AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Long night coming ft Tatsuya [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Long night coming ft Tatsuya [END]   Ven 4 Juin - 23:39

La nuit et immense, on dirait un énorme voile poser sur la ville. Toutes ses lumières malgré l'heure... On dirait un dôme. Il marche à pas rapide, son portable à la main comme à son habitude. Il évite soigneusement les coins ou il y'a des policier de quartier. Après tout, il est en uniforme, et, un lycée à cette heure c'est interdit à Tokyô. Il lève un sourcil, c'est ce qu'il disent. Il est déjà tombé sur un policier légèrement faible, m'enfin, c'est une autre histoire. Il pianote sur la coque de son portable rose criard. Il souris. Ce client est vraiment, vraiment à coté de la plaque, mais il faut voir les coté positif: Il paie bien. La baise, c'est insupportable avec lui. Il pus, sa peau est souvent grasse et collante de sueur. Ajouté à sa son souffle chaud au remonté pas catholique... Il paie bien. C'est ce qu'il garde en tête le plus souvent. A choisir, il aurait préféré avoir rendez vous avec l'autre yakuza. Il frissonne. Peut être pas en fin de compte. Quoi que, sa fait un moment, et il commence à être en manque. Du brutal lui aurait fait du bien. Il en est la dans ses rêveries, quand un salary man de d'une tête de plus que lui, se plante devant lui. On dirait qu'il flotte dans son costume, avec ses petites lunettes carrés et ses cheveux parfaitement plaqué sur son crâne. Il a l'air stressé. Ryû fait la moue doucement, glissant lentement sa main dans celle de l'homme, jouant un peu avec ses doigts.

- Ne... Tomoya-san genkii ?


Il dit sa sur un ton peiné, inquiet, agrémenté d'un petit sourire. Sa main caressant la paume de l'autre, son corps se frottant "innocemment" contre le corps de l'autre. Tomoya-san sursaute légèrement. Il frissonne, souris. Passe une main possessive sur le visage du garçon. "Tu as toujours le portable que je t'ai offert" "oui, c'est la chose la plus précieuse, parce que... c'est un cadeau de Tomoya-san... !" Il souris. Ses pupilles se dilatent, il a l'air à cran se soir, sa va être vite fait. Intérieurement Ryû jubile. Une soirée aussi simple, sa devrais être tout les soirs! Comme à leurs habitude, il se dirige vers le premier hotel, l'hotel Crown. Toujours la même chambre, Tomoya-san aime les rituels, sa en est chiant. Il passe en premier, et ne vois pas, ne sent pas, le regard insistant du plus agée sur son corps. De se regard mi-absent mi-présent. Non, il ne le vois pas.

La musique stridente suante à ses oreilles. C'est fou ce que les préjugé peuvent avoir comme influence. Ryû, déteste la musique forte et nasillarde du style qu'on peu entendre à chaque coin de Kabu ou Shibu. Le contraire de tout les jeunes de son âge. Il préfère la musique douce et lente, mais sa, très, très peu de gens le savent. Une en fait, et, au final, sa n'intéresse que lui. Il regarde l'autre boire, boire boire. C'est impressionnant la quantité d'alcool qu'il peu ingurgité. Ryû passe discrètement une main lasse dans ses cheveux, avant de se pencher une fois encore sur son client.

Mais soudain, tout bascule. Le brun plaque Ryu contre le sol, faisant au passage tomber bouteilles et verre. Ryû retiens une grimace sous la douleur et la surprise du contact avec le carrelage froid. Il frissonne, sentant une mains froide s'introduire entre ses vêtements, sous sa veste, sa chemise... Tout le poid de l'homme est concentré sur son ventre, ses épaules, impossibles de se levé. Il sent la main baladeuse, caresser doucement son ventre, son nombril... Remonter, les tétons... Il frissonne, retiens un gémissement.


- Sa fait longtemps? Tu es très sensible Ishi-chan...

Son souffle remonte jusqu'à lui. Plein d'alcool, Ryû à un haut le coeur, mais se reprend vite, ses joues se colorant doucement.

- C'est parce que... Tomoya-san m'a manqué...


Violent. Des lèvres poisseuse se plante sur les siennes, une langues s'introduit, violente, pressé, une main déshabille, fébrile, rapidement, Ryû se retrouve nu. Ce n'est que quand le plus agée touche un "point sensible" qu'il se décide à parler.


- On devrais allé sur le lit non?

Cette position est vraiment inconfortable... Il a presque du mal à respiré...
Un coup. Il reste un moment choqué. Tomoya-san le regard, les yeux injecté de sang. Un autre coup, puis encore un autre. A différents endroit, mais la plus douloureux, reste la claque reçus en plein visage. Ryû est tellement choqué qu'il ne pense même pas à répondre, ou à bouger. Il n'arrive pas à se concentré, entre les coups et la musique de plus en plus forte... Le corps poisseux de l'adulte s'introduisant de force en lui.... Il hurle.

Sa fait mal. Sa ne lui à jamais fait mal. Peut être parce qu'il a toujours était "habitué" à sa. Toujours. Anticipé les moindres gestes ou pensé de sont client... Mais la. Il ne s'y attendait pas du tout, surtout venant de Tomoya-san. D'ailleurs, il murmure des choses incompréhensible... Ses va et viens son lent, puis rapide, ponctué par des coups et des griffures. Rapidement il se retire, se rependant sur le ventre nu du plus jeune. Sa se passe si vite... Le blond n'a même pas le temps de remettre ses idées en place. Il est comme une poupée de chiffon. L'autre le porte, presque par la peau du coup, le balance comme un sac sur le lit. Une flamme étrange luis dans ses yeux. Il attrape son sac et jette des liasses de billets sur le petit corps nus. "C'est sa que tu veux hein? c'est sa??" Il se lève d'un coup et, sort rapidement de la chambre ponctué d'un "tu va voir...".

Le coeur de Ryû s'arrête. Que? Qu'est ce que? Lentement la douleur lui monte à la tête. Sa le pique, de partout. Sa vu se brouille un peu... Des larmes? Merde, merde, sa ne peu pas être sa! il ne pleure pas! jamais! surtout pour si peu... ! Et pourtant, c'est comme si son corps ne voulais pas s'arrêter de pleurer, comme si son corps lui hurlé "il va te tuer, il va te tuer !!" Rapidement, il se jette sur sa veste, et en retire tremblant d'une poche caché, un petit portable blanc. Il pianote rapidement ses coordonnés, "il va me tuer, il va me tuer!!!" mais au moment de l'envoyer... Il hésite... Il vois déjà Arata arrivé, et tuer cet homme... Il ne pourrais pas supporter que le brun aille en prison à cause d'un de ses timbré de client ! Il secoue la tête, et envoie le sms à Tatsuya. Tant pis. Il range le portable, et, tente de gagner une fenêtre... Mais il tombe lamentablement sur le sol. Il grogne; Sa fait mal... Son corps est moite, rouge de coups et de griffures... Sale aussi. Il repasse quelque images dans sa tête. Se calmer, surtout, ce calmer... Doucement, le visage d'Arata apparait dans sa tête... Rika... Si il meurs, alors il rejoindra Rika. Et puis, ce n'était pas ce qu'il cherché en venant à Tokyô? Se perdre... Se perdre. Ses paupière sont lourdes. La douleur est lancinante... De plus en plus... Il tremble, tentant de ne pas fixer la porte de la chambre... Alors c'est sa? Sa fin? C'était à prévoir, un gars comme lui... Mais quand même, il aurait voulus... Il aurais voulus quoi? Il souris en coins, sa lèvre s'agitant dans un rictus étrange, quoi? Pas besoins e s'encombrer de rêve, mourir comme on a vécu, n'est ce pas la plus belle des morts?

----------------

bon j'ai fait la trame à toi de jouer xD !


Dernière édition par Katô Ryuujishiro le Sam 12 Juin - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: Long night coming ft Tatsuya [END]   Sam 5 Juin - 1:00

C'est une belle nuit. Pleine de lumière, comme à son habitude. Cela fait quelques temps que Tatsuya a emménagé dans cet appartement avec l'ami de Ryu. En ce moment dans sa vie, c'est 'tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes'. Bon, il est toujours prostitué, mais ces temps-ci, il n'a que des clients agréables. Pas forcément riches, mais doués et respectueux. Comme celui qu'il a eu un peu plus tôt dans la soirée. Un homme d'une quarantaine d'années, mais encore épargné par le temps. Il n'est pas spécialement beau, mais il a ce petit truc qui est donné par son énorme charisme. Et puis, il a un immense respect pour lui, malgré sa condition. Il aime bien ce client, parce qu'avec lui c'est simple. Ça ne dure jamais très longtemps, c'est très traditionnel même si parfois il désire réaliser certains fantasmes. C'est ainsi que Tatsuya s'est retrouvé à flâner dans les rues, tardant à rentrer. Hum, l'appartement doit être vide à cette heure-ci, Arata n'a pas encore fini son service. C'est amusant de vivre avec quelqu'un au final. On se sent beaucoup moins seul, même si l'on garde beaucoup d'intimité. Il est vraiment content d'avoir trouvé cette situation. Comme quoi, parfois la prostitution peut apporter du bon.

Tout d'un coup, son portable vibre dans sa poche. Qui cela peut être à cette heure-ci ? Un client en manque ? Celui de tout-à-l'heure qui ne sent pas totalement satisfait finalement ? Ah non, c'est Ryu. Tiens, c'est étrange, d'habitude il n'envoie pas de messages à cette heure, il travaille. Une adresse, et un message plus qu'inquiétant « il va me tuer, il va me tuer ». Son sang ne fait qu'un tour. Pas le temps de réfléchir au pourquoi du comment de ce message. Il fait de grands signes à un taxi qui arrive. Il monte à l'intérieur précipitamment et lit rapidement l'adresse au chauffeur, le pressant. Il faut faire vite, il n'est pas à côté et la vie de son 'frère' est en danger. Sa respiration est irrégulière. Il ne peut s'empêcher d'imaginer des choses plus horribles les unes que les autres. Là seulement il s'autorise à réfléchir au contenu du message. Il... A cette heure-ci, ça ne peut être qu'un client. Encore un de ces tordus ! Enfin, tous ses clients sont forcément des tordus. Qui d'autre qu'un malade, un pervers, irait coucher avec un jeune homme à l'air enfantin, parfois ayant plus de la moitié moins de son âge. Les lumières défilent au dehors. Il a l'impression qu'ils n'arriveront jamais. C'est la même sensation que celle que l'on a quand on est presque en retard. Vous vous dépêchez, mais il y a toujours quelqu'un qui reste lambiner devant vous, comme s'il n'avait rien de plus intéressant à faire que de vous ralentir. Il demande au chauffeur d'accélérer, mais celui-ci ne peut aller plus vite. C'est tellement stressant. Et s'il était déjà trop tard ? Il n'a pas reçu de nouveaux messages. Peut-être qu'il s'est fait démasquer.

Tout d'un coup, il pense à Arata. Ne lui avait-il pas dit le jour de son emménagement de l'appeler sitôt qu'il recevait un appel de Ryu ? Que ce n'était jamais bon signe ? Il ne sait pas que faire. Après tout, Ryu l'aurait appelé directement s'il avait voulu qu'il soit là. Il se mordille la lèvre. Comment agir ? Il n'a pas le temps de se questionner plus.

Ça y est, ils y sont enfin. C'est cet hôtel. La voiture a à peine ralenti qu'il bondit hors d'elle, ayant tout juste le temps d'ordonner au chauffeur de l'attendre. Il rentre brusquement dans le bâtiment, se pressant vers les chambres sans faire attention aux personnes présentes. Peut-être que sans le savoir, l'autre, le monstre, le vieux dégueulasse, est là. Mais pour l'instant, Ryu est le plus important. Il lui a donné le numéro de la pièce, il n'a plus qu'à espérer qu'il y soit toujours, et en vie. Il arrive à l'étage et cherche fébrilement la chambre. Il en voit une, là, au fond du couloir, la porte n'est même pas fermée complètement. C'est sûrement là. Il se précipite et le spectacle qu'il y voit lui serre le cœur.

Oui, c'est bien là. Ryu est au sol, allongé comme un poids mort, le corps visiblement rouge. Il se fige devant cette vision. S'il tombe sur l'enfoiré qui a osé lui faire ça, il ne donne pas cher de sa peau. Mais pour l'heure, il doit s'occuper du lycéen. Il se dépêche de s'approcher et s'agenouille près de lui. Il penche légèrement son corps pour qu'il puisse voir que c'est lui qui est là. Ses traits se figent en une expression triste. Il caresse doucement son visage.

-Ne t'inquiète plus petit frère, je vais m'occuper de toi.

Il lève les yeux et regarde autour de lui. Il y a des billets sur le lit. L'autre est parti finalement ? Il ne préfère pas prendre de risque et rassemble les habits du plus jeune. On ne sait jamais, si l'autre voulait subitement revenir. Tant pis, il devrait attendre un peu avant d'être soigné, être dans la chaleur réconfortante de leur appartement. Il attrape la chemise du plus jeune et le soulève, la lui enfilant, puis faisant de même avec les autres vêtements autour d'eux. Il enlève son manteau et le lui pose sur les épaules. Il a besoin de confort et de chaleur. Il le laisse quelques instants pour récupérer le peu d'affaires qui pourrait lui appartenir. L'argent. Toujours prendre l'argent, surtout quand il est si durement gagné. Et puis, s'il ne le veut pas quand il ira mieux, ils aviseront. Il revient vers le plus jeune et cale son bras dans son dos, posant celui du jeune homme derrière son coup, et le soulève. Il le serre bien fort contre lui, pour le soutenir. Courage, il n'y a plus qu'à retourner au taxi. Il a intérêt à l'avoir attendu celui là. Dans le couloir, il y a des pas. Hum, s'ils pouvaient éviter de tomber sur quelqu'un, cela ne serait pas plus mal. Mais plus ils attendent, plus il y a de risques que l'autre revienne. Des pas se rapprochent...

-------------
Bon, je te laisse décider si c'est le client ou juste quelqu'un qui passe, jpréférai te laisser faire =)
et ça m'énerve, mes post font toujours beaucoup plus petits que les tiens alors qu'il y a quasiment la même quantité ><
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: Long night coming ft Tatsuya [END]   Ven 11 Juin - 23:27

Son corps est lourd. Tellement qu'il a l'impression de n'être plus rien, qu'une masse informe, un sac de sable, quelque chose comme sa. Il tente de respiré et y arrive péniblement. Ses yeux s'entre ouvre légèrement. Quelqu'un le porte? Qui? "Petit frère". Tatsuya ? Ho non. Finalement, appeller quelqu'un était une très mauvaise idée. Il est si... Pitoyable. Il tousse légèrement, quand le blond le hisse sur son dos. Il laisse tomber sa tête sur les épaules du blond. Agréable... Tellement. Le manteau est chaud sur son corps nus. Sa fait du bien. Quelque instant, il oublie. Qui il est, ce qu'il fait la, et surtout pourquoi il est dans cet état. C'est sa que doivent ressentir les enfants dans les bras de leurs mères non? Une chaleur rassurante. Jamais il n'a connus sa, jamais. "Tu joue avec moi?" "Je suis occupé Ryujishiro! Va jouer ailleurs!". Elle était toujours méprisante. Sauf... Sauf les jours ou ils recevaient des gens ou quand ils étaient en publique. Alors, elle devenait douce et souriante, caressant ses cheveux des ses doigts rugueux de travail. Elle arboré se sourire tendre sortie de nulle part et susurré des "sa va mon ange?" d'une voix tellement rassurante que même lui, quelque fois se laissé berné. Que dirait elle maintenant? "Tu me fait honte", surement. Mais tout sa, n'est ce pas un peu sa faute? Feindre si bien, c'est inné chez lui, et il faut bien que sa lui rapporte quelque problèmes. La vie est une balance après tout. Il réfléchis à tout sa,sa tête ballotant doucement sur le dos du blond.

- Rika... Je vais te rejoindre Rika...


Ses paupières deviennent lourdes, et pourtant, il n'a pas si mal que sa... Juste, la lassitude. Peut être que toute cette pression, tout ces sentiments accumulé... Non. Impossible. Il a toujours fait la part des choses. Des sentiments? Il n'en a pas, et c'est beaucoup plus simple comme sa. Tout est inventé chez lui, tout. Alors pourquoi ces larmes? Pourquoi? Causé tellement de tord à Tatsuya... Pourquoi est ce si douloureux? Soudain, Tatsuya ralentis. Son coeur s'arrête, et, c'est comme si le sang remonté à son cerveau, à tout son corps. Il reconnaitrais cette respiration, cette démarche entre mille. On n'oublis pas quelqu'un qui vous fait du mal. Il fronce les sourcils et se crispe sur le dos du blond. Ses yeux croise ceux de l'adulte. Il arbore un sourire franc, ses cheveux parfaitement coiffé. C'est il préparé avant d'allé en bas? Ryu s'accroche un peu à la chemise de Tatsuya. Que fera il si il l'attaque? Il s'en voudra toute sa vie, toute. Il préférerais mourir que de vivre avec cette culpabilité. ... Depuis quand est il ainsi? Non, ce n'est pas bon, ce n'est pas le bon moyen d'agir... Il faut... Éloigner le blond. Depuis le départ, c'était une mauvaise idée. Que pensé t'il? Qu'il vivrais heureux, quelqu'un qui l'attend lorsqu'il rentre, qui le comprend? Lui? Non. Sa vie est bien trop... Sale. Alors, alors vaux mieux qu'il s'en aille... Avant qu'il ne le déteste, vaux mieux le faire le détester. Mais d'abord, se débarrassé de se connard. Ce n'est pas difficile. L'homme se contente de sourire. Il fait une courbette polie à Tatsuya.

- Merci de prendre soin de lui ! Il est tellement plein de vie... Mais je crois que j'ai un peu trop jouer cette fois, il est cassé? Quel dommage...

Il parle à une vitesse inimaginable. On ne dirait même pas qu'il parle à Tatsuya. Est il fou? Il agite les bras dans tout les sens en continuant sa tirade. Les gens dans les chambres s'agitent, il parle de plus en plus fort... Qu'il se taise! Il tente de s'approcher de Ryu, mais c'est comme si quelque chose l'en empèche. Il avance et recule comme dans une danse. "la première fois que je l'ai vu..." on dirait un témoignage, c'est quoi? Il débite et débite, ses yeux son pourtant fixe, presque vide. Est il dangereux? "Mais il m'a trahis... Il en vois d'autre!" Ses yeux se tournent à présent dans tout les sens, comme s'il redoute que les portes s'ouvrent et qu'on lui saute dessus. "Toi auss tu l'aime? Je l'aime, je veux le garder" Ryu frissonne. Quel amour? C'est quoi aimé? Pas se genre d'amour... Si c'est sa, alors il n'en veux pas. Il a rencontré tellement de gens comme lui. Qui lui disait "je t'aime", tous des menteurs, tous à feindre, tout ce qu'ils voulaient c'est son cul ! Son coeur se serre. Doucement, les larmes prête à coulé sèche... Se mu... Il se penche à l'oreille du plus âgés.


- Emmène moi... loin d'ici. S'il te plait....

Loin d'ici. Mais de ou? Ces mots qu'il aimerais dire sans que l'on se moque de lui. Loin de quoi? De ou? De tout. Loin de Chiba, loin de Tokyô, loin de la terre, loin de lui même. Sa tête lui fait mal. Doucement, le fait de trop penser. Sa tête retombe sur le dos du blond. Que serais sa vie... Si Rika était resté en vie? Ils vivraient surement heureux. Il aurait travaillé dur, pour subvenir à ses besoin, un travail respectable bien sur, pour ne plus jamais revoirs son air triste quand elle à su ce qu'il faisait. Et puis, il aurait loué un petit appartement, et ils auraient vécu heureux, heureux! Dans cet appartement il y mettrais Arata, et Tatsuya aussi... Enfermé, un appartement isolé juste pour eux, loin de tout, au fin fond de la terre, loin du monde, loin de ses gens pourris et plein de vices, un monde ou Rika rirait au éclats, ou Arata n'aurait plus à prendre ses médicaments, et ou Tatsuya vivrais comme il l'entend sans avoir à se prostitué... Et il serais au centre de tout sa, le joyeux monde de Ryu. Quelque fois, il se dit qu'il faudrait crée une bombe, qu'ils explosent tous! Sauf les gens qu'il aime... Comme dans ce drama... Bloody Monday? Oui c'est sa. Et alors il serais heureux, dans se vastes monde. Mais la réalité est tout autre. Il attire les problèmes comme des mouches, et au lieu de les fuir il choisi de vivre avec. Il ne peu décemment pas mêlé les autres à ses histoires... Non... Vraiment. Il est temps de mettre un terme à cette énorme mascarade. Mieux vaux être seul que mal accompagné, et honnêtement, ils seront mieux sans Ryu... Tellement mieux.

-----

haaa trop pas gaie '__'" bon, je te laisse poster et on go dans l'appart ou ? ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: Long night coming ft Tatsuya [END]   Sam 12 Juin - 0:34

Il sent le plus jeune refermer ses mains sur lui et en quelque sorte, ça le rassure. Il a conscience que c'est lui qui est là, il n'est pas totalement évanouit et il sait qu'il peut avoir confiance en lui pour le sortir de là. Tatsuya fronce les sourcils. Il a cru entendre le plus jeune prononcer un prénom. Rika ? Qui est-ce ? Hum, mais la tournure de la phrase n'annonce rien de très bonne augure. Non, il ne va pas mourir. Ils vont rentrer, il va le soigner et le mettre au lit, et demain, ça ira déjà un peu mieux.

La porte s'ouvre. Un homme entre, fraichement coiffé, dans un costume trop grand pour lui. Salary-man moyen. Sûrement du genre tellement frustré par sa condition de sous-fifre qu'il a besoin pour être satisfait de soumettre quelqu'un à son autorité. Pour se sentir puissant. Il en a des masses, des clients comme ça. Mais très peu sont violents. Ils se contentent de mots, ils veulent qu'il leur dise qu'il est totalement soumis, qu'ils sont les maîtres. Parfois, ils l'attachent, mais ils ne sont pas réellement adeptes du SM pur et dur. Tatsuya ne fait pas là-dedans. Il a trop de valeurs aux yeux de ses supérieurs pour qu'on puisse se permettre de l'abîmer. La moindre petite écorchure peut compromettre sa place.

Il écoute l'autre débiter toutes sortes de paroles. Il a l'air vraiment dérangé. Mais Tatsuya n'a pas vraiment peur. Il sait qu'au moindre problème, il peut appeler ses boss. Le seul souci, c'est que s'il doit faire appel à eux, ils sauront que c'est pour Ryu, et donc ils voudront l'engager lui aussi. Pas que ça soit si horrible, mais il aura encore moins de chance de s'en sortir rapidement, de changer de métier et de retourner dans le droit chemin. S'il l'aime ? Oui, forcément dans un sens, ou du moins, il tient à lui, après tout, c'est son frère. Mais s'il lui dit qu'il le considère comme son petit frère revient à dire qu'il est attaché à lui, il ne faut pas jouer avec le feu.

-Non Monsieur. Moi je suis l'infirmière, comme ça, je vous le répare et vous aurez un joli petit Ryu avec qui jouer.

Il reste totalement impassible, mais à l'intérieur, il a une moue de dégoût. Être obligé de parler du plus jeune comme ça. Mais si ça peut leur permettre de sortir, c'est déjà ça. Il l'entend le supplier de partir. Il incline la tête et se dirige vers la porte. Dans le couloir il lui jette ces mots.

-Plus vite il sera guérit, plus vite vous le retrouverez. Mais vous savez, si vous voulez être le seul bénéficiaire d'une personne, il ne faut pas fréquenter de prostitués... Ou alors payer très, très cher.

Il s'en va à grandes enjambées, entrant dans l'ascenseur en se faisant la réflexion qu'ils ressemblaient aux deux héroïnes de Totoro, l'aînée portant sa petite sœur. Il traverse le hall, sans prêter attention aux regards étonnés ou mauvais que leur lancent les gens. Bande d'hypocrites. Eux-mêmes ne sont pas là pour jouer aux touristes ! Combien de prostitués, de couples réprouvés par la morale, adultérins, se trouvent parmi eux ? La totalité peut-être !

Il sort et l'air frais lui mord la peau. Il frissonne, mais au moins Ryu a chaud maintenant. De toute manière, le taxi est toujours là, il l'a attendu bien sagement. Il dépose doucement le plus jeune sur le siège du véhicule avant de s'y engouffrer à son tour, donnant l'adresse de l'appartement au conducteur du taxi, lui demandant de partir au plus vite, de peur d'être rattrapé par le client. Il passe son bras derrière le dos du plus jeune et le serre contre lui, caressant doucement ses cheveux pour le calmer. Pour le soutenir et l'apaiser. Il lève les yeux et croise le regard du conducteur. Celui-ci ne se dérange pas pour reluquer ses cuisses dénudées, tout à l'heure cachées par son manteau qui se trouve désormais sur le dos de Ryu. Il lui lance un regard noir en lui disant de regarder la route. Non, il n'est vraiment pas d'humeur à flirter ou à fidéliser un nouveau client. Ils finissent par arriver. Il le paye avant de s'extraire du taxi et d'en faire sortir le plus jeune, le soutenant jusqu'à l'entrée de l'appartement...


---------------
nan, c'est tristeeee
bon, moi c'est court et bof... Faut que jbosse é_è
oui, ça me va, jveux bien que tu commences d'ailleurs =D
Revenir en haut Aller en bas


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: Long night coming ft Tatsuya [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Long night coming ft Tatsuya [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: Back to LIFE :: Sujets Terminés ou abandonnés-