quoi que. A la détailler, elle ne semblait pas trop consciente.

" tu te sentais seule Ha Neul ? "

Et sa voix rauque aura détruit le silence...de toute façon perturbé par son arrivée. Son sourire ne s'étira que plus, avant de s'effondrer à nouveau contre le matelas en s'ébouriffant les cheveux. Il pouvait sentir l'odeur de l'alcool ... Une odeur qu'il côtoyait si souvent. Alcool, cachet, fille...dans un autre contexte, la soirée aurait été parfaite. Bien que ce soir, il voulait bien revoir sa définition du mot parfait et l'accorder à cette nuit. Parfois, on veut juste autre chose, juste le temps d'une soirée.


made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mar 4 Mar - 14:05

Ha Neul, en arrivant à Touljin, s’était trouvé un ami dans sa grande débauche. C’était la première fois qu’elle se laissait ainsi aller à faire des choses que sa raison n’accepterait pas. Certes, elle avait toujours été révoltée, certes elle n’avait jamais aimé l’autorité. Cependant, elle n’avait jamais perdu le contrôle d’elle-même. Prendre part à des associations, lorsqu’elle était adolescente, lui avait donner une certaine rigidité. Elle se couchait à des heures précises, n’avait que très peu d’autres loisirs et lorsqu’elle rentrait chez elle, bien souvent la jeune femme devait surtout aider sa mère à tenir la maison. Elle avait beau toujours s’être battu contre cette répartition des tâches injustes et sexistes, elle n’avait jamais réellement eu le choix. Auprès de ses autres camarades de classes, elle avait toujours gardé une certaine aura d’austérité. Comme si avoir une passion autre que le sport ou les jeux-vidéos était tellement anormal qu’il fallait être un moine pour pouvoir supporter cette vie. Tout du moins, avec un peu de recul, elle avouerait certainement que cette manière de vivre ne lui avait jamais permis de s’épanouir totalement en tant que jeune femme.

Il ne faut cependant pas croire que sa vie n’avait toujours été que devoir et obligations. Ha Neul n’avait pas pour vocation d’être une sainte, elle ne s’était d’ailleurs jamais sentie une attirance pour telle ou telle religion. Encore moins à présent qu’elle avait acquis une haine pour toutes les Eglises. Si elle faisait ça, c’était pour se sentir utile, vivante. A présent, pour se sentir vivante, il lui fallait encore plus. Touljin lui paraissait parfois pleine de lumière, emplie de jeunes gens aimant sortir le soir, de business man la journée, d’adolescentes l’après midi. Touljin était pleine de vie. Il y avait toujours une certaine agitation partout, il y avait tellement de monde d’ailleurs qu’elle se sentait perdue. Cependant, derrière tous ces gens se trouvaient le même mal. Cette grande agglomération, cette fourmilière, avait créé son propre mal. Certaines personnes de Touljin ne rêvaient plus. Ha Neul était persuadé que s’était un mal du temps. Un traumatisme ambiant, pour tout le monde, de cette guerre trop rapide, de cette production de masse et de cette ville beaucoup trop peuplé. Elle a commencé à ne plus rêver seulement quelques semaines après son arrivée dans la ville. C’est ainsi qu’elle a rencontré ce jeune homme : Shi Hoo. C’était son ami particulier. C’était le seul à savoir qu’elle ne rêvait plus, c’était l’un des seuls à connaître ses plus noirs secrets. Comme si le vide qui habitait ce jeune homme l’avait happé. Avec lui, elle n’avait pas de masques. Elle ne se sentait pas obligé d’être sérieuse, de parler de choses politiques, d’être propre sur elle ou de donner confiance. Tout avait commencé entre eux de façon tellement extraordinaire par rapport à ses relations habituelles que cette relation était incomparable. Ils avaient commencé ensemble à prendre ces pilules spéciales. Un moyen de se soulager de toutes ses souffrances physiques et psychiques. Ils étaient tous les deux des enfants de ce temps après tout.

