AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [END]- Walk out | ftYuusuke pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Dim 2 Mai - 22:05

Il aime marcher. Il aime encore plus marcher la nuit. Le vent frais sur son visage, les lumières artificielles tellement forte qu'on se croirait en plein jour. Il aime kabukichô en temps normale, mais la nuit... Tout semble différent. C'est souvent le cas pour plusieurs choses et plusieurs personnes. Lui aussi, mais cela dépend des nuits et du contexte. Pour en revenir à Kabukichô, il trouve tout simplement ce quartier sans grand tabou magnifique. Ses néons tournant à plein régime et éclairant un soap land ou un naked bar... Ses vieux avec leurs pancartes qui hurle que tel love hotel ou tel show room fait des promotions... Ses gyaru n'ayant pas honte de faire des chorégraphies douteuses en hurlant "Viva Viva Kabukichô !"... Oui, il aime ce quartier, parce que, c'est l'un des quartiers de Tôkyô qui semble ne vivre que la nuit.

Il aime se balader. Même s'il a vue ces rues des dizaines et des centaines de fois, il lui semble découvrir quelque chose de nouveau à chaque fois, et sa vide son esprit avant de rentré chez lui, sa le calme. En fait, les bruits de la ville sont une douce musique à ses oreilles. Il s'arrête de quelques pas devant un sdf qui vend des magazines et d'autres choses à même le sol. Un sourire éclaire son visage une micro seconde. Il s'accroupit et étudie la "devanture". Il craque sur un shonen jump datant de la semaine passé ainsi qu'un Otome Game. Ont se moque souvent de lui à cause de son gout prononcé pour les Otome Game. "Pourquoi ne pas directement jouer à un jeu yaoi?". Bonne question. Il n'aime pas forcement les Otome Game, juste, sa lui fait passer le temps. Et puis, dans un jeu yaoi, il a une fâcheuse tendance à trop s'identifier aux personnages...

Il se lève et regarde sa montre. Il est tard, mais pour une fois il a sa soirée. C'est une raison de plus à sa bonne humeur. Il commence à traverser la rue pour se dirigé vers la gare, quand une sonnerie l'arrête de suite. Il fouille rapidement dans sa poche et décroche par habitude. Mauvais réflexe, la voix à l'autre bout du fil manque de lui percer les tympans.

Citation :
-RAAAAAA-CHAN!!!!!!!!!

Il recule le combiné de son oreille en jurant.
Quand l'immonde bruit se tait, il le rapproche, sans s'arrêté de marcher.
-Mmh?
-Pas très bavard comme d'hab.
-Mmh.
-Dit Rarin, tu peu ne pas rentrer ce soir? Genre pas avant 4heure du mat?
-... Pourquoi?
-Tu veux VRAIMENT le savoir ? Je ne pense pas Rapyon.
-... Il n'est même pas encore minuit.
-Hooo arrête ! t'es à Kabu ne? Trouve toi un host sympa à la sortie d'un club et hop. Juste pour cette fois Ratuuun !!!!


Il raccroche. Cette conversation ce fait trop longue et trop stupide. Il regarde autours de lui, ses pas l'ont emmenés près des bars d'hosts, comme par hasard. Il se demande quelque fois, si Ryu ne place pas des capteurs sensoriels sur lui ou des trucs du genre... Il soupire, balançant agacé ses achats à la main. Son portable vibre. Quand il l'ouvre, le message " Merci <3" est affiché en gros caractère. Il se retient furieusement de balancer son portable contre le premier mur venu. Quelle merde.

Il marche un moment, mais bizarrement, ses pas se font plus lourds, les bruits sont moins doux à ses oreilles, et les lumières fluorescentes des néons arrivent à lui bruler les yeux. Si encore c'été la première fois... Vraiment, il se demande certaines fois, pourquoi il avait accepté cette colocation. Il marche un moment las, que faire? Tuer le temps jusqu'à 4heure, plus facile à dire qu'à faire! Il se résigne à rentré au bar quand une silhouette l'interpelle. Un japonais aussi grand, sa se remarque oui, mais aussi classe c'est rare, surtout dans les rues de Kabukichô. Il leve un sourcil. Il l'a déjà vu, il en est sur, et plus il se rapproche, plus cette personne lui est familière. Il l'a déjà vu au bar, avec quelque fille. Ce n'est pas un habitué mais presque. De plus, il est aussi dans la fac voisine de la sienne... Mais bon, cette information est encore à vérifier. Plus il se rapproche, plus les traits du jeune homme ce font plus nettes. Il n'y a pas de doute, c'est bien lui. Il hésite une demi-seconde... Après tout il n'a jamais échangé plus que des politesses avec lui, alors à quoi bon? D'un autre coté, qui ne tente rien n'a rien, et il faut bien qu'il passe le temps jusqu'à 4 heures du matin. Il se résigne donc.
-Yo Ohashi !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Lun 3 Mai - 15:26

    La soirée de Yuusuke s'annonçait d'une banalité remarquable, il n'était même pas 20h qu'il était déjà au Ruby, habillé en costard décontracté, noir de circonstance, ses cheveux coiffés impeccables, relevés dans les pointes et armé de tous ses bijoux clinquants en vue d'en mettre plein les yeux. Le look provoquant tout en respirant la classe était son but, se faire remarquer mais pas trop pour ne pas attirer les soupçons trop rapidement. Arrivé un peu en avance, il s'était assit sur une des banquettes en cuir blanc, la tête renversée et presque complètement affalé. La fatigue pointait déjà son nez, il n'avait pas réussit à dormir avant de venir, la soirée allait être difficile, mon dieu. Mais bon, pas le temps de prendre trop ses aises, il fallait être prêt, être opérationnel et ne surtout pas laisser paraitre des signes de fatigue ou de faiblesse devant le patron ou les clientes. Le reste des hosts arriva un peu plus tard et ils se mirent tous autour d'une des tables, réunion de la soirée.

    Qui doit voir qui (pour celles qui prennent des rendez-vous), combien de chiffre d'affaire à faire, de bouteilles à vendre, les manques à combler pour certains. Un collègue de Yuusuke se fit d'ailleurs largement réprimander pour sa soirée d'hier, n'ayant pas assez tenu l'alcool, il avait finit H.S bien trop tôt dans la soirée, impossible pour lui de s'occuper des clientes le réclamant. Et ça, dans le milieu des hosts, c'était fatal, la prochaine fois il se ferait inévitablement virer (c'était plus un apprenti, il n'avait pas à faire ce genre d'erreurs). Bref, le debriefing passé, le plus chiant allant commencer, le nampa. La drague, la rabattage, comme vous voulez mais le fait de ramener les clientes à l'intérieur en leur promettant monts et merveilles et surtout un bon moment en votre compagnie. A ce jeu là Yuusuke, ou plutôt Yuya comme on l'appelait au club, était assez doué et c'est en particulier grâce à son habileté à ce jeu qu'il s'est constituée une bonne clientèle. Depuis, il ne se foulait pas trop pour ça, préférant laisser les femmes venir à lui et ça marchait bien mieux que de les harceler comme le faisaient les plus jeunes.

    Il sortit donc en compagnie de ses collègues dans les rues froides de Kabukicho. Les néons scintillaient, assourdissants de couleurs vives et les cris des rabatteurs couvraient les conversations des passants. Cet air, entre froideur et chaleur étouffante, c'était ce que Yuusuke préférait, il se sentait bien, classe et admiré dans ces rues bondées. Il se mit un peu à l'écart des autres, observant calmement les femmes qui passaient, lui jetant de temps à autre des regards enflammés. Il leur répondait toujours par un sourire mystérieux ou un clin d'oeil, provoquant à coup sûr les gloussement de ces demoiselles; c'était plus un jeu qu'autre chose à ces yeux. Les visages n'étaient éclairés que par les lumières rouges des soaps lands et autres lieux de plaisir, laissant la joie à Yuusuke de revoir cette ambiance et ces couleurs artistiques. Ce monde à part l'inspirait énormément pour ses peintures, c'était comme être transporté dans les entrailles des enfers ou d'un démon et d'y patauger tout en ayant un sourire ineffable au coin des lèvres. C'était fascinant, hypnotisant.

    Ennuyé de rester immobile contre son poteau trop froid, Yuusuke se mit à marcher un peu, les mains dans les poches et un air décontracté accroché à la face. Il déambulait comme ça, entre ces corps qui se bousculaient pour accéder aux plus sales endroits de ce quartier brulant de Tokyo, leur sueur coulait sur leurs vêtements, leurs bras, venant salir un peu trop le veston griffé du Host. Sans trop y faire attention, Yuusuke se mit à la recherche d'une proie facile. Jeune fille, cheveux bouclés, de préférence décolorés, des fringues de marque, assez sexy et ça devrait convenir. Ou alors une nouvelle hostess ? Pourquoi pas, ça faisait un moment qu'il n'en avait rencontré de nouvelle, les clientes restaient souvent les mêmes et la nouveauté ne durait pas très longtemps, les femmes s'arrêtant souvent au bout d'une seule visite.

    Le jeune homme fit un demi tour à 180° avant de poser ses yeux sur une femme correspondant totalement à ces critères, elle était en compagnie d'une amie, sac dior à l'épaule et sourire éclatant aux lèvres. Tout de suite Yuusuke sut qu'elle était assez friquée et un large sourire s'épanouit sur son visage avant qu'il ne prenne la direction de cette nouvelle victime. Sauf que... ça semblait pas dans les plans du dieu de Kabukicho de le laisser l'approcher.

    En effet, Yuusuke entendit une voix l'interpeler, de plus par son vrai nom de famille, étrange. Ici il n'était connu que sous le nom de Yuya, ni plus ni moins. Alors, qui était-ce ? Il tourna la tête vers la source de la voix avant de froncer les sourcils. C'était qui ça ? Franchement, il ne le reconnaissait pas, et savait encore moins son nom; son visage lui disait pourtant vaguement quelque chose, il avait du le croiser quelque part. Mais où ? Pourquoi il connaissait son nom ? Et surtout, pourquoi il venait le déranger en plein travail ?

    Lut... euuuh ... ?

    Non, vraiment, il ne se rappelait pas de son nom ni d'où il avait pu le connaitre et pour tout dire, sur le moment il s'en fichait un peu. Le temps que Yuusuke se retourne vers l'endroit de sa proie, celle-ci avait disparue... pas étonnant.

    Fais chier !

    Tant pis. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres et il lança un regard plutôt méchant vers l'étranger, il venait de lui faire perdre une future nouvelle cliente, merde quoi. Il n'était pas tant en colère, sachant bien qu'il en avait beaucoup d'autres mais bon, c'était par principe, il allait pas se laisser faire.

    Tu veux quoi ? T'viens d'me faire perdre une cliente là... raaah.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Lun 3 Mai - 21:23

Les rues se font encore plus pleines si c'est possible. En plus des habitués du quartier, des salary man semble sortir de tout les coins, des filles maquillés et décolorés parlent vite et rient fort, les sonneries de portables fusent dans tout les sens, une symphonie assourdissante pour qui n'y est pas habitué. Pour Arata, le temps est comme arrêté. Sa lui fait souvent cet effet quand il parle à quelqu'un. Peut être parce qu'il se consacre totalement à la personne et fait abstraction de l'environnement. Quoi que, sa dépend, la aussi de la personne. Il observe un moment Ohashi. Il a l'air totalement différent de quand il vient au bar... Mais pas tout à fait en fait. La il a l'air plus... Classe. Concentré, sur le vif. Comme s'il était en train d'attendre quelque chose de spéciale. Ou plutôt comme s'il est à la recherche de quelque chose de spéciale. Arata lève un sourcil surpris. Visiblement le garçon ne se souvient pas de lui. Il se savait transparent, mais pas à se point! Il fut aussi surpris par le langage employé. A le voir agir dans le bar avec ces filles, il n'imaginait pas qu'il puisse parler si... Normalement. Il parcoure rapidement le garçon du regard, de haut en bas. Fringues de marque, coiffure stylé... Comment n'a t'il pas comprit plus tôt? Il soupire encore, une mauvaise habitude. Mais qui pensé t'il rencontrer dans cette rue à cette heure? D'un coup, il se met à regretter son geste. Il n'aurait peut être pas du se mettre en avant et parlé si familièrement. Quoi que ce n'est pas trop familier. Mais quand même, ce n'est pas comme si c'était un vieil ami. Sa tête le lance quelques secondes avant qu'il ne se reprenne. Il n'est pas doué pour les grandes conversations et les reparties. Il est plutôt gauche et du genre à réfléchir et agir. Mais bon, la il réfléchit trop. Il lève un sourcil étonné. Que faut-il dire? Répondre? Mon dieu... Cette histoire devient trop compliquée. Si seulement il pouvait retourner en arrière... Mais c'est impossible. Il décide donc de se laissé aller, au pire l'autre l'enverrait boulet et alors? Dans cet immense marquage vaseux qu'est Kabu il trouverait bien un clochard ou un jeune paumé avec qui passé la fin de soirée.

- Mmh. Désolé.

Il regarde autours de lui cependant. Des filles il y'en a plein pourtant. De toute sorte, surtout à Kabikichô. Mais quelque part, il comprend ce que veux lui dire le garçon. Des filles assez dupes pour ce laissé amadouer par un host c'est plus rare de nos jours, il faut qu'il soit bon.

Il se souvient alors des visites au bar de l'host. Toujours avec des filles. Elles avaient l'air heureuses d'ailleurs... C'était du vent alors? De la manipulation? Arata tic. Comme quoi, même les plus mignons caches leurs par d'ombre.

- C'est dommage. Sa ne te fait rien de jouer avec les sentiments des gens et d'en plus leurs soutiré de l'argent? Mmh.

C'est sorti tout seul. Sa arrive quelque fois. La plus part du temps, Arata réfléchis avant de parler, il jauge d'abord sont interlocuteur. Mais certaines fois il lui arrive de tellement pensé que sa sort tout seul, comme ici. Il a peut être eu tord, mais il n'est pas du genre à regretter ses actes. Il soupire bruyamment et passe une main lasse dans ses cheveux tout en fouillant dans ses poches. Il en ressort un briquet, mais en se relevant, il fait tomber ses précieux achats... Bon sang, journée poisse.

- Mendokusai...

Ce n'est que accroupie qu'il se rend compte qu'il a oublié le plus important. Il se relève doucement, et, toujours de cet air mi blasé, mi déconnecté de la réalité demande calmement.

- Dit t'aurais pas une cigarette ? Je te la rendrais quand tu repasseras au bar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Mar 4 Mai - 21:34

    Franchement, ce soir on pouvait dire que Yuusuke était pas de la meilleure humeur possible. Le fait de pas avoir dormit l'avait totalement scié et il rechignait déjà à devoir bosser encore toute la nuit dans un monde hyper bruyant et aux lumières arrachant les yeux. De plus, il allait encore devoir jouer le jeu de l'hétéro charmant et galant, c'était pas l'moment, là, lui faudrait plus une bonne tasse de thé, un pyjama bien douillet et une sieste devant la TV restée allumée. Haaaa, rien que d'y penser il salivait ! Mais non, il devait bosser, tous les soirs (ou presque) et ça commençait à le tuer. Et vu sa place dans le club, il se devait d'être irréprochable et donc, de ne pas montrer ses faiblesses. Par conséquent, il s'était avalé 3 cafés avant de quitter son appartement, même s'il détestait ça. Fallait tenir le coup, quoi de mieux ?

    Alors quand, en pleine chasse, il se fit aborder et, on peut le dire, déranger par un mec qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam (dans ses souvenirs du moins), il sentit le mal de crâne prendre la place des paupières lourdes. C'était pas dans ses habitudes d'être désagréable avec les gens, surtout les 'inconnus' mais ce soir, c'était mal tombé pour Arata, lui restait plus qu'à essayer de faire revenir Yuusuke parmi nous. Les excuses que le jeune homme lui adressa tombèrent dans l'oreille d'un sourd et Yuu ne put s'empêcher de soupirer devant le visage surprit de celui-ci. Il épousta légèrement sa veste, se débarassant des résidus de poussière d'homes qui s'y étaient accrochés et remit doucement son masque de mec cool sur son visage, ne surtout pas montrer un mauvais côté dans une rue bondée, les rumeurs circulent tellement vite dans le quartier...

    Mouais... Et ton nom ?

    Il avait bien raison, le business était de plus en plus difficile dans le coin. Les femmes se faisaient plus aussi facilement avoir par un sourire charmeur, ils abordaient souvent une dizaine de filles différentes avant d'en trouver une qui se laisse amadouer. Mais depuis el temps, Yuu avait le coup d'oeil et la proie qui s'était échappée ETAIT véritablement une future cliente. Enfin tant pis, elle allait peut être repasser. La question que lui posa le jeune homme fit sourire Yuusuke. C'était un classique, une chose que tellement de gens lui avaient demandés avant qu'il ne pensait même pas pouvoir encore l'entendre un jour. Evidemment qu'il détestait tout ça, évidemment que s'il pouvait, il ferait autre chose de sa vie mais non, il ne pouvait plus reculer.

    Quand t'as besoin d'argent t'es prêt à faire n'importe quoi, même si ça te dégoute complètement. Et puis d'où tu connais mon nom ? Ici personne m'appelle comme ça.

    Il n'avait pas à se sentir coupable d'avoir posé une telle question, Yuusuke n'était pas du tout vexé, au contraire, il comprenait que les gens se demandent ce qu'il faisait là, la motivation qu'il y trouvait (l'argent, toujours l'argent). Lorsqu'il vit le sac du garçon tomber à terre il ne bougea pas. Mais lorsqu'il découvrit ce qu'il contenait, il ne put empêcher un sourire amuser de venir barrer son visage; Otome game, Shonen Jump. C'était un otaku ? Mais pas n'importe quel genre d'Otaku, les gens 'normaux' dans ce monde achètent plutôt des jeux hentais que des Otome games, réservés normalement aux filles, non ? Après tout, il lui ressemblait peut être... Cette découverte permit de détendre un peu Yuusuke qui, à la demande d'Arata acquiesca doucement. Il sortit d'une de ses poches un paquet de Malboro et lui en tendit une. La cigarette n'était pas une si grande addiction pour lui, il avait commencé il y a peu, ça lui permettait de tenir un peu mieux dans leurs longues soirées de stress. Après avoir remit son paquet en place, Yuu' dévisagea un peu plus le jeune homme avant de se mettre à parler.

    De quel bar tu parles ? J'en fréquente énormément dans l'coin... le boulot, t'sais.

    Il n'osait pas vraiment lui parler de ce qu'il avait vu dans son sac, c'était pas le moment, dans les rues de Kabu, en pleine exposition et ce devant son club. D'ailleurs, les autres devaient se demander ce qu'il faisait à parler avec un mec au lieu de chercher des clientes. Yuusuke de son côté n'avait pas l'intention d'y faire attention, les petits joueurs comme eux n'avaient pas à se mêler de ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Jeu 6 Mai - 22:31

Il prend lentement la cigarette entre ses doigts, et l'allume rapidement. D'un coup de tête il murmure un "merci" quasi inaudible. Sa n'aurait servis à rien de tenté de le prononcer, de ce fait il espère que ce geste sera assez significatif. Il avale puis recrache rapidement la fumé, en regardant ostensiblement l'activité de la rue autours de lui.Kabu-chô est tellement bruyant. On dirait un énorme marché. Si godzilla ou une fille en pyjama se baladé dans les rues, personne n'y ferais attention. Cela le fit presque sourire. Il reporta quelque seconde son attention sur Ohashi, plus captivé au final, par les insectes dansant dangereusement autours des néons, que part son interlocuteur.

- Ishidaira. Comme l'écrivain. Et Arata. Ara avec le kanji de violent (荒) et Ta de Rizière (田).


Il prend une autre bouffé avant de roulé des yeux. Il trouve tellement son nom banal. La signification le fait quand même un peu sourire. Il n'a rien d'autre à répondre, alors il continue de sonder la rue des yeux, tout en écoutant tout de même d'une oreille attentive ce que son vis à vis rétorque. Il tourne la cigarette entre ses doigts et ne peu pas s'empêcher de sourire en coins. Ce discours il l'avait entendu des centaines de fois, et, la plus part du temps, les gens ont des raisons valable de faire cela. Ce n'est peut être que lui. En vérité, il trouve sa fatiguant. Savoir qu'il ne doit sa "survis" que à des concours de circonstance et la psychologie fragile de quelque client. M'enfin, il n'est pas non plus un saint. Après tout il est barman. Il regarde Ohashi dans les yeux, et prend, pour la première fois, le temps de le sonder. De graver chaque traits de son visage dans sa mémoire. On ne sais jamais, sa peu servir. A le regarder comme sa, on comprend pourquoi les clientes peuvent être charmé. Il n'y a pas à dire, Ohashi était beau. Avec cette mâchoire bien dessiné et ses yeux expressif... Magnifique. Il avait l'air vivant, des leurs "première rencontre", et c'est ce qui interpella Arata. Lui qui a tellement de mal à montré ses sentiments... Ou même à en ressentir. D'un autre coté, sa question est gênante. S'il lui dit, comment il connait son nom, il faut qu'il lui dise qu'il c'est renseigné pour savoir ledit nom. De ce fait ce serais totalement ridicule. Pourquoi voudrait on savoir le nom de quelqu'un qu'on ne vois pas souvent, et qui plus est, qu'on ne connais ni d'eve ni d'adam? Il n'y a guère que lui pour faire ce genre de chose glauque. Non vraiment, il ne peu pas répondre. De ce fait, il choisis simplement d'ignoré la question. Il se contente de tourné la anse de son sac pour rendre son port plus confortable.

- Un bar calme à l'est de 'Juku au début de Kabu'. Il soupire, et passe une main lasse dans ses cheveux. Laisse tombé tu veux? A vrai dire, je compté juste passé une soirée tranquille à jouer chez moi mais mes plans ont étaient foutu en l'air par un... amis. J'sais même pas pourquoi je l'ai écouté.

Il a dit tout sa sans reprendre sa respiration, et inspire grand avant de soupiré tout aussi las.

- Je n'ai pas l'habitude de beaucoup parler. Et je ne suis pas un gars intéressant. Désolé du dérangement.

Il prend quand même la peine d'incliné la tête. Après tout, il a interrompus le jeune homme en plein travail. Il tourne la tête de gauche à droite. La nuit promet d'être longue, mais tant pis, il trouveras bien quelque chose à faire non?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Lun 10 Mai - 16:29

    Le merci à peine inaudible de son interlocuteur laissa Yuusuke de marbre, il pouvait l'avoir dit ou non, cela n'aurait rien changé. A vrai dire, donner une cigarette à un inconnu était chose courante dans le quartier et ça ne le gênait absolument pas. De même il pouvait en demander, il était presque toujours servit, à moins que les mecs cherchent la merde, dans ce cas ça finissait déjà plus mal... Pendant que l'autre allumait sa cigarette et commença à fumer tranquillement, Yuusuke l'observa quelques instants. Physiquement pas mal, des cheveux noirs de jais qui lui tombaient sur le visage et une dégaine qui collait bien avec le décor, c'était un mec plutôt banal pour Kabukichô mais qui avait un côté frais que beaucoup ici avaient perdus (on ne compte plus les mecs dans la quarantaine cherchant des filles avec qui se sentir jeunes) et qui au final plaisait bien à Yuusuke. Il esquissa un sourire lorsque le dit Ishidaira se mit à prononcer son nom. Il était peut être banal mais plein de sens, ses parents n'étaient surement pas ignares de cela et avaient du y réfléchir avant d'attribuer ces kanji à son prénom, c'était pas si innocent que ça.

    Pas la peine que j'me présente je crois ? Enfin je préfère que tu m'appelles Yuya ici... Ishidaira.

    Précision indispensable, il ne tenait vraiment pas à ce que ses clientes connaissent son véritable nom. C'était pas pour rien qu'il avait un portable de travail en plus de son portable personnel, il ne fallait surtout pas qu'elles interviennent dans sa véritable vie privée. Il pouvait s'inventer une vie, ou pas, mais elles ne devaient pas franchir la limite des petits rendez-vous en dehors des heures de boulot et ne pas poser trop de questions. Sinon de toute façon, le sujet est vite dévié.

    Son interlocuteur ne prit même pas la peine de répondre à sa question ce qui exaspéra un peu plus Yuusuke. Il avait pas le droit de savoir d'où il le connaissait alors, c'était un stalker ou quoi ? Les mains dans les poches, il fit tout de même comme si de rien n'était, pas envie de s'attirer des ennuis, après tout s'il le connaissait de quelque part, ils se reverraient surement dans ce quelque part non ? Son regard s'abaissa vers le goudron, il commença à jouer avec les graviers encore chauds, n'écoutant Aarata que d'une oreille. Ce dernier avait amorcé une feinte, cherchant maintenant à s'échapper pour continuer sa soirée seul (ou pas). Sauf qu'il n'avait pas prévu que Yuusuke ne le laisserait pas faire ! Il avait bousillé ses chances d'avoir une future cliente de plus alors il allait pas le laisser partir aussi facilement. Non, non, pas de vengeance en vue ni quelconque méchanceté mais Yuu sentait que sa soirée serait bien plus amusante en sa compagnie qu'au Club.

    Tu crois qu'tu vas pouvoir t'échapper aussi facilement ? Ah, ça non ! Attends moi deux minutes, je reviens.

    Aussitôt dit aussitôt fait, le jeune japonais pressa sa course pour retourner vers le Ruby. Les autres hosts le regardaient déjà avec des yeux assassins, sentant bien un truc qui clochait et ils n'avaient pas tord ! Yuusuke passa la porte avec tout son standing, faisant claquer ses chaussures sur le sol en marbre avant de directement se diriger vers le grand escalier de bois massif qui ornait la pièce en son centre. Il monta les marches quatre à quatre et arriva finalement devant la porte du patron, il toqua 3 fois avant de la pousser doucement et de se courber autant qu'on le doit à son supérieur. Il resta les yeux baissés alors qu'il se mit à parler, ne regardant même pas le patron dans les yeux, c'était un signe de défi et même s'ils étaient proches, ça ne se faisait pas pendant les heures de boulot.

    Excusez moi... J'ai quelques problèmes à régler ce soir, ça peut vraiment pas attendre... Je me demandais si je pouvais passer pour aujourd'hui ? Je travaillerais Lundi soir s'il le faut.

    Relevant les yeux, Yuu vit un signe affirmatif de la part de son supérieur, un jeté de la main avait suffit. Pourquoi il venait de lui accorder sa soirée me direz vous ? Tout simplement parce que Yuusuke l'a dans sa botte et qu'il fait à peu près tout ce qu'il veut en échange de son très bon travail. Il fait gagner beaucoup d'argent au club alors pourquoi lui refuser ? Surtout qu'il ne loupait pas beaucoup d'heures et était très assidu, rattrapant toujours plus tard ce qu'il manquait. Bref, sans un regard pour les autres hosts qui le fixaient jalousement, il s'empara au passage d'une veste un peu plus chaude et quitta l'établissement, flemme de sa changer, on verra ça plus tard.

    Lorsqu'il revint dans la rue au contraste atmosphérique détonnant, il fut étonné de trouver Ishidaira à la même place que là où l'avait quitté ou à peu près, en tout cas il était toujours là et semblait l'attendre... Yuu n'y croyait pas, il avait tant envie que ça de sortir en sa compagnie, alors qu'ils se connaissaient à peine ?

    C'est bon, j'suis prêt. Ou tu veux tant qu'we have fun, 'kay ?

    Aaaaah, minable tentative de japglais, essaye pas d'te la jouer Yuu, avec ton pauvre accent de tarlouse !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Jeu 13 Mai - 16:38

Il le regarde rentrer. En fait, il n'a pas bien compris ce que voulait dire Ohashi par "attend moi deux minute je reviens". En fait, il n'a pas trop envie d'y réfléchir plus. De toute façon, il a déjà disparus dans l'entré classe de son club. Qui d'ailleurs, tranche franchement avec le style de la rue. ça doit être un bon club pensa t'il. Il ne bouge pas. Après tout, on lui a dit d'attendre. Ce fait, exaspère les passant qui soit le bouscule en l'insultant "retardé" soit le dévisage. Bon, peut être qu'il devrais bouger un peu... Oh et puis non. Il balance son sac d'avant en arrière, se demande ce que Ohashi... Pardon "Yuya" peu bien faire là dedans. Yuya... C'est bizarre. Peut être parce que ce n'est pas son vrai prénom. Yuu sa fait quand même plus mignon... Il s'arrête. Mais à quoi pense t'il? Le voilà à chercher des surnoms comme cet idiot de Ryu. Il soupire bruyamment en recrachant la fumé de sa cigarette. Mendokusai ! Mