AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 When the violence causes such silence. (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: When the violence causes such silence. (Terminé)   Sam 22 Fév - 0:23

Park Ha Neul ;
Poste vacant. Non; Feat. Eun Ji (A-Pink);


My name is my credit card.
Age. 21 ans.
Origines. Corée du Sud.
Sexualité. Hétérosexuelle.
Groupe Sanguin. O
Groupe. Artificial Dreamer

I’m too sexy for my shirt.
A quoi je ressemble ? Je t’en pose des questions ? L’apparence physique est important pour une femme c’est ce que tu es en train de me dire ?!

Hum c’est certainement ce qu’elle vous répondrait si on lui posait la question directement. En réalité Ha Neul n’en a pas rien à faire de son physique. Elle a beau vouloir prôner des valeurs extrêmes, elle reste une fille de son temps. Elle n’est pas du genre très féminine c’est vrai mais ne s’habille pas non plus comme un sac à patate. On peu dire qu’elle est dût genre à aller au plus pratique. Et bien qu’elle soit toute petite, elle ne porte jamais, jamais, jamais de talons. Quoi ? Vous imaginez si la police débarquait ou qu’on cherchait à la tabasser si on la reconnaît ? Elle ne pourrait même pas courir. Alors généralement tout ce qui est maquillage un peu voyant et talons, c’est à prohiber dans son look de tous les jours. Elle aime porter une casquette kaki le matin quand elle va diffuser ses tracts dans les bus menant les ouvriers à l’usine et porte bien souvent une veste dans le même genre. On lui reproche d’ailleurs souvent son manque de soin dans ses tenues et sa démarche un peu trop disgracieuse.
Elle sourit bien souvent et dégage quelque chose de sympathique comme ça, tout en restant toujours un peu distante au premier abord. Il faut dire que son visage peut devenir très expressifs que ce soit quand il s’agit de colère ou de joie.

Mais dans la fonds… si vous posiez la question à quelqu’un d’autre qu’Ha Neul elle même, on vous dirait qu’elle est plutôt jolie pour un petit bout de femme.
You’re in my head, get outta my head. –Ashlee Simpson
Rêver pour vous, c'est ? Essentiel... Une vraie drogue. C'est le seul moyen que j'ai pour expirer toutes mes angoisses, mes sentiments, mes doutes. Quand je ne rêve plus, j'ai l'impression de devenir folle.
Un rêve qui vous a marqué. Je ne me rappels pas très bien du dernier rêve que j'ai fais sans les pilules. Je crois qu'il y avait une sorte d'immense maison au milieu de nul part, seul un lac la bordais. J'étais seule, il faisait froid. Je marchais pour atteindre cette maison mais à chaque fois que j'avançais je me rendais compte que le chemin pour l'atteindre devenait boueux. Les rives du lac se rapprochaient de plus en plus jusqu'à me bloquer la route dans un brouillard épais. Je ne me souviens que de l'angoisse que cela me provoqua et plus du reste. Je crois que je faisais ce rêve souvent.
Ha Neul est une jeune femme avec un fort caractère. On peut même penser si on ne la connaît pas que c’est quelqu’un de très dur. Elle attends beaucoup des autres et est toujours très sérieuse dans tout ce qu’elle entreprends et ne supporte pas que les gens ne fassent pas la même chose. C’est en tout cas le trait de caractère le plus évident qu’on puisse lui déceler. Elle peut très vite démarrer au quart de tour pour une simple remarque déplacée ou simplement parce que vous avez sans le savoir dit quelque chose de sexiste. Enfin dans le fond c’est quelqu’un de très ouvert et avec beaucoup de charisme. Elle croit en ce qu’elle dit et c’est ce qui la rend très convaincante. Un autre de ses points forts est aussi son empathie. Elle arrive très facilement, parfois trop, à comprendre ce que peuvent ressentir d’autres personnes et cette carapace de femme dure qu’elle s’est forgé lui permet en quelque sorte de pouvoir instrumentaliser cela. Toute fois il ne faut croire que Ha Neul est une bonne sœur. Elle a aussi ses humeurs et peut parfois être méchante sans s’en rendre compte et s’en vouloir après. Elle est tout aussi maladroite dans ses relations que n’importe qui. Le bon côté de Ha Neul cependant c’est certainement quand elle est de bonne humeur. Ce genre de choses arrive très souvent dans les moments où elle a but mais on peut découvrir quelqu’un de bien plus décontracté. Ce qu’on ne soupçonne pas forcément. Elle fait beaucoup de plaisanteries qui ne sont pas toujours drôles mais ça peut-être attachant.

Ha Neul ne croit pas aux couples. Elle pense que c’est bien souvent une manière de museler une femme ou n’importe quel individus. Pour elle, il faut toujours être libre. Pouvoir faire ce que l’on veut, quand on le veut. Elle croit en l’amour, bien sûr, mais préfère s’en prémunir. Elle n’est pas faite pour les relations exclusives et sait que dans notre société c’est une combinaison indispensable pour continuer à être avec la personne qu’on aime. Alors elle pratique les relations sexuelles sans engagements, peut parfois aimer des personnes mais c’est de loin. Sa hantise serait certainement de s’engager avec quelqu’un. Le mariage, les enfants… C’est la mort, la mort d’une femme. Elle tient réellement à sa liberté bien qu’à cause de  ces pilules elle l’a perd de plus en plus.

Chaque jour elle perd un peu plus les pédales. La fatigue, la nervosité, les angoisses sont son quotidien. Elle va beaucoup moins en cours, ne fait plus que militer et il lui arrive quelques fois de se faire virer à cause de son agressivité. Ha Neul se retrouve un peu paumé, pleine de rêve et de projet, elle se retrouve pourtant comme beaucoup de jeunes… sans perspectives ni espoirs.

I won’t get stuck in the past –Ashley Tisdale

Ha Neul est née dans un monde différent que celui qui existe à présent, un monde où le rêve existait, où il existait encore l’espoir, où la menace de la Corée du Nord était encore pesante. Un monde où elle voyait aux informations télévisées que la jumelle de son pays était encore en train de chercher à faire du nucléaire, où le régime chinois lui paraissait être une sorte d’énorme monstre de fer, une autre dictature. Où les « gentils » étaient les américains et le Japon, où les méchants étaient les dictatures. Un monde où coexistaient de vieilles dames en Hanbok et des jeunes hommes en costards cravates. Où les dessins anime venaient du japon et puis les films étaient américains. Un monde assez différent de celui qu’elle connaît actuellement.

Elle est née dans une ville proche de la mer, Busan, son accent était très différent de ses amies qui venaient Séoul. Il y avait une odeur de mer,  une odeur de poisson séché près du fameux marché au poisson de Busan, tant de souvenirs qu’elle semble actuellement oublier. Ces souvenirs sont précieux, ils lui rappels qu’elle a bien vécut cette période.  Sa famille était plutôt modeste mais n’avaient jamais manqué de rien. Elle était la plus jeune de la fratrie, deux grands frères la précédent, le plus vieux aillant cinq ans de plus qu’elle. Ils ne voulurent jamais réellement jouer avec elle et c’est souvent qu’Ha Neul se trouvait dans leurs pattes quand elle était plus jeune. Cependant elle a bien vite grandi et on lui a découvert un fort caractère. Elle avait certainement dû le développer en réaction à ses frères qui ne lui laissait jamais en placer une.  A seulement 10 ans, elle était déjà révoltée par le monde. Elle ne supportait pas la pauvreté, les guerres incessantes. Ha Neul se souvient encore de la fois où elle jouait près des cartons du marché au poisson, elle devait avoir dix ans. Sa mère lui avait toujours dis qu’il ne fallait pas jouer là bas, qu’elle rentrait toute puante et que cela imprégnait toute la maison, mais elle y retournait toujours pour éviter de se retrouver dans cet appartement trop petit pour contenir toute une famille. Elle vit alors un homme d’une cinquantaine d’année, vivant dans la rue de toute évidence et qui fouillait les différentes poubelles avant qu’un des marchands ne le chasse à coup de pieds. Son sang ne fit qu’un tour, choquée par ce qu’elle venait de voir et lâcha son ballon pour courir et mordre l’homme au bras. Les souvenirs de son enfance sont assez flous mais elle se rappelle que le marchand l’avait ramené chez elle en lui tirant les oreilles et qu’elle avait reçu le plus gros sermon de sa vie.

L’un de ses autres souvenirs marquant fut quand elle était au lycée. La jeune fille n’avait jamais été une flèche à l’école mais elle s’accrochait tant bien que mal en travaillant beaucoup. Les cours ne l’intéressaient pas spécialement, c’était bien trop abstrait. Elle se retrouvait d’ailleurs bien souvent avec le groupe des cancres. Elle préférait la compagnie des garçons que celle des filles… Ces dernières lui semblaient trop différentes de ce dont elle avait l’habitude, surtout à cet âge. Elles essayaient de devenir des femmes tandis que la jeune fille, elle, ne voulait pas changer. Alors les garçons ça lui plaisait bien, elle avait l’habitude et se trouvait des points communs avec eux. Un jour, elle rencontra des gens à la sortie de son lycée qui tendaient des tracts et rencontraient la plus grande ignorance de la part des lycéens. Ha Neul fit bien sûr comme tout le monde et les ignora totalement mais pris tout de même le tract au passage et le lu dans le bus. C’était une association d’aide humanitaire, en tout cas c’est ce qu’elle avait compris. Elle hésita bien sûr un moment mais… Un jour elle alla les voir à leur local. Elle sait juste qu’elle avait l’impression qu’ainsi elle pouvait être utile, faire quelque chose au moins. Quand elle commença à travailler bénévolement pour cette association elle se rendit très vite compte que ce n’était pas le cas. Que ça ne changeait rien… que chaque soir elle revoyait les mêmes visages et que ça ne changerait jamais. Chaque jours elle se sentait un peu plus désespéré par toute cette misère qu’elle ne pouvait éradiqué mais ne pouvait s’arrêter. Ces gens semblaient avoir besoin d’elle… Alors tous les soirs elle y retournait.

La même année se produisit les évènements qui changèrent tout… pour elle et certainement pour beaucoup de monde. La Corée du Sud entra en guerre, de façon précipitée, presque sans  qu’on ne puisse s’y attendre… enfin en tout cas, Ha Neul ne s’y attendait pas du tout. Elle devait partir pour Séoul à l’époque afin de continuer des études en sociologie et puis sa mère le lui interdit. Elle pensait que sa fille serait certainement plus en sécurité à Busan. Mais le plus important fut certainement que son frère le plus vieux, âgé alors de 24 ans, était en plein service militaire quand le conflit se déclencha. L’angoisse et la peur devinrent son quotidien avec celui de sa mère. Ils regardaient les informations avec la boule au ventre, de peur que les affrontements se rapprochent. Cela ne dura que six mois et pourtant ça lui parut une éternité. Elle se mit à travailler dans la même usine que sa mère durant ce laps de temps car c’était certainement le seul endroit qui pouvait bien l’embaucher. La haine contre ceux d’en haut la rongeait. Cette guerre qu’ils n’avaient pas voulue qui ne les regardaient bien souvent pas directement. Une guerre entre grands riches de ce monde qui se battaient au mépris de vies pour quelques part de marché. Ceux qui cultivait dans le cœur de tous le sentiments de se battre pour sa nation. C’était contre eux qu’elle voulait se battre.
C’est à cette époque qu’elle fit la rencontre de Min Su. Un jeune homme de vingt ans qui travaillait déjà depuis plusieurs années à l’usine. Comme ils avaient le même âge, ils se rapprochèrent très rapidement et se mirent à discuter politique. Elle découvrit bien vite qu’il faisait partit d’une organisation révolutionnaire. Elle passa plusieurs mois à lire chaque jour en discutant de la société avec lui. Il lui donna des réponses que son association humanitaire n’avait jamais pu lui donner.  Un moyen de changer la société dans laquelle ils vivaient, un moyen de voir autrement. Mais c’était tellement de risque, tellement d’engagements… Puis un jour, tandis qu’elle rentrait chez elle pleine de courbatures, elle vit la porte de chez elle ouverte. Quelque chose s’était produit, elle le savait et le sentait. Alors elle se précipita jusqu’à l’appartement, laissant ses affaires derrière elle et entra pour y voir un officier debout et sa mère à genoux. Son frère était mort il y avait de ça quelques jours et ils allaient rapatrier le corps chez lui. « Un bon combattant ». Elle faillit rire au éclat durant l’enterrement quand un militaire prononça ce discours. Un combattant pour quoi… pour qui ? On avait pris son frère de façon injuste, c’est tout. Il n’y avait aucune justification à avoir. Son frère ce n’était pas un combattant, il avait toujours détesté se battre. C’était un jeune homme… qui avait la vie devant lui, des projets, une copine… mais surtout pas un combattant. La Guerre se termina quelques semaines plus tard. La haine qui la rongeait explosa… L’humanitaire ne servait à rien, ce qu’il fallait c’était prendre les armes et tuer tous ces hommes qui prenaient des décisions pour le fric. C’était que le peuple prenne le pouvoir. La CAP, la première puissance mondiale ? Ca lui faisait une belle jambe. Tout ce qu’elle voyait c’était que ses parents travaillaient toujours autant et pour aussi peu d’argent.
Elle se tourna vers Minsu qui la fit entrer dans l’organisation.

Seulement quelques mois après la fin de la Guerre, elle partie faire ses études à Touljin, la nouvelle capitale, accompagnée de MinSu. Elle y rencontra d’autres militants et commença à agir. Bien sûr leurs idées étaient illégales dans un pays qui venait seulement de se reconstruire et n’avait pas besoin d’agitateurs comme eux. Ils allèrent dans les usines, parlèrent avec toutes sortes de personnes mais tout en discrétion. Chaque jour elle redoutait que la police puisse entrer chez elle et l’incarcérer si ce n’est pire mais elle faisait ce qu’elle croyait juste. Et peu à peu elle arrêta de rêver, ses angoisses et sa colère ne pouvait plus s’expirer et la rendaient lunatique et nerveuse.  Il était interdit dans l’organisation d’utiliser ces nouvelles pilules sur le marché… Pourtant elle commença à se laisser tenter dans une ou deux soirées étudiantes.

A présent elle était certainement accro à ces rêves artificiels qui lui permettaient une totale liberté mais la rongeaient également de la même manière. Elle était dégoutée par les personnes qui pouvaient se permettre des séances dans le dreamer tandis que les gens comme elle qui n’avaient pas les moyens mais voulaient quand même rêver, se ruinait pour ces conneries de pilules. Pourtant, chaque fois, elle revoyait cet homme qui lui donnait ces pilules et chaque fois elle regrettait de les avoir prises quand elle s’endormait. Plus le temps passait et plus elle n’arrivait plus à exprimer tous ces sentiments contradictoires, ces souvenirs et ce qui la rattache à tout cela est certainement l’impression de faire quelque chose de bien…

Sealed with lies through so many tears –Evanescence
Code. validé !!
Comment avec vous connu le forum ? J'étais anciennement Kwon Ji Yung avant que le forum ne ferme. Comme je ne pouvais plus rp avec la personne qui faisait Tae Hyun j'ai préféré faire un nouveau perso. Contente de voir le forum de nouveau ouvert !!
Huuum salut ! Je m'appelle Tatiana, je suis étudiante en Histoire à Paris. Et piiii pourquoi je suis revenue sur ce forum ? Parce que j'avais envie de me remettre à rp (ça fait un an que j'ai arrêté) et que je me suis dis que comme KushaKusha m'avait énormément inspiré c'était le meilleur endroit pour le faire   
Spoiler:
 


Dernière édition par Park Ha Neul le Lun 24 Fév - 0:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Yoon Woo Jin;
Membre
Feat : Lee Jung Shin

Masculin Nombre de messages : 25

Me, myself and I : 25 ans. 1m95. Ex citoyen Nord Coréen.
Doing this and that : Codeur & crypteur de rêves


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Sam 22 Fév - 13:18

Nyaaaah Eunji pitchounette~
*fais des gouzis gouzis*

Bienvenue (ou plutôt REbienvenue si tu étais une ancienne). Bon courage pour ta fiche et HAVE FUN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Huan Eun Cheol;
Administrateur
Feat : Kim Heechul [Super Junior]

Double face : Lin Jing [ZiTao / EXO]
Nombre de messages : 76

Doing this and that : Trop riche pour bosser. Je sors, bois, mange, vomis et me détruit.

Dreams and illusions : No more dreams. Only one I want to forget. Forever.


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Sam 22 Fév - 15:06

Rebienvenue petit Eunji
   
Hate de pouvoir lire ta fiche <3



    The sky inside of me that makes me unable to love you anymore. Even if I hope that you stay a little longer if I beg, even though I want to be one of your memories forever, you're forgetting now. Your breath that is steadily getting further away to a place I cannot reach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Dim 23 Fév - 18:46

Mooooh merci à tous les deux, je fais de mon mieux pour la finir ! >.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Ye Huan;
Administrateur
Feat : LEE SOO HYUK

Masculin Double face : Oh Sooji
Nombre de messages : 40

Me, myself and I : 24 ans
Doing this and that : Photographe alcoolique


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Dim 23 Fév - 22:02

Bienvenue sur le forum   
Et bonne chance pour ta fiche !!


人类为何如此脆弱?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Lun 24 Fév - 0:36

Merciiii ! Voilà j'ai fini ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kushakusha;
PNJ
Nombre de messages : 128


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Lun 24 Fév - 0:39

Dear baby, you can now start dreaming in our world !
Félicitation, ton passeport a été accepté par le service des douanes de Touljin, tout le pays te souhaite la bienvenue ! Maintenant que tu nous as rejoint, tu n'as plus le temps de rêver, tu dois t'activer ! Ne pense plus à ça et donne toi à la communauté, pour le bien de notre pays.
En tant que nouveau citoyen, tu peux dès à présent
Créer ta fiche de lien et te faire de nouveaux contacts parmi tes semblables
Demander un logement
Ou tout simplement venir Flooder avec nous en attendant de RP !
Nous te souhaitons un agréable séjour à Touljin.


Before your dreams can come true, you have to have those dreams.
-Joyce Brothers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Lee Kang Soo;
Membre
Feat : Kim Jong Dae - Chen [EXO]

Masculin Nombre de messages : 60

Me, myself and I : 21A; Coréen, ...
Doing this and that : Pour tous, livreur pour un restaurant / En vrai, fournisseur de rêves bon marchés.


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Lun 24 Fév - 3:08

Bienvenue ! (Rebienvenue huhu) Ça me fait plaisir des nouvelles fiches validées ^^
J’aime beaucoup cette fille, elle m’a fait rêver dans « THAT WINTER, THE WIND BLOWS » que je finirais un jour j’y crois ! (Je l’ai commencé juste parce que YeSung chantait l’OST mais je l’ai entendu que dans les trois premiers épisodes, arnaque –‘)
Et j’aime beaucoup le personnage que tu lui as fait ! J’aime les gens en révolte xD
Bon jeu~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Park Ha Neul;
Membre
Feat : Eun Ji

Nombre de messages : 42

Me, myself and I : 21 yo; Célibataire; anciennement coréenne.
Doing this and that : Etudiante en sociologie; vendeuse dans un supermarché et militante professionelle.


MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   Lun 24 Fév - 11:48

Viiii Eunjii (mais elle est surtout super mignonne dans reply 1997 *o*)
Merci ! Au plaisir de rp avec toi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: When the violence causes such silence. (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

When the violence causes such silence. (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: DEPARTURE :: » Passeport :: Passeport Valide-