AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 After work ft Tatsuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: After work ft Tatsuya    Dim 7 Nov - 13:46

    La soirée venait à peine de se terminer. Seul quelque retardataire trainé encore. Quelques habitué qui attendez les autres employés, des couples à peine formé, surement d'une nuit... Et lui. Essuyant les verres d'un air las, les rangeant par automatisme. Il était tard ou plutot tôt celon le point de vu. Pourtant Heiwa était encore bruyant de monde. Est ce que cette ville dormait seulement? Cette question il se la posait souvent mais jamais de réponse. Il tira le torchons blanc qu'il posa négligemment sur son épaule avant de se redressé. Un regard circulaire autours du bar. Tout était parfaitement propre. Il laissa échappé un petit sourire de satisfaction avant de jeter un coup d'oeil à sa montre. Minuit passé. Son service était finit. Il s'étira, et se dirigea à pas lent vers la salle des employé, non sans quelque courbette devant des ainées "otsukare sama" et autres.

    Il glissa dans la salle vide, refermant la porte derrière lui. Il était seul. Enfin, il pouvait soufflé. La soirée avait était longue, et heureusement pour lui, les clients avaient finit par partir vers boites de nuit et love hotel ce qui met un terme à son rôle. Depuis la réunification, il avait l'impression de voir dix fois plus de monde (c'était surement cela), et les habitués ne manqué pas. Néanmoins, c'était toujours une gêne pour lui de parler à des inconnus. "Arata-san, Arata-Shi, Hyung"... Et autre. Certain se fesait indiscret, certain, même lui demandait s'il était seul. Il sortit machinalement de sa poche un petit tas de papier sur lequels était gribouillé des numero, des noms... Mais il avait oublié le visage de la plus part de leurs propriétaire. Sauf un peut être. De toute façon le résultat était le même. Sans savoir pourquoi, à la question "vous avez quelqu'un?" ou "vous êtes déjà pris?" il avait pris l'habitude de hoché la tête en signe d'affirmation. Un hochement de tête automatique mais peu convaincant il semblerait, pour les autres.

    *De toute façon je ne saurais pas quoi leurs dire au telephone...*

    Il fourra les papier dans les poches de son jean, avant de se changer. Il attendait toujours un moment avant d'entrer dans la salle. Que tout le monde soit partis, pour pouvoir se déshabiller à son aise, et éviter les questions gênante sur son corps. Lui n'y faisait plus attention, au longues cicatrices qui parcouraient son corps... Mais les autres. C'est en enfilant sa veste, qu'il se rendis compte qu'il n'avait pas allumé son portable de la soirée. Quand il le fit, une sonnerie immonde lui vrilla les oreilles. Il pensait souvent à la changer, mais n'y arrivait jamais. Il soupçonnait Ryu de la réinstallé à chaque fois. Bien son genre. Sur le fond d'écran neutre (Touljin vu de nuit), apparus la mention "2 nouveau message". Ha? Il parcouru rapidement le premier, "Fait de l'udon 'dredi j'ramène mes jolie fesses chez toi bébé <3 8D" qu'il ignora, après tout, message ou pas, Ryu ramené toujours ses fesses. Il nota tout de même pour l'Udon. Le deuxième message était plus sobre. "Je viens te chercher après le taf ^^".

    Il sourit. Ou plutôt, il ne pus empêcher un sourire. D'après l'heure d'envois, le blond devait déjà être en route. Peut être l'attendait il la, dehors? Il rangeas son portable, sortant de l'arrière salle avec une hâte à peine dissimulé. Il referma la porte à clé, dernier employé à sortir, jetant un dernier regard vague à la salle avant d'en sortir, par derrière. Il attacha un peu plus sa veste, soupirant. Enfin finit. Il parcouru la rue des yeux, personne. En même temps c'était la sortie de service, Tatsuya ne connaissait que la principale. Il profita de se laps de temps pour calmer les battements de son coeur. Etait il stupide? C'était juste histoire de rentrer ensemble, rien de plus. Il leva la tête, le ciel était claire cette nuit. D'ici, il pouvait entendre la musique diffusé dans le centre du quartier. Les mains dans les poches, il marcha, de cette démarche lente qui en exaspéré plus d'un. Les lumières de la ville l'éblouissait. "Dans cette ville il ne fait jamais nuit, le rêve!". Il baissa les yeux, cherchant du regard la silhouette fine de l'homme. Malgré l'heure tardive, il y'avait un monde fou dehors, comme presque toujours. Mais même dans cette mini foule, il pouvait le voir. Il en était certain, même entre mille il aurait pus le voir. Tatsuya avait ce "truc". Cette chose qu'il dégagé et qui faisait qu'on ne voyait que lui, qu'on ne ressentait que sa présence. Il s'approcha un peu plus, ressentant comme à chaque fois, cette gène et cette fierté d'être en si plaisante compagnie. Il sentait bien le regard des gens sur eux, mais en fit abstraction. Il s'autorisa même un petit sourire replaçant la lanière de son sac sur son épaule.


    - Bonsoir... J'ai pas était trop long j'espère? J'ai lu ton message il y'a peu, désolé.

----------

tchh c'est court .__. Mais bon j'ai poser la base à toi de nous emmener quelque part xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    Dim 7 Nov - 22:15

Ça y est, la journée est enfin finie. Elle n'a pas été si dure ça aujourd'hui, quelques clients réguliers et faciles à satisfaire. Au final, il s'est assez amusé entre deux clients, il discutait avec le barman et les autres prostitués. La fin de son 'service' est donc bien vite arrivé, il a pu prendre une bonne douche et se changer, pour qu'Arata ne se doute de rien quand il rentrerait. Ça fait longtemps qu'ils ne se sont pas promener dans les rues. Alors ce soir, ils vont se rattraper. Tatsuya enfile son jean et sa chemise, soulignant sa silhouette, le rendant sexy sans les provocations de sa tenue habituelle.

Arata ne sait toujours pas qu'il se prostitue. Oh, bien sûr, il savait qu'il le faisait quand ils étaient encore à Tokyo, mais leur arrivée à la capitale avait été l'occasion de changer de vie. Il avait juré à Arata de sortir de ce monde. Alors, il s'était trouvé un ptit boulot de serveur dans un bar, rien de bien compliqué, il fallait juste qu'il arrive à se souvenir des commandes. Et de la mémoire, il en a. Il peut remercier son père de lui avoir fait apprendre autant de chose quand il était petit, développant sa mémoire de cette façon.

Malgré ce travail tranquille, il ne se sentait pas pour autant mieux. Le salaire n'était pas élevé, il avait pris l'habitude d'avoir plus d'argent que ça. Et puis, les clients continuaient à le regarder, ou plutôt à le dévorer des yeux. Certains même allaient jusqu'à toucher, discrètement, pour pas que le patron voit. Et puis un soir, après la fermeture, un client le suivit. Un ancien de Tokyo. Il lui proposa de l'argent, en souvenir du bon temps. Une chose en entraîna une autre, et quelques semaines plus tard, il était retourné à son ancien job.

Il soupira en jetant son mégot. Peut-être est-ce son 'destin', peut-être n'est-il pas capable de faire autre chose que cela. Bien sûr, il ne l'a pas dit à Arata. Cette lueur dans ses yeux quand il rentre le soir et qu'il est là, dans l'appartement, heureux de le voir revenir d'un travail honnête. Il ne veut pas casser cela. Il croit tellement en lui, il ne voudrait pas le décevoir. Il secoue la tête. Peut-être devrait-il le dire à Ryu ? Mais ne voulait-il pas être un exemple pour lui ? En réalité, l'élève dépasse le maître, après tout il fait du mannequinat maintenant, il en a enfin fini avec ses démons lui.

Il lève la tête. Ça y est, il arrive au bar. Il est fermé, Arata ne devrait pas tarder à sortir. Il enfonce son nez dans son foulard et pianote quelques SMS ridicules à Ryu, histoire de passer le temps. Oh, ça y est il est là.

-Ne t'inquiètes pas, Ryu me tient compagnie.
Il agite son portable. Tu as passé une bonne soirée ?

Il remonte son sac sur son épaule et quémande une promenade dans les rues encore animées. Cette ville ne se couche donc jamais ? Cela donne cette impression que le silence n'est plus, qu'il a disparu de la surface de la terre. Parfois, il aimerait le retrouver. Aller au bord de la mer et juste entendre le bruit des vagues, s'oxygéner les poumons un grand coup avant de repartir dans la noirceur des fumées de la capitale.

Ils déambulent dans les rues, sans but précis, tout étant prétexte pour s'arrêter et regarder. La vitrine d'une boutique attirante, ou une affiche faisant de la publicité pour tel ou tel produit. Soudain, il s'accroche à son bras, un peu comme ces dames européennes qui se faisaient promener par leurs maris au 19ème siècle. Aah, Paris, comme cette destination lui semble belle.

-Aratachouu, je sais pas toi, mais moi j'ai faiiim ! Tu sais où on peut bien manger dans le coin ?

C'est ça qu'il apprécie chez Arata, il est toujours au courant des choses qui se passent, des bonnes adresses. Dommage qu'il n'apprécie pas le shopping, sinon il aurait pu le mettre au courant de toutes les petites boutiques où s'amassent des tas de trésors. Quoiqu'il en soit, il a toujours ce pouvoir de découverte qui est toujours intéressant à exploiter.

Pendant tout ce temps qu'il s'amuse à embêter à Arata par des surnoms débiles (un toc surement pris avec Ryu) et des contacts physiques, juste pour voir si ça lui fait encore effet et rougir intensément comme avant, il ne remarque pas cette silhouette là-bas, se mélangeant parmi les autres et pourtant qui aurait du être beaucoup plus visible pour lui. Elle ne va pas tarder à s'approcher d'eux, risquant de ruiner tous ses efforts de dissimulation. Mais pour l'instant, il ne s'en préoccupe pas, il veut juste remplir son ventre...

------
HS : j'ai décidé que Tatsu sait pas que Ryu se prostitue de temps en temps, ça sera plus drôle !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    Mer 10 Nov - 1:14


    Le brun ne peu empêcher un sourire en coin. Ce genre de sourire spontané et inutile, ceux qui vienne du coeur. Il se doute bien que pendant le temps qu'il se préparait, Ryu avait du bombarder son "grand frère" d'une tonne de sms plus édulcoré les un que les autres, comme seul lui pouvait le faire. Ce garçon était il sérieux une fois dans sa vie? Mais c'est bon. Venir à Touljin était une bonne idée finalement. Partir loin et abandonné ce trou noir qu'était tokyo. Depuis leurs venus à Touljin, il n'avait presque pas eu de crise. Surement l'air chargé de substance étrange. Surement. Mais sa lui allé. D'un coté, tant qu'il a Ryu et Tatsuya, tout ne peu qu'aller. Arata n'est pas du genre dificile.

    Il passe doucement sa main dans ses cheveux, se préparent mentalement à ce qu'il va répondre. Une habitude qu'il a prise. Enfin, que son psy lui à donner pour limité cette habitude de répondre tout en phrase direct et courte. Avant il aurait surement répondu "oui" ou "non" et fin d'histoire. Maintenant il prend le temps de faire la phrase dans sa tête. avec cet attitude, certain le prennent pour un débile, d'autre, juste pour un "artiste". En fait, il s'en fou un peu. Il est même plutot heureux, maintenant il peu tenir convenablement une conversation. ... Enfin, "presque" convenablement, on ne se change pas comme cela après tout.


    - Hm... Il y'a eu beaucoup de monde ce soir. Beaucoup trop de chose et de gens à gérer.

    Tout en marchant, il regardait les gens en face de lui, sans vraiment les voirs. Comme si sa journée passait en vitesse rapide devant ses yeux...

    - Je voulais juste vite rentrer. Comme tu es venus à moi sa à accélérer les choses...

    Il s'arrêta net. Un peu gêné tout d'abord, d'avouer que ce n'était pas le confort de son appartement qui le manquait, mais la personne qui l'attendrait à l'intérieur. La deuxième raison de son arrêt, fut Tatsuya. Ou plutot, le geste de tatsuya qui lui fit rater un battement de coeur. Malgré les nombreuse choses et astuces que lui a appris son Psy pour au moins paraitre "normal" il y'a encore des choses qui paraissent spontané, auquel Arata ne s'habitue pas du tout. Comme de soudainement sentir la chaleur du corps du plus âgés contre lui. Prendre son bras comme sa, en pleine rue, devant tout le monde... Ses joues se teinte rapidement, mais il tente d'y faire abstraction. Sa pourrait être pire. Le tout est d'avoir l'air dégagé et naturel. Un garçon d'1m80 complétement empoté et rouge comme une pivoine, marchant d'une façon tout à fait dégagé, tout à fait..."sais où on peut bien manger dans le coin ?" Il réagis quelque seconde plus tard, se reconnectant doucement à la réalité.

    - Pardon? Désolé j'étais... Ailleurs.

    "ailleurs", c'est le cas de le dire. Il lui arrive souvent d'être "ailleurs" lorsqu'il s'agit de Tatsuya. Par exemple, lorsqu'il sort torse nu de la salle de bain. Alors Arata est "ailleurs" et oublis doucement ce que l'homme peu bien lui dire. Lorsqu'il fait la cuisine et que Tatsuya passe derrière lui, lui caressant brièvement les hanches pour finir par venir piocher dans le plat en cours, la aussi il est "ailleurs". Certaine fois, il se demande si le blond ne le fait pas exprès... Il met cette idée de côté, réfléchissant plutot à la question qui lui est posé.

    - Je connais un petit restaurant traditionnel dans une rue caché à deux patté de maison d'ici. Les... Boutiques de vêtements sont sur le chemin, si tu veux, on pourrait y jeter un coup d'oeil.

    Évidement, il n'a pas grand chose à faire des magasins de vêtements, mais il sait que cela fait toujours plaisir au blond de se balader et de voir des tonnes des beau vêtement. Alors son visage s'éclaircit et il parait heureux. "Parrait" oui. Parce que malgré le temps, et malgré qu'ils soient devenu proche, Arata à toujours du mal à certain moment, à comprendre son colocataire. Et puis, ce n'est pas comme s'ils s'étaient réunis autours d'une table et avait déballé leurs vies respectives. Non. Ils se contenaient de se découvrirent un peu plus chaque jours, au fur et à mesure. Tout cela, malgré le désire brulant d'Arata de prendre Tatsuya par la taille, de le tirer tout contre lui et, juste lui murmurer "raconte moi tout". Cela serais surement trop équivoque. Et surement trop mal perçus aussi. Après tout, ils ne sont que colocataire. Se rappeler cet information amène souvent un poid dans le coeur d'Arata. Mais un poid nécessaire. Le genre de poid qui le protège d'une éventuelle blessure. Jamais quelqu'n comme Tatsuya... Et quelqu'un comme lui... Non. Il préfère le rêver doucement, tant qu'il le peu encore, et profiter de ses petits moments passé avec le blond. Il avait fait tellement d'effort depuis leurs départ de l'ancien Tokyô. Arrêté la prostitution par exemple. C'était tellement... Énorme ! Il sait mieux que quiquonque à quel point c'est dur, Ryu n'arrivant pas à s'en détacher. Mais cela, il le garde pour lui. Hors de question de le dire à Tatsuya, sa le décourragerais, et autant d'effort, il ne veux pas les gacher. Surtout que c'est ces mêmes efforts qui lui permette de s'accrocher lui aussi. Il souris doucement, désignant du doigt une tenue simple dans une vitrine. Jean cintré noir et t-shirt à motif. Bijou "décoratif" mais pas mal...

    - ça t'irait bien. ... Enfin, tout te va bien mais... Ha... je me perd, bref tu m'a compris. D'ailleurs, c'était pas trop dur pour toi aussi aujourd'hui au travail?

-----

e.e muhaha j'enfonce le couteau...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    Mer 10 Nov - 23:38

Tatsuya sourit en le voyant réfléchir à la réponse d'une question pourtant toute simple. Il a pris l'habitude maintenant, d'attendre patiemment pour avoir quelques mots. Il fait des progrès, les phrases sont de plus en plus longues et de plus rapides à venir. Son sourire s'agrandit à cette 'révélation'. Il est tellement gentil. L'aîné aimerait tellement glisser sa main dans la sienne, juste frôler ses doigts. Lui montrer sa reconnaissance par un geste simple. Mais il le perdrait surement s'il faisait ça. Il s'enfuirait en courant non ? Tellement le rouge lui éclaterait aux joues. Rien que le fait de lui toucher le bras à travers ses vêtements produit sur lui un bug généralisé de son être. Alors peau contre peau. Il n'ose même pas l'envisager.

Ailleurs, oui, comme ça lui arrive souvent. Parfois, il se demande s'il l'ennuie. Après tout, s'il se perd dans ses pensées ainsi, c'est qu'il doit bien y avoir une raison. Ce qu'il lui dit ne doit pas être assez intéressant. Son visage se ferme un peu à cette idée. Après tout, c'est vrai qu'ils ne connaissent pas si bien que cela, peut-être qu'au final, il ne le considère que comme son colocataire, une personne avec qui il partage juste son appartement et ses repas, une compagnie agréable mais qui parfois peut être ennuyeuse.

Il secoue discrètement la tête. Non, ils sont plus que ça. Ils sont amis non, sinon pourquoi lui aurait-il demandé de le suivre dans un pays étranger ? Des gens pour payer le loyer, ce n'est pas ce qu'il manque dans cette capitale qui engloutie tout ce qui ose l'approcher de trop près. Il lève les yeux vers Arata et esquisse un sourire. Serait-il donc si prévisible ? Même si cela est le cas, il est content, parce que l'autre le connaît assez bien pour accepter de passer devant quelques vitrines.

Il s'arrête devant une boutique, bien que son ventre crie famine, il n'hésite pas à prendre le temps de regarder cette vitrine. La tenue exposée est sympa, il écoute le plus jeune s'emmêler les pinceaux. Il lui caresse la joue, un peu moqueur.

-T'es gentil. Mais dis donc, tu commences à t'intéresser à la mode ? Il rit doucement, de son rire léger qui s'envole dans les airs. Hum, moi ça a été plutôt tranquille, même si certains clients étaient fatigants. Enfin, la routine quoi.

Il se crispe un peu. Il doit vraiment faire attention à ce que le mensonge soit bien tenu, qu'il ne fasse pas de gaffe. Surtout, garder le secret. Pour ne pas éveiller les soupçons, mieux vaut éviter de trop s'étendre sur le sujet. Alors il détourne discrètement de ce sujet en le tirant doucement par le bras, finissant par céder aux cris de son estomac. Ils finirent par arriver devant le restaurant. A regret, il rompt tout contact physique. Il ne voudrait pas imposer le regard mi-curieux/mi-inquisiteurs que pourront avoir certaines personnes dans ce restaurant, se demandant s'ils sont en couple ou non. Il vaut mieux y entrer en tant qu'amis.

Ils vont s'asseoir et directement, Tatsuya plonge sa tête dans le menu, tous les plats semblant plus meilleurs les uns que les autres, la bonne odeur sortant de la nourriture déjà prête n'aidant pas au choix. Ce qui détourne son attention, c'est aussi le serveur qui se tient là. Mignon. Voir même sexy. Discrètement, il se recoiffe et vérifie qu'il est bien mis, avant de passer sa commande.

-Je meurs de faim. Tout avait l'air si bon... Même le personnel, si tu vois ce que je veux dire. Il sourit malicieusement, l'œil pétillant, avant de changer de sujet. Il faudrait qu'on demande à Ryu de revenir un soir, histoire qu'on fasse un repas.

Il repart dans ses pensées. Oui, un bon repas, sur la terrasse, il se serrerait contre Ryu pour ne pas avoir froid, et ils engloutiraient les plats délicieux qu'Arata aurait concocté. Il en salive d'avance. Il revient à la réalité lorsque le serveur envoie de l'eau, puis repart, ne manquant pas de lui donner un spectacle agréable par sa démarche. Oh, bien sûr que ça ne se fait pas de regarder les fesses des gens comme cela, mais bon, pour une fois que c'est lui le mateur et non le maté. Pendant que son regard est fixé sur ce corps appétissant, il ne voit toujours pas cette personne qui entre dans le restaurant, qui s'installe à une table, se préparant à venir les aborder.


-----
court, et pas gentille avec Arata nyéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    Sam 4 Déc - 21:46

    "T'es gentil. Mais dis donc, tu commences à t'intéresser à la mode ?" Il ne pus s'empecher de ne pas suivre le rire de son ainé. La mode? Lui? C'était deux choses aussi opposé que le blanc et le noir. S'il ne tenait qu'à lui, il n'aurait qu'un jean, un t-shirt, une chemise et une paire de chaussure dans son armoire. Heureusement pour lui qu'il a des amis comme Ryu toujours près à lui dire, clairement "qu'il a des gouts de merde et qu'il s'habille comme un sac". Après tout, c'est Ryu qui garnit son dressing, pas autrement. Son physique passe et passera surement toujours en second. Il a juste de la chance de faire partis de ces gens "beau naturellement" même s'il n'en a nullement conscience. Il acquiesce quand Tatsuya lui parla de sa journée. Après tout c'était la même chose pour tout le monde, et il pouvait comprendre à quel point ce genre de journée était fatigante. Mieux valait changer de sujet, se changer les idées.

    La bonne odeur montant à son nez le fait frissonné. Oui, cela peut paraitre étrange, mais c'est bien sa. Arata le ventre sur patte! Il prend le temps de s'assoir confortablement, saluant au passage de la tête, quelque habitué qu'il connait de vu. Par habitude, il sait d'avance ce qu'il va commander, il met sa carte de coté préférant reporter son attention sur le blond qui lui, parcours la carte avec avidité. "Je meurs de faim. Tout avait l'air si bon... Même le personnel, si tu vois ce que je veux dire. "

    Arata lève un sourcil. Des yeux, il parcours la salle. Non, vraiment, il ne remarque personne qui sort du lot. Excepté Tatsuya bien sur. Il hausse les épaules.


    - Pas mon style je suppose?

    Supposition, bien sur car Arata ne sais même pas s'il a oui ou non un "style" d'homme. La plus part du temps pourtant, la balance penche plus pour les plus âgés que lui. Les petits... Les bavards aussi. Mais est ce que c'est sa un style? Ce n'est pas plutot physique? Il papillonne une seconde des yeux. Le fait est qu'il n'a jamais eu de relation. N'est jamais tombé amoureux. En fait, il n'y a même jamais pensé. Il note mentalement d'en parler à sa psy, avant de tendre l'oreille. Il acquiesce.

    - Sais pas. Ryu a l'air... vachement occupé en se moment.

    Il détourne les yeux. Tatsuya n'était pas au courant pour Ryu, alors amené sa sur le tapis était un peu délicat. Surtout pour lui qui ne savait absolument pas mentir. D'un autre côté, cela le libérerait d'un poids... Mais Ryu lui avait promis qu'il mettrait lui même son "frère" au courant, alors... Dieu merci, c'est le serveur qui les sauves, apportant l'eau, non sans laissé coulé un long regard en biais vers le blond. Trop long d'ailleurs, tout comme sa chute de rein accentué par sa démarche... Arata lève un sourcil, piochant dans la corbeille à pain, sans se soucier d'avoir ou non l'air irrité.

    - Alors? T'a décidé de ce que tu va prendre?

    Il tente quand même d'accompagner sa phrase d'un sourire. Après tout, ce n'est pas vraiment de la... Jalousie. Ce n'est pas comme si lui et Tatsuya était ensemble (inconcevable, impossible). Mais bon. Que l'homme se fasse maté dans une rue bondé, passe encore. Mais dans un petit restau... Le serveur... Et puis lui là bas surtout. Tout en portant son morceau de pain à la bouche, il se penche un peu vers son ainé.

    - Ne Tatsuya... L'homme là bas, tu le connait? Il nous observe depuis qu'on est entré. Je pensais que je me faisais des idées mais...

    Il fronça les sourcils. L'homme les regardait toujours.

    ------

    muhahahaha èé tatsu va payer de maté un autre pendant que qu'il est avec mon pauvre arata-chou <3 court par cours ;_;"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    Dim 12 Déc - 4:25

Il fronce les sourcils. Ryu, tellement occupé qu'il ne peut venir ? Il est sûr que son cadet lui cache quelque chose, ses yeux sont fuyants. Bah, il le découvrirait bien assez vite, et il est trop fatigué pour essayer de creuser. Il échange des regards avec le serveur, avant de reporter son attention sur son colocataire. Il a l'air irrité. La soirée a du être longue. Il doit éviter qu'il fasse une crise. Dès qu'il a l'air un peu énervé, il fait tout pour refaire descendre cette colère. Il pose doucement sa main sur la sienne, à peine dix secondes, et lui fait un beau sourire, qu'il veut rassurant. Puis, il répond, enjoué à sa question.

-Oui j'ai choisit !

Le serveur revient à nouveau, et cette fois-ci, ils passent commande. Alors, Arata lui pose la question sur l'homme. Une expression d'incompréhension se fige sur le visage du blond, puis il se décide à regarder. Il tourne doucement la tête, comme s'il regardait seulement à quoi ressemble l'endroit, décodant chacune des décorations. Puis il tombe sur lui. Et là, son cœur se fige. Que fait-il là ? C'est un de ses clients, un homme plutôt séduisant, venu de l'ancienne Corée. Avec lui, c'est plutôt agréable. Le genre d'homme gentlemen, qui ouvre la porte et qui paye l'addition d'un restaurant chic comme si c'était une babiole. Tout en lui dégage la classe, le genre de gars intimidant pour les autres tellement il est sûr de lui.

-oh merde

Tatsuya ne peut s'empêcher de laisser sortir ce murmure. Il inspire un bon coup, essayant de faire bonne figure face à Arata. Il se recoiffe discrètement, lissant ses habits pour les défroisser. Il sort un grand sourire, presque sincère, mais en surface paraissant naturel quand il voit l'homme se rapprocher.

-C'est un de mes ex. ça fait des mois que j'ai pas eu de nouvelles.

Un ex, oui Tatsuya aurait préféré que cela soit le cas. Il est tout à fait son genre d'homme. Protecteur, jaloux, mignon. Le genre à céder à tous ses caprices pour le rendre heureux. A lui offrir une vie dorée. Une cage ? Au moins, il n'aurait plus à se soucier que de ses habits. Un peu comme une femme au foyer.

Il se lève quand l'homme arrive presque à leur niveau et se rapproche de l'autre, près, très près de lui. Il pose sa main sur son bras, penchant son visage vers le sien, prenant pour excuse de déposer un baiser sur sa joue pour lui murmurer à l'oreille « il n'est pas au courant, ton silence contre la gratuité la prochaine fois ». il se recule, tout sourire.

-ça fait une éternité qu'on ne s'est pas vu ! Et toi qui avait dit qu'on resterait amis !

Alors l'homme raconte, comment son entreprise va bien, qu'il gagne beaucoup d'argent et qu'il va ouvrir une filiale à Paris. Il le complimente aussi, sur ses vêtements, sur sa beauté. Il ajoute que la seule chose qui lui manque, c'est un homme à combler. C'est bien, il rentre dans le jeu, et lui dit que Tatsuya lui manque. Il lui dit de l'appeler un de ces jours, qu'ils aillent manger au restaurant. Il doit s'en aller, il salut poliment Arata avant de se pencher sur le blond et de déposer un léger baiser sur ses lèvres, avant de partir.

Le jeune homme reste les yeux dans le vague, portant sa main à ses lèvres. Pendant un instant, il y a cru. A toutes ces belles paroles. Comme s'il avait vraiment été son petit ami, et qu'un 'nous' était à nouveau possible. Il secoue la tête et reporte son attention sur Arata. Il bafouille.

-Je... Je suis désolé pour... tout ça. Je... euh... Comment s'est passée ta journée ?

Il rougit légèrement et ne se rend pas compte qu'il a déjà posé cette question. Lui, comme s'il était troublé par cette fausse révélation de son faux ex petit ami. C'est surtout la pression qui retombe. Il a eu tellement peur que son secret soit révélé et qu'Arata découvre qu'il n'est à nouveau plus qu'une simple pute. Ça, il n'aurait vraiment pas pu l'accepter.

----------
Pas très long non plus, et pis désolée pour le temps de réponse, mais j'ai eu une semaine hypra chargée =) et sinon, tu m'emmerdes, j'y connais que dale en bouffe asiat' (ué, je sais, c'est moi qui les ai envoyé là, rooh).
Revenir en haut Aller en bas


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: After work ft Tatsuya    

Revenir en haut Aller en bas
 

After work ft Tatsuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: Back to LIFE :: Sujets Terminés ou abandonnés-