AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Kobayashi Nao;
Membre
Feat : Lee Ji Eun - IU

Féminin Nombre de messages : 70

Me, myself and I : 17 ans, d'origine japonaise
Doing this and that : Lycéenne


MessageSujet: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Dim 16 Fév - 22:39

Kobayashi Nao 小林 なお ;
Poste vacant. Non; Feat. Lee Ji Eun - IU ;


My name is my credit card.
Age. 17 ans
Origines. Japonaise
Sexualité. Hétérosexuelle
Groupe Sanguin. A
Groupe. Artificial Dreamer

I’m too sexy for my shirt.
Nao a toujours été de taille moyenne pour une asiatique, ne dépassant pas les 160cm, et a toujours eu la taille menue. Comme la majorité des asiatiques également, elle a de longs cheveux bruns qu'elle laisse la plupart du temps détachés quand l'envie ne lui prend pas de se faire des couettes ou des nattes. Son nez est ridiculement petit mais s'accorde à la perfection avec le reste de son visage qui semble être de porcelaine. Quant à ses yeux, ils brillaient autrefois de curiosité et de vie, et sont maintenant complètement éteints. Sa dépendance aux pilules illégales se lit dans ses cernes, ses traits tirés et ses orbites injectées de sang. Elle persiste à faire croire que c'est un simple manque de sommeil dû à la peur d'une nuit sans rêve. Elle était jolie pourtant.
Si Nao soignait ses tenues auparavant, il est rare à présent de la voir porter autre chose que son uniforme scolaire. Néanmoins, tout lui va et elle a l'air d'une poupée quelle que soit sa tenue.
You’re in my head, get outta my head. –Ashlee Simpson
Rêver pour vous, c'est ? Un endroit merveilleux qui nous permet d'échapper à la réalité parfois bien trop dure et grâce auquel on peut affronter les difficultés de la vie.
Un rêve qui vous a marqué. Sans hésitation, c'était ce rêve. Celui où je l'ai rencontré. Oui, lui. Il était magnifique, à couper le souffle, et grand, très grand. Je n'ai pas osé lui parler, ou peut-être en étais-je juste incapable, clouée sur place sous son regard perçant. Est-ce que l'on peut tomber amoureuse d'un rêve ? Parce que je crois bien que c'est ce qui m'est arrivé...
Jadis, Nao était une jeune fille sociable et il était très difficile de ne pas l'aimer. Souriante, toujours prête à aider son prochain, elle était comme un véritable ange sur Terre. En déménageant à Touljin, la jeune fille est simplement devenue plus timide car elle a du mal à s'exprimer en anglais, la langue officielle de la CAP. Mais d'apparence, elle est restée la même.

Seulement, au fond elle s'est renfermée et s'est coupée du monde. Les liens qu'elle entretient avec les gens ne sont que fictifs. Depuis qu'elle a perdu la capacité de rêver, elle passe ses journées et nuits à lire des romans pour rêver éveillée. Elle est également extrêmement susceptible et peut se mettre à pleurer pour un rien.

Mais ne pensez pas qu'elle soit innocente. Nao a développé un caractère impitoyable. Pour obtenir ce qu'elle veut - c'est-à-dire un rêve -, elle est prête à tout. Enchaîner les petits boulots sans dormir, mentir, voler, tuer, rien ne l'arrêtera. C'est quand on interdit aux anges de rêver qu'ils deviennent démons.

I won’t get stuck in the past –Ashley Tisdale
27 novembre 1996.

Dans un pays que nous appelions autrefois Japon, dans ce qui en était la deuxième plus grande ville, Kyôtô, naquit une jeune fille. Cette enfant était un véritable don de Dieu, un cadeau que ses parents n'attendaient plus. Après de nombreux essais infructueux et un trop grand nombre de fausses couches qui avaient anéanti le couple, Kobayashi Nao était née. Bien que ses parents ne lui aient jamais dit, sa conception n'était en rien naturelle, mais due à une fécondation in-vitro suite aux difficultés du couple à procréer. Kobayashi Nao ne le savait pas, mais avant même sa naissance, les manipulations de l'Homme pour contrôler la vie et les phénomènes naturels avaient déjà influencé sa vie.
Loin de se douter de tout cela, Nao eut une enfance heureuse. Elle fut choyée et gâtée par ses parents. Ceux-ci étaient on ne peut plus heureux puisque leur fille semblait être un véritable ange tombé du ciel : toujours souriante, aimable, intelligente et perspicace, talentueuse, jolie... Sa mère hésitait toujours à l'appeler mon ange ou ma poupée, ne sachant pas quel surnom lui conviendrait le mieux.

21 janvier 2011.

Lorsque la guerre éclata, Nao avait tout juste 14 ans et était encore au collège. Elle s'en souvenait encore comme si c'était hier. La nouvelle était arrivée alors qu'elle était en cours de sciences et le directeur de l'établissement avait aussitôt diffusé une annonce demandant à toute personne de se rendre impérativement au gymnase de l'école. Là-bas, il leur avait annoncé que les deux Corée étaient entrées en guerre. Là-bas, il leur avait dit que le gouvernement japonais avait décidé d'apporter son soutien aux alliés du Sud. Là-bas, Nao réalisa que le monde n'était pas aussi rose qu'elle le voyait et que son cocon se fissurait dangereusement. Elle le savait avant même que l'on ne lui dise : son père avait été rappelé à son poste de commandant.

31 novembre 2012.

Nao rentrait chez elle, fredonnant sur le chemin qui la ramenait du lycée. La tête dans les nuages, elle ne vit pas la dame âgée qui se trouvait sur son chemin et la bouscula. Confuse, elle bafouilla des excuses en japonais, ce à quoi la grand-mère lui répondit dans un chinois agacé. Réalisant son erreur, Nao répéta ses excuses en anglais et aida la vieille dame à ramasser ses affaires avant de reprendre son chemin. Elle soupira. Depuis peu, ses parents et elle avaient emménagé à Touljin, la capitale de leur nouveau pays, la Communauté Asiatique pour la Paix, ou CAP. Bien qu'élève exemplaire, l'anglais n'avait jamais été le fort de Nao. Elle se débrouillait plutôt bien à l'écrit mais avait du mal à s'exprimer dans sa nouvelle vie. Son ancienne vie au Japon lui manquait. Mais ses parents n'avaient pas pu refuser lorsque des appartements avaient été aménagés tout spécialement pour les blessés de guerre, équipés de façon à parer à chaque handicap. Ayant perdu l'une de ses jambes, le père de Nao était plus que comblé dans leur nouvel appartement où un siège pouvait le mener dans chaque recoin sans qu'il n'ait à faire le moindre effort pour cela.
En chemin, une affiche capta l'attention de Nao. Il s'agissait d'une publicité pour le tout nouvel appareil : le Dreamer. Nao ne pouvait s'empêcher de se sentir fière en voyant cette affiche, car elle savait qu'elle n'en avait pas besoin. Quand la population avait commencé à se rendre compte que les rêves disparaissaient, un vent de panique avait soufflé sur tout le pays. Nao avait eu peur, très peur. Ses parents ne rêvaient déjà plus. Puis quand la vague fut passée, ce fut avec soulagement que Nao réalisa y avoir échappé. Elle se sentait privilégiée, faisant partie des rêveurs restant. Rêver, c'était vraiment important pour elle.

14 avril 2013.

Un hurlement déchira le silence de la nuit. Dans son lit, Nao se débattait au milieu de ses draps, refusant de sombrer dans ce sommeil si effrayant. Longtemps elle avait refusé d'y croire, de voir la réalité en face. Les premières nuits, elle s'était convaincue qu'elle ne se souvenait simplement pas de ses rêves comme cela arrive souvent, et que cette sensation oppressante provenait certainement d'un cauchemar dont elle ne se rappelait pas. Mais alors que les nuits se succédaient, elle avait dû se rendre à l'évidence : elle ne pouvait plus rêver.
Depuis, Nao pleurait chaque nuit, refusant de dormir. Parfois, elle pleurait le jour aussi, les nerfs à fleur de peau et les yeux fatigués. Elle qui était autrefois enjouée se renferma, étudiant sans relâche et dévorant les romans pour donner matière à son cerveau afin qu'il produise de nouveaux rêves, en vain.

27 novembre 2013.

Kobayashi Nao fêtait ses 17 ans. Et à cette occasion, elle entra dans un bâtiment qu'un an auparavant elle n'aurait jamais pensé devoir visiter un jour. Devant elle s'étendait une vingtaine de machines dans lesquelles elle pouvait voir des gens dormir paisiblement, un sourire aux lèvres. Dreamer. Ce nom lui laissait un arrière-goût amer, et pourtant elle n'aurait échangé sa place pour rien au monde. Une séance de Dreamer coûtait très cher, et ses parents s'étaient sacrifiés pour le lui offrir en cadeau d'anniversaire. Aussi n'hésita-t-elle pas lorsqu'on lui demanda de prendre place. Elle exigea un rêve où elle se promenait près de Kyôtô, au bord de son lac préféré.
Ce fut ce jour-là qu'elle le vit pour la première fois. Lui, l'inconnu du lac. Elle ne questionna même pas sa présence non programmée. Elle se contenta de l'observer, lui qui dormait de l'autre côté du lac. Il était beau, infiniment beau. Et le ciel pouvait bien être bleu, Nao se sentit touchée par la foudre cette fois-là.

3 janvier 2014.

Elle avait essayé. Elle avait voulu résisté à la tentation. Elle savait que c'était mauvais, qu'elle pouvait en devenir dépendante, et surtout que c'était illégal. Mais elle avait besoin de le revoir, de revoir l'homme de son rêve, l'inconnu du lac. Alors elle a trouvé un moyen de gagner de l'argent, assez pour retourner dans le Dreamer. Mais très vite, elle a compris qu'elle accéderait aux rêves plus rapidement si elle utilisait des moyens moins onéreux. Les Nice Sleep. Elle en est devenue dépendante, désespérée à chaque fois qu'elle se réveille d'un rêve où son inconnu n'était pas. Petits boulots, vols, elle était prête à tout pour garder l'argent nécessaire à sa drogue douce.
Et la voilà maintenant dans cette ruelle sombre, un couteau à la main et un corps à ses pieds qui se vidait petit à petit de son sang et émettait ses derniers râles. Il n'avait pas voulu lui faire un prix pour les pilules. Elle n'avait pas réalisé ce qu'elle faisait quand elle avait saisi le couteau avec lequel il s'apprêtait à couper un cachet en deux pour lui vendre la moitié. Elle était en manque, elle avait besoin d'une dose complète. Qu'y pouvait-elle si elle n'avait pas l'argent pour ? Ne pouvait-il pas comprendre ? Pourquoi personne ne la comprenait ?
Une voix lui hurlait de s'enfuir, et elle n'aurait su dire si elle était réelle ou dans sa tête. Apeurée, elle laissa tomber l'arme du crime et s'enfuit. Qu'avait-elle fait ?

Sealed with lies through so many tears –Evanescence
Code. validé par une de tes femmes kk
Comment avec vous connu le forum ? Les admins sont mes femmes chéries ♥
Moi, je ne suis pas très intéressante. Vous pouvez m'appeler Kirine ou Marine, je n'ai pas de préférence. J'ai bientôt 22 ans et je suis en master d'enseignement anglais. Je sais parler japonais et un peu coréen, et je suis allée en Corée du Sud deux fois. Voilà ♥
Spoiler:
 


Dernière édition par Kobayashi Nao le Dim 2 Mar - 17:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Huan Eun Cheol;
Administrateur
Feat : Kim Heechul [Super Junior]

Double face : Lin Jing [ZiTao / EXO]
Nombre de messages : 76

Doing this and that : Trop riche pour bosser. Je sors, bois, mange, vomis et me détruit.

Dreams and illusions : No more dreams. Only one I want to forget. Forever.


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Dim 16 Fév - 23:38

Bienvenue ma chère femme ♥♥
J'espère que tu vas t'amuser sur mon bébé et que tu te trouveras un homme, je sais que t'attends que ça hihi
En tout cas bonne chance pour te reste de ta fiche !



    The sky inside of me that makes me unable to love you anymore. Even if I hope that you stay a little longer if I beg, even though I want to be one of your memories forever, you're forgetting now. Your breath that is steadily getting further away to a place I cannot reach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kobayashi Nao;
Membre
Feat : Lee Ji Eun - IU

Féminin Nombre de messages : 70

Me, myself and I : 17 ans, d'origine japonaise
Doing this and that : Lycéenne


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Dim 16 Fév - 23:43

Mais, mais, mais... je ne cherche pas que ça XD
Merci mon amour ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Ye Huan;
Administrateur
Feat : LEE SOO HYUK

Masculin Double face : Oh Sooji
Nombre de messages : 40

Me, myself and I : 24 ans
Doing this and that : Photographe alcoolique


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Lun 17 Fév - 2:21

MA FEMME   


人类为何如此脆弱?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kobayashi Nao;
Membre
Feat : Lee Ji Eun - IU

Féminin Nombre de messages : 70

Me, myself and I : 17 ans, d'origine japonaise
Doing this and that : Lycéenne


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Lun 17 Fév - 10:35

Ma femme ♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kushakusha;
PNJ
Nombre de messages : 128


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Lun 24 Fév - 0:47

[Délai d'une semaine accordé]


Before your dreams can come true, you have to have those dreams.
-Joyce Brothers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kobayashi Nao;
Membre
Feat : Lee Ji Eun - IU

Féminin Nombre de messages : 70

Me, myself and I : 17 ans, d'origine japonaise
Doing this and that : Lycéenne


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Dim 2 Mar - 17:43

Fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Kushakusha;
PNJ
Nombre de messages : 128


MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   Dim 2 Mar - 19:00

Dear baby, you can now start dreaming in our world !
Félicitation, ton passeport a été accepté par le service des douanes de Touljin, tout le pays te souhaite la bienvenue ! Maintenant que tu nous as rejoint, tu n'as plus le temps de rêver, tu dois t'activer ! Ne pense plus à ça et donne toi à la communauté, pour le bien de notre pays.
En tant que nouveau citoyen, tu peux dès à présent
Créer ta fiche de lien et te faire de nouveaux contacts parmi tes semblables
Demander un logement
Ou tout simplement venir Flooder avec nous en attendant de RP !
Nous te souhaitons un agréable séjour à Touljin.


Before your dreams can come true, you have to have those dreams.
-Joyce Brothers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kobayashi Nao ♦ Artificial Dreamer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: DEPARTURE :: » Passeport :: Passeport Valide-