Ne lui demandez pas comment elle est arrivé ici. C’était la première fois qu’elle utilisait ses propres clés pour ouvrir sa porte. Il lui arrivait pourtant très souvent de lui rendre visite, parfois même elle y allait beaucoup plus que dans son propre appartement. Elle n’aimait pas se retrouver seule pour manger, alors il lui arrivait très souvent de toquer à sa porte mais se retrouver dans son lit en étant persuadé qu’elle était dans le sien, c’était la première fois. Elle ne compris pas tout de suite ce qu’il se passait, elle entendit une voix et ouvrit un œil en s’étirant dans le lit. Elle comprit alors que ce n’était pas sa chambre. Elle ouvrit les yeux doucement et se redressa en s’ébouriffant les cheveux, regardant dans le vague avant de sursauter en l’entendant. Elle tourna doucement la tête, ne le reconnaissant pas tout de suite mais reconnaissant très bien que c’était un corps d’homme allongé à côté d’elle. Son sang ne fit qu’un tour et elle commença par lever un coussin pour le frapper. Il faut dire aussi que Ha Neul ne faisait que très rarement dans la dentelle. Son geste se stoppa net cependant lorsqu’elle eu un minimum conscience de sa nudité. Elle préféra donc se calmer et cacher son corps à l’aide du coussin puis se redressa sur ses genoux en plissant les yeux. Son visage lui disait quelque chose. Son souffle était rapide mais elle le reconnu tout de suite. Ses yeux s’écarquillèrent et elle du prendre son visage dans ses mains pour réellement se rendre compte.

« MinSuk c’est toi ? C’est bien toi ?! C’est impossible… »

Ses yeux brillèrent quand elle crut reconnaître son frère. Certainement que tous les verres qu’elle avait bu à cette soirée n’étaient pas remplis que d’alcool. Qui sait… Elle s’en fichait. Elle se sentait tellement heureuse à cet instant de revoir son frère. Elle préférait une fois de plus envoyer sa raison aux oubliettes qu’essayer de se raisonner. Il serait pourtant très simple de le faire mais elle ferma tout de suite les yeux et le prit dans ses bras en essayant de respirer son odeur tout en aillant les yeux humides et la voix enrouée.

« Ils ont dit que t’étais mort, au front… et puis je me suis retrouvé toute seule avec maman. C’était injuste… Tu sais tu m’as beaucoup manqué… C’était vraiment injuste… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Bang Shi Hoo;
Membre
Feat : Lee Min Ki

Masculin Nombre de messages : 15

Me, myself and I : 25 yo ; single ; korean

MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mar 4 Mar - 15:22








The past is a ghost, the future a dream, and all we ever have is now.


Certains diront qu'il s'agit de karma, d'autres de destins et d'autres de coincidences. Tout dépend de ce que l'on croit, ou de ce que l'on veut croire. Est-ce qu'il avait mérité sa vie ?  Ou était-elle déjà écrite? Il ne s'était jamais vraiment posé la question, la vie était bien trop compliquée à analyser et était parfois trop garce pour lui. Ha Neul n'aurait pu être qu'une voisine parmi tant d'autres, qu'il aurait croisé en sortant de chez lui ou qui lui aurait emprunté du lait de temps en temps. Quand bien même ils seraient devenus amis, combien de chance y avait-il pour qu'elle ait un lien avec son passé? A croire que la guerre ne les avait pas seulement meurtri mais également rapproché. Un rapprochement vicieux, un réconfort qu'on ne peut plus recevoir des nombreuses personnes disparues et qui aujourd'hui ... les reliaient.  D'un lien invisible dont seul ShiHoo était conscient et dont il ne parlera pas. L'ignorance était un cadeau qu'il lui offrait.  Tout comme ses pilules qu'il lui avait tendu pour la première fois. Les yeux d'Haneul lui avait parlé. Trop profonds, trop tristes derrière des discours poignants. A croire qu'elle expulsait un certain mal, il avait voulu la sauver. Lui rendre la vie plus facile comme il faisait avec la sienne. Lui apprendre à être un peu plus faible au risque de la voir tellement se débattre qu'elle ne finisse par se noyer de fatigue, dans ce flot toujours en mouvement. Il ne fallait pas chercher à suivre. Lui il était sorti des rangs...et avait juste marché. On attendait rien de lui et c'était plus simple comme ça.

Il ne lui demanderait pas comment elle était arrivé dans son lit, non. En faite, il s'en moquait ou comprenait. L'alcool vous fait faire bien des choses...Comme de se glisser dans le lit d'autrui. Chance pour elle, il n'était pas le grand méchant loup et il ne comptait rien lui faire. Ha Neul, même bourré, semblait avoir l'instinct de survie. ... A son contraire. Il n'avait même pas sursauté, ni eu une crise cardiaque en la voyant tomber dans son lit sans raison. A croire qu'elle s'était faite une place dans sa vie, retirant un bout de solitude pour s'y mettre. Enfin dans le cas présent, c'était surtout son appartement, devenus squatteurs mutuels.  Il en aurait ri, de sa réaction, pourtant il se contentait de la fixer de ses yeux sombres et d'afficher un sourire en coin de lèvres. De détailler les moindres de ses réactions, presque fasciné. Pour une fois qu'il pouvait s'en rendre compte et qu'il était lui-même sobre, il appréciait. Enfin, quand il la vit tenter de le frapper...Il crut vraiment qu'elle allait le faire, n'en était pas au premier coup reçu de sa part. Il ne cilla pas, prêt à rattraper son poignet mais rien ne vint et son propre geste resta dans ses pensées. Une étrange soirée. Il voulu tendre la main vers le coussin pour le lui enlever et la taquiner sur le fait qu'elle se soit trompée de lit. Ou faire une bataille d'oreillers. Mais elle ne lui asséna pas le plus petit des coups... Un coup de massue. Min Suk.

Il écarquilla légèrement les yeux, prêt à rire mais l'obscurité lui facilita la tâche. Il pourrait prétendre ne pas voir ses yeux briller ou entendre sa voix trembler mais il ne pouvait pas briser son hallucination, quand bien même elle tirait sur ce lien douloureux. Il déglutit et ouvrit ses bras avant même de s'en rendre compte, les refermant sur elle. Il soupira discrètement et l'attira contre lui, sa main caressant ses cheveux en les écartant doucement de sa nuque alors qu'il fixait à nouveau devant lui, cette même table de chevet. Il rapprocha ses lèvres de son oreille, murmurant tout bas.

" Je suis rentré. Tu n'as plus à t'inquiéter hn? Je suis là. "

Ainsi ce soir il était MinSuk... le comble de l'ironie, lui qui semblait souvent s’inventer des vies, il prenait celle d’un mort qu’il avait connu. Malgré lui, il repensa à cette photo, et ses mots au sujet de sa famille qui l’attendait mais qu’il ne put revoir. Il frissonna, de la froideur de ses souvenirs ou de la température différente entre l'étreinte et celle de la pièce contre son dos. Ses mains descendirent contre sa taille, cessant toute attention pour...des chatouilles. Il ne voulait pas l’entendre pleurer.

“ Mais où est donc passé mon petit frère hnnn ~ ? ”



made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mar 4 Mar - 15:56


Ils s’étaient trouvés ainsi. Ou plutôt, elle l’avait cherché quelque part. Elle avait cherché tout cela. Il n’avait pas eu besoin de beaucoup forcer ses résistances pour qu’elle se laisse aller. Shi Hoo avait quelque chose en lui qui avait attiré naturellement Ha Neul. Non pas une attirance purement physique mais comme une attirance de deux esprits et de deux âmes. Il était le désordre qu’elle désirait sans réellement se l’avouer. Si elle savait qu’en plus ils n’étaient pas seulement liés par cela… Le destin ? Elle n’y croyait pas. C’était la coïncidence, le hasard. Une force finalement au dessus d’eux qu’elle ne pouvait comprendre ni contrôler. Cependant elle ne croyait ni au karma ni au destin. Alors ça devait être le hasard… Et par hasard elle avait trouvé cette personne à côté de chez elle, qui plus est.

Ha Neul ne connaissait rien de Shi Hoo. Elle n’était pas quelqu’un de curieux, elle préférait laisser aux autres ce qu’ils cherchaient à cacher. Ainsi, dès lors qu’il ne s’était jamais ouvert à elle, la jeune femme n’avait pas cherché à aller plus loin. Parfois, entre eux, seuls des regards suffisaient. Finalement, sans paroles, elle avait l’impression de le connaître plus qu’elle ne connaissait ses collègues ou ses camarades. Cependant elle ne pouvait le comprendre. Shi Hoo était une sorte de gouffre sans fond dans laquelle elle tombait tous les jours un peu plus mais la raison la tenait toujours très strictement. Quand elle se laissait aller à rêver avec lui, ce n’était que dans des cadres bien strictes qu’elle avait elle même choisie. En ce sens, elle avait l’impression de contrôler ses instants d’égarement. De l’extérieur, certainement que personne ne pouvait comprendre la nature même de leurs relation. Des amis ? Pas réellement, ils ne parlaient en réalité pas tant que ça, ils ne s’étaient jamais promis d’être là l’un pour l’autre. Des voisins ? Pas seulement. Qui passe tout son temps chez son voisin ? Qui a une relation aussi proche de son voisin ? Un amant ? Loin de là. Jamais Ha Neul n’avait voulu le voir ainsi, un amant ce serait réducteur. Elle avait une relation tout autre avec lui, indéfinissable… tout comme lui. Shi Hoo n’entrait dans aucunes de ses cases. Elle ne connaissait pas son passé mais savait que son présent était un floue infinie. Il avait mille visage, mille humeurs. C’était le plus intéressant. C’était ce qui la poussait à venir le voir chaque jours avec parfois plus d’intérêt que d’ouvrir des bouquins. Parfois même une petite excitation au moment où elle ouvrait cette porte qu’elle venait juste de franchir.

Comment aurait-elle put deviner qu’il allait rentrer dans le jeu ? Elle avait une part de conscience, qui savait que ce n’était pas son frère, que c’était un jeu. Néanmoins, cette partie d’hallucination était tellement forte, tellement grande, qu’elle avait prit le dessus sur tout. Une fois de plus, c’est tout autre chose que sa raison qui parlait. Elle sourit doucement en le sentant l’étreindre. Elle ne se laissait jamais aller à ce genre de manifestement d’affection. Elle disait détester cela. Même ses amants d’un soir, elle ne leurs laissait jamais cela. Pourtant elle se rendait compte que quand elle se laissait juste un peu aller, c’était tout de même bien agréable. C’était son frère après tout. Avec lui, elle pouvait se laisser faire. La lionne se mettait donc presque à ronronner comme un chaton apeuré. Certainement qu’elle préférerait ne pas s’en souvenir le lendemain matin. Elle se sentait tout à coup de nouveau une petite fille et hocha la tête rapidement en reniflant, le serrant contre elle. Il avait la même musculature, il était aussi grand que lui. Elle ne se rappelait plus de son odeur mais il devait avoir cette odeur… oui très certainement.

Elle ouvrit de nouveau les yeux lorsqu’elle put sentir ses mains descendre jusqu’à ses flancs pour la chatouiller. Sans réellement le faire exprès, elle poussa un cri d’indignation avant de se mettre à rire. C’était tellement vile de sa part. Bien sûr elle ne pouvait pas s’en empêcher et son corps se tordit alors sous les contractions que lui provoquaient les chatouilles et les rires. Son frère aurait certainement également fait la même chose. Il ne supportait pas les pleures… c’était bon pour les fillettes et Ha Neul n’avait pas été éduquée à pleurer comme une petite fille. Elle essaya de le repousser comme elle pouvait malgré ses maigres bras mais elle gardait de la force pour une jeune femme de sa taille. Elle réussit à se recroqueviller et à mettre ses pieds entre son corps et le sien. Après avoir réfléchit deux secondes elle chercha dans l’obscurité un coussin derrière elle et le lui lança avant de lui tirer la langue.

« Te fis pas aux apparences, je suis aussi robuste que JaeSuk ! Puis c’est toi qui m’a dit que je resterai plate comme une planche à pain toute ma vie !»

Presque un peu honteuse d'être devenue une femme… On sentait tout de même la revanche face aux petites remarques mesquines qu’avaient dû lui faire son frère quand elle n’avait que quinze ans et qu’elle était effectivement… Plus plate que la moyenne. Elle essaya de mettre une distance raisonnable entre eux deux, toujours dans son propre délire, un coussin la protégeant d’une possible attaque... mais de qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Bang Shi Hoo;
Membre
Feat : Lee Min Ki

Masculin Nombre de messages : 15

Me, myself and I : 25 yo ; single ; korean

MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mar 4 Mar - 22:27








The past is a ghost, the future a dream, and all we ever have is now.


Il ne fallait pas chercher à anticiper ses réactions. Shi Hoo ne savait lui-même pas comment il pourrait réagir à une réaction. Si on lui demandait, il répondrait simplement “ ça dépend”. Ca dépend de son humeur, de son envie, du café qu’il a bu ce matin et de la nuit qu’il a passé et aimait penser qu’au final, il était quelqu’un de libre, même dans sa personnalité. A croire qu’il aimait n’avoir aucun control sur sa vie, la laissant au “hasard”.  Autant dire qu'il n'avait jamais utilisé un agenda de sa vie. A tellement planifier et s’encarder, on se fermait. Et pour quoi ? Une sécurité? Une prison. Il y aura toujours un imprévu, un contrôle qui ne sera jamais totalement parfait, et des déceptions. Alors oui, il ne savait pas où il allait et où il mettait les pieds, peut-être même qu'il trébucherait par surprise mais...n'est-ce pas ça le plus intéressant ? L'inattendu.

ShiHoo et HaNeul étaient deux exactes opposés qui pourtant s'étaient "trouvés". Deux contraires avec les mêmes blessures. Et d'extérieur, on lui dira probablement que ShiHoo n'aura jamais une bonne influence sur elle, - ce qui est sans doute vrai- incarnant la faiblesse de l'homme. Il l'attirera plus bas, dans son gouffre. Et lui montrera à quel point il est plus facile de mener ce genre de vie quand on avait autant de chance que lui, qu'il n'était pas nécessaire de se fatiguer autant pour un devoir envers un idéal de la société. Il arrivait à se payer le même studio sans exercer une quelconque profession, sans jamais avoir eu à travailler ou à supporter un employeur qui l'irritait. Il arrivait à se procurer le rêve en cachetons. Que voulait-elle de plus ? Comme une jeune apprentie qu'il avait pris sous son aile, il lui montrerait un autre chemin. La détournerait de ses idées révolutionnaires et de politiques. De toute façon, il était convaincu qu'elle ne changerait pas le monde.

Alors...Il ne savait actuellement pas ce qu'il faisait et ne cherchait pas à se demander si c'était raisonnable ou non, si c'était "bien" ou "non" ou s'il causerait plus de mal que de bien mais ce soir il était MinSuk. La lionne était devenu chaton, plus fragile, ne semblait plus vouloir le marteler de coup de coussins et il lui accordait ce moment d'illusion. Lui laissait penser que son odeur était celle de son frère et qu'il était bel et bien là, revenu des morts. Mais il préférait entendre des rires que des pleurs, lui nouant presque l'estomac avant qu'il ne décide à procéder aux chatouilles.  Il put la sentir se tortiller contre lui, mais il gardait des bras plus épais que les siens, et une force...D'un vrai homme, comparé au petit bonhomme qu'elle était. Il se mangea tout de même l'oreiller...étouffant un rire alors qu'il le prenait pour la menacer à son tour. Tout deux à lever leurs armes, on se croirait dans un vieux western...à qui dégainera le premier.

" ha oui ? Je peux savoir où tu caches tes muscles ?  Tu as la force d'un petit poulet ~ "

Il y renonça, préférant ses propres mains pour tenter de "chercher ses muscles" entre de nouvelles tentatives de chatouilles, tant pis pour les coups, il était suicidaire et maso de toute façon ~ Il chercha à réduire la distance, sachant que son lit n'était pas suffisamment grand pour qu'elle puisse continuer de s'écarter... Il tenta d'attraper son bras afin de la maitriser contre le matelas.

" Jae Suk m'aurait déjà mis à terre, LUI "




made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   Mer 5 Mar - 2:10


Elle espérait… Non elle savait qu’il ne la détournerait jamais de son idéal. Il était encré en elle, il était ce qui la rattachait à cette société. Elle ne voulait pour rien au monde se détacher de tout cela. Si elle le faisait, elle tomberait… Elle n’aurait plus rien auquel se rattacher comme ShiHoo et elle n’était pas lui. Elle voulait pouvoir le remonter jusqu’au monde réel de ses maigres bras elle aussi, elle voulait l’amener un peu plus dans son propre monde : le réel. Pourtant, Ha Neul n’avait certainement pas la force suffisante. Elle n’avait peut-être pas la volonté suffisante non plus. Au fond, elle se laissait aller parce qu’elle pensait que c’était temporaire. Qu’elle ne jouerait pas son jeu toute sa vie et qu’elle finirait bien par réussir à remonter la pente quand elle l’aurait décidé et qu’elle sera prête. C’était sa petite faiblesse. Comme un amant si elle avait été mariée. Elle se laissait aller à la tentation, mais savait… ou tout du moins se persuadait intérieurement qu’elle retournerait toujours vers son mari. Pour le moment, il lui faisait du bien, en tout cas c’est ce dont elle avait l’impression. Elle se sentait mieux quand elle était avec lui. Tout était plus simple, tout était… embrouillé et laissait une pleine place à son imagination et sa personnalité qui ne demandait qu’à réussir à sortir de ce corps. Un petit démon, en elle, qui parfois la contrôlait plus qu’elle ne l’aurait voulu. Un démon qui avait trouvé son maître : ShiHoo. C’était une passion platonique.

Elle regretterait peut-être demain. Certainement qu’elle regretterait une fois de plus. Comme tous les lendemain matin quand elle prenait ces pilules blanches. C’était presque de la folie ce qu’ils étaient en train de faire. Un jeu de rôle, où chacun se prend un peu trop à son rôle. Où le rêve devient la réalité. Au fond d’elle même, Ha Neul savait que ce n’était pas son frère. Pourtant, elle se plaisait à prétendre le contraire, à s’en persuader même. Ce n’était pas seulement les vapeurs de l’alcool qui lui faisaient cet effet là. C’était une ambiance, c’était une exaspération de son quotidien beaucoup trop morose. Tout était fade, monotone. Tout se ressemblait. Sauf lui. Lui et son grain de folie. Elle ne savait pas d’où lui venait cette manière si étrange d’appréhender le quotidien. Peut-être qu’au fond, cette passion platonique elle l’avait elle aussi inventée.

Cette scène devait certainement être épique. Tous les deux, en train de se menacer de leurs oreilles respectifs, les yeux dans les yeux. Ha Neul prenait presque ça très au sérieux malgré son sourire au coin des lèvres, presque un peu anxieuse. Oh, elle savait qu’il ne lui ferait rien. Elle savait qu’il ne la blesserait pas. Cependant, sa volonté a toujours prouver qu’elle était beaucoup plus forte qu’elle ne le paraissait resurgissait. Pauvre Ha Neul… Si elle savait qu’il ne pouvait la prendre au sérieux dans cette tenue. On voyait ainsi très bien qu’elle n’était pas très grosse. Certainement que le stress ainsi que le manque de temps lui avait fait perdre quelques kilos encore qu’à son arrivée à Touljin. Ses petits bras sec, ses cuisses sans aucune formes et ses poignets prêts à se fracasser si on les serrait un peu fort. Elle n’avait pas le physique d’une lionne ainsi dévêtue, à nue. Heureusement, ce n’était pas sur son physique chétif qu’elle comptait pour démontrer sa force.

En l’entendant, elle haussa un sourcil. Il l’a défiait là ? Elle les fronça alors avec un petit rire ironique.

« Poulet ?... Poulet ?! Tu vas voir ce qu’il va te faire le poulet ! »

Enfin, le poulet parlait certainement bien plus qu’il n’agissait. Bien sûr qu’elle ne faisait pas le poids. Et c’en était presque déprimant de voir avec quelle facilité il profitait de sa force naturelle contre elle. C’était injuste comme situation ! Ils n’étaient pas du tout à arme égale dans ce combat ! Elle ne put l’empêcher de la torturer alors de nouveau sous ses chatouilles. Elle essaya de se contrôler mais ne put empêcher sa voix de s’élever devant se supplice. Elle hésitait entre la supplique et le rire incontrôlable. Elle gémit entre ses lèvres en le regardant dans les yeux qu’elle ne se rendrait pas. Paroles veines certainement mais il l’a cherchait en lui parlant ainsi de Jaesuk. C’était son autre frère. Il avait été très vite plus fort qu’elle et… La pauvre Ha Neul ne s’en était jamais remise, se retrouvant toujours… le souffre douleur de ses frères. A force de se dandiner, elle fini évidemment à l’extrémité du lit, l’emmenant avec elle dans sa chute.

Quand elle rouvrit les yeux, elle tomba nez à nez avec lui. Elle ne riait plus réellement, frissonnant sous le froid ambiant. Durant plusieurs secondes, elle ne réussit à dégager son regard du sien. Elle était… troublée. Elle ne comprenait plus. Elle voyait son frère puis.. puis ce n’était plus que ShiHoo… et parfois il revenait. Qu’est ce qu’il lui arrivait ? Elle resta bouche bée, hébétée… Murmurant simplement doucement.

« J’ai gagné ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo   

Revenir en haut Aller en bas
 

The past is a ghost, the future a dream ▬ Shi Hoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: The capital ; TOULJIN :: » Where to live :: Studios :: Studio de Bang Shi Hoo-