AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Cheng Han Ru;
Membre
Feat : Hang Geng

Masculin Nombre de messages : 27

Me, myself and I : Chinois de 23 ans, En couple depuis peu mais rien de sérieux.
Doing this and that : Etudiant en architecture spé aviation & Intérimaire

Dreams and illusions : «I was drunk again, causing accidents. And I think you know... That I've hardly slept, since the night you left. And no, he's not a friend, he's nothing. Keep the nightmares out, give me mouth to mouth. You don't recognise me anymore, but I can't live without ya, take me to your house. Take me home»


MessageSujet: the end.   Mar 25 Fév - 21:14

Cheng Han Ru ;
Poste vacant. Oui / Non; Feat. Han Geng ;


My name is my credit card.
Age. 23 ans
Origines. Chinois
Sexualité. Hétérosexuel
Groupe Sanguin. B
Groupe. Artificial Dreamer

I’m too sexy for my shirt.
Cheng Han Ru n'est pas féru de mode. Déjà, parce qu'il faut le porte monnaie qui va avec et qu'il n'a, évidemment pas - ses parents lui envoie un peu d'argent, mais ce serais se moqué d'eux de les utiliser pour des broutilles! - et ensuite, parce que ça ne l'intéresse pas. En fait, il se fou de comment il est habillé du temps qu'il est à l'aise, qu'il a chaud lorsqu'il fait froid, et qu'il peut se mettre bras nu lorsqu'il fait chaud. Son armoire n'est composé que de ce que les fashionistas appellent "basiques". Des vêtements unis pour la plupart, t-shirt ou sweat, gilet et cardigan en laine aussi, fait main par sa mère. Des jeans, mais aussi des pantalons. Des baskets, et des chaussures fermées, mais aussi, et c'est ce qui fait souvent rire ses amis et collègue de travail, des sandales en cuire ou des tongs qu'il se plait à porter sans aucune honte. Physiquement, et c'est une chance pour ce roi du laisser allé vestimentaire, il est beau. Enfin, il n'est pas non plus d'une beauté à se retourner sur lui dans la rue, mais son sourire franc, un peu gêné, lui donne un charme indéniable qui fait qu'on ne peut que le remarquer. Sa peau est halée, naturellement, à cause des longues heures passé sous le soleil à aider son père et sa mère depuis enfant, mais surtout, parce que la plupart des gens de sa campagne le son aussi, la région étant très ensoleillée. Ses cheveux son brun, court, et ses yeux, qu'il tient de sa mère son marron foncé presque noir.
You’re in my head, get outta my head. –Ashlee Simpson
Rêver pour vous, c'est ? Lui
Un rêve qui vous a marqué.C'est pas comme si c'était un rêve. C'est plutôt... Un souvenir ancien, enfouis, et enjolivé pour coller à mon présent? Je dirais. Il fait beau, comme toujours il fait un temps splendide. Une légère brise viens caresser notre peau, et le soleil est au plus haut à l'horizon. On est sur nos vélos, Lu pédale vite, pour ne pas que je le rattrape, et Chae et sur le porte bagage. Elle rit. Elle rit fort, et comme d'habitude ses cheveux volent dans tous les sens, passant devant son visage. Elle s'arrête de rire, et me souris, alors je pédale encore plus vite pour les rattraper. Tellement vite que les nuages filent à l'horizon. Je les rattrapes, et me retrouve au niveau de Lu. Il me regarde, et... Il a l'air inquiet. Une seconde, son regard s'affaisse, ses yeux se font suppliant... Alors je lui tends ma main, il l'attrape, et je m'envole. Je me mets à flotter, de plus en plus haut, comme pousser par un vent chaud. Il sourit, et attrape la main de Chae... Alors on vole. De plus en plus haut, on passe devant les maisons, notre école... Les blé les plus hauts peuvent caresser mes pieds, mais nous ne nous arrêtons pas. Nous montons, toujours plus haut... Alors, Chae me tends sa main, pour que la boucle soit bouclée... Que rien ne puisse nous atteindre, rien que tous les trois... Et alors, je me réveille. Je ne sais pas si j'ai attrapé sa main.
Quelque chose ne va pas chez Ru. C'est quelque chose qu'on ne remarque pas au premier abord, juste, une vague impression, comme un cil devant l'oeil qui nous obstrue la vue et se dégage à peine l'oeil cligné. Quelque chose ne va pas chez Ru, mais par chance, personne ne le remarque jamais - se sourire qui s'affaisse, ces yeux qui se perdent dans le vague, une seconde, juste une seconde. Ru est quelqu'un de sociable. Il sait quand se taire, il sait quand parler. Il a toujours grandit entouré de grand espace, de peu de gens alors quelque fois il peu paraitre rude, trop honnête, trop direct. Il sera souvent entouré, mais jamais vraiment à l'aise sauf avec les quelques personnes qui lui son proche, les gens avec qui il a grandit. Grand, brun, bridé, la peau brulé par les heures passés au soleil, les muscles gonflés par l'hyperactivité, les yeux cerclés de cerne par le manque de sommeil. Le sommeil. Voilà un problème important dans la vie de Ru. Le manque de sommeil et - lui - tout ce qui va avec.  Coté vestimentaire, Ru ne sait pas s'habiller. Toujours simple, il se sentira toujours mieux dans un jean, un t-shirt et des claquettes. Pour les grandes occasions, c'est sa copine qui l'habille. Elle le force. Elle dit qu'il a un 'physique' quoi que cela veuille dire. ça n'a pas d'importance pour Ru. Très peu de chose on d'importance pour Ru.

I won’t get stuck in the past –Ashley Tisdale
C'est dans une campagne comme il y'en a tant, en Ancienne Chine, que Han Ru vu le jour. Sa mère était plutôt jeune, surtout par rapport à son père, mais qu'importe, l'amour était là. Lui était un homme manuel, travaillant dur de ses deux mains pour nourrir sa famille. Il enchaînait les petits boulots, travaillant pour une agence dans le bâtiment. Elle, travaillait aux champs et vendait le fruit de ses récoltes à la ville ou directement dans leurs petite maison à la sortie de la ville. Souvent Han Ru l'assistait, ses petits doigts perdus dans ses jupes, regardant de ses grands yeux les transactions qu'il ne comprenait pas, jouant avec les poules quelques fois. Il ne se lassait pas de la regarder, sa mère et ses longs cheveux bruns attaché en une longue tresse, ce regard doux qu'elle posait sans cesse sur lui, plein d'une chaleur telle que celle qu'on peu ressentir les jours d'été... Plein d'un amour indéniable, incontestable.

Dans cette campagne, il n'y avait pas beaucoup à faire, mais il s'y plaisait. Il vivait reclus, peut être, mais n'était jamais seul. Il y'avait une maison près de chez eux, une maison aussi grande que la leurs, habité par une famille ayant deux enfants. Lu min et Chae min . Des jumeaux, garçon et fille, du même âge que Han ru. C'est tout naturellement qu'ils devinrent amis. Enfin... "Amis". Est-ce qu'on peu vraiment qualifier cela d'amitié? C'était... Tellement plus. Fusionnel.

Ils avaient pris l'habitude de tout faire ensemble, manger, dormir, ce doucher. L'un était l'autre et inversement. Dans l'école de la ville, ont les appelaient les triplés ou les siamois. Cela faisait rire leurs parents, surtout quand l'un faisait une bêtise et que l'autre prenait farouchement sa défense sans même savoir de quoi il en retournait. Oui, c'était quelque chose de tellement adorable. Seulement, en grandissant, ce qu'il pensait être un jeu d'enfant, ne cessa pas. Pour tout dire, il empira.

Han Ru était devenu un garçon plutôt beau, les travaux aux champs avait musclé son corps, et à force de rester au soleil, sa peau était devenue halée. Il aurait pu avoir n'importe qui... Mais c'était sans compter sur Chae min. Les autres filles la détestait, à toujours l'appeler, déjeuner avec lui, ne jamais le lâcher. Son attirance pour le garçon était plus que visible, elle dégoulinait de tous les pores de sa peau, même si elle s'obstinait à dire le contraire. "Han Ru est moi et je suis lui, fin d'histoire". Elle n'aurait jamais laissé Ru à quiconque et tolérait à peine son frère qui lui, sans pour autant briser le lien qui les unissaient, était devenu plus... Discret. Moins démonstratif, se contentant de poser un regard chaleureux sur Han Ru, profiter des moments ou, dans une discussion animée avec d'autres garçons, leurs yeux se rencontraient et, un éclat de rire incontrôlable les saisissait. Chae Min ne comprenait pas cela. Elle ne comprenait pas pourquoi Lu acceptait de "partager" Han Ru avec les autres... cela la dégouttait sans pour autant qu'elle ne dise quoi que ce soit. En dehors du lycée, les choses restaient les mêmes pourtant. Ils rentraient tous les trois à vélo, fendant à travers champs, observant les oiseaux allongé dans l'herbe... Cette relation aurait pus durée l'éternité, vraiment... S'il n'y avait pas eu cet orage.

---

Il fait sombre, trop. La pluie s'est abattue d'un coup, sans prévenir, et le ciel c'est assombris. Il commence à être tard, et les deux garçons, abrité sous le garage à vélo de leurs école, commencent à avoir froid.

- Lu Hyung... Elle fait quoi Chae? J'ai froid! Et puis j'ai faim aussi laaa!"

Le garçon répondant au nom de Lu, se contente d'hausser les épaules les sourcils froncés, jetant un oeil pourtant inquiet sur la montre ornant son poignet. L'autre continu de se plaindre, tapant même du pied. Lu ferme les yeux, exaspéré, attrapant d'un coup de ses deux mains, les joues trempé du basané.

- Arrête, de m'appeler, Hyung!"

l'autre grimace, avant de sourire, ses yeux plantés dans ceux plus claire de son vis-à-vis. Sans réfléchir une seconde, il passe sa main sur la joue du garçon qui laisse tomber ses bras le long de son corps. Hors de l'abri, la pluie bat son plein et, une jeune fille, seulement abrité par une veste qu'elle tiens au-dessus de sa tête, cours vers eux. Ils ne la voient pas, mais elle si... Elle les voit très bien... L'un se penchant au-dessus de l'autre... Leurs lèvres qui se frôlent, puis se touchent, s'explorent... Leurs doigts qui se cherchent... Elle laisse tomber sa veste, ses yeux s'écarquillant, ses mains se portant à sa bouche pour tenter d'étouffer son cri de surprise alors que les deux garçons s'écartent, tout aussi surpris et gêné.

- Chae... écoute!"

Mais c'est trop tard. La fille recule déjà, manquant de trébucher dans la terre trempée, courant de toutes ses forces sans se retourner, poursuivit par l'un des garçons, l'autre, se laissant tomber sur le sol trempé, passant des mains tremblantes dans ses cheveux sombres, il ne peut retenir un cri.

---

Pour dire vrai, ce qui se passa ce jour là, resta à tout jamais un tabou pour Han Ru. Il mentit, pour la première fois de sa vie, il mentit à ses parents, disant ne plus se souvenir, pourtant, tout était très claire dans sa tête. Trop claire. Il se souvient parfaitement, avoir pourchassé Chae Min. Longtemps, sous une pluie battante, et l'avoir finalement retrouvé près de cette rivière près de laquelle ils jouaient enfant. "Tu étais à moi et je t'aimais... Tu es à moi! Et je t'aime!" Il se souvient, parfaitement, de la lueur de folie traversant ses yeux, des paroles décousues qu'elle crachait alors. Et il rentrât dans son délire. Pour son bien, il rentrât dans son délire, prenant sa main comme de vrai amoureux, rentrant en silence vers leurs maisons...

Quand il se coucha cette nuit la, il pria. De tout son coeur, que toute cette journée n'ai été qu'un affreux cauchemar, qu'il n'ait jamais au grand jamais posé ses lèvres sur celles de Lu Min, que jamais Chae ne les ait surpris, que jamais cette attirance pour le garçon n'ait vu le jour, jamais. Et surtout, que rien n'ait changé... Qu'ils soient toujours heureux, et amis, rien que tous les trois, comme cela doit être...

Pourtant à son réveil, tout avait changé. Lu Min était mort. Pour dire vrai, il s'était suicidé, qui pouvait savoir ce qui lui était passé par la tête cet après-midi là? Personne. Mais Han Ru restait persuadé que c'était de sa faute... Après tout, aussi proche soit il, un homme n'a aucune raison, aucune, pour en embrasser un autre. Et puis, Chae Min. Chae Min était différente. Elle agissait, comme si Lu Min n'avait jamais existé, et surtout, comme si elle et lui était ensemble... Pire, marié.

Chaque jour un peu plus, la culpabilité rongeait Han Ru. C'est surement pour cela, que lorsqu'il eut son diplôme, que la réunification n'était plus simplement des phrases en l'air mais quelque chose de réel et concret, il prit le peu d'affaire qu'il avait, et s'envola pour la capitale, espérant pouvoir recommencer une nouvelle vie.

Rien de cela. La vie à la capitale était dure. Beaucoup plus que celle de la campagne, et plus chère aussi. Chaque jour, il devait supporté un monde dans lequel il n'était qu'un anonyme, et surtout, rentrer chaque jour dans son petit appartement vide... Ce quotidien étouffait de plus en plus, et pourtant, il se refusait à repartir à la campagne, chez lui, car il ne voulait pas voir la réalité en face, sa réalité.

Il ne se souvient même plus de sa première pilule. Au début, c'était juste pour dormir, pour arrêter de voir leurs visages en pleurs, ses souvenirs l'assaillant... Et puis, les visages sont devenus plus souriant, le gris est devenu plus claire, plus doux, comme le sourire de sa mère. Sans qu'il ne s'en rende compte, il était déjà accroc. Le golden dream était devenu sa rédemption, le rêve sa réalité. Alors, il pouvait corriger le passé, faire comme si tout cela n'était jamais arrivé... Et pire, lorsque cette nouvelle pilule vue le jour. Reality... Sa réalité. Les tours sales de Touljin devenait alors les prairies verdoyante de sa campagne natale... L'air saturé devenait pur et chaud... Et il pouvait les voir, rire avec eux, rentrer à vélo avec eux, comme avant... Tous les trois, toujours ensemble, à trois... Parce que... Rien n'est arrivé n'est-ce pas?

Sealed with lies through so many tears –Evanescence
Code. validé !
Comment avec vous connu le forum ? c'est celui de ma gf
G.23yo et ewwww je me connecterai très peu fac oblige *sigh*
Spoiler:
 


Dernière édition par Cheng Han Ru le Mar 25 Fév - 22:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/inneBUCK

avatar
I'm Huan Eun Cheol;
Administrateur
Feat : Kim Heechul [Super Junior]

Double face : Lin Jing [ZiTao / EXO]
Nombre de messages : 76

Doing this and that : Trop riche pour bosser. Je sors, bois, mange, vomis et me détruit.

Dreams and illusions : No more dreams. Only one I want to forget. Forever.


MessageSujet: Re: the end.   Mar 25 Fév - 22:03

MON AMOUR TU ES DE RETOUR !!
J'attendais que toi gege       

Et puis ton avatar me donne trop de feels, je vais pas résister haaa
Je t'aime t'aime t'aime !



    The sky inside of me that makes me unable to love you anymore. Even if I hope that you stay a little longer if I beg, even though I want to be one of your memories forever, you're forgetting now. Your breath that is steadily getting further away to a place I cannot reach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Cheng Han Ru;
Membre
Feat : Hang Geng

Masculin Nombre de messages : 27

Me, myself and I : Chinois de 23 ans, En couple depuis peu mais rien de sérieux.
Doing this and that : Etudiant en architecture spé aviation & Intérimaire

Dreams and illusions : «I was drunk again, causing accidents. And I think you know... That I've hardly slept, since the night you left. And no, he's not a friend, he's nothing. Keep the nightmares out, give me mouth to mouth. You don't recognise me anymore, but I can't live without ya, take me to your house. Take me home»


MessageSujet: Re: the end.   Mar 25 Fév - 22:14

ouiii \O/ purée je sais que j'ai vieillis parce que mon ancienne fiche à mon âge y'a écrit '19yo' et maintenant j'ai l'âge de mon perso ;_____;"""""
IL EST BEAU HEIN? j'ai fait exprès! 8D
moi aussi je t'aime ma miiie oh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/inneBUCK

avatar
I'm Kushakusha;
PNJ
Nombre de messages : 128


MessageSujet: Re: the end.   Mar 25 Fév - 22:24

Dear baby, you can now start dreaming in our world !
Félicitation, ton passeport a été accepté par le service des douanes de Touljin, tout le pays te souhaite la bienvenue ! Maintenant que tu nous as rejoint, tu n'as plus le temps de rêver, tu dois t'activer ! Ne pense plus à ça et donne toi à la communauté, pour le bien de notre pays.
En tant que nouveau citoyen, tu peux dès à présent
Créer ta fiche de lien et te faire de nouveaux contacts parmi tes semblables
Demander un logement
Ou tout simplement venir Flooder avec nous en attendant de RP !
Nous te souhaitons un agréable séjour à Touljin.


Before your dreams can come true, you have to have those dreams.
-Joyce Brothers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: the end.   

Revenir en haut Aller en bas
 

the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: DEPARTURE :: » Passeport :: Passeport Valide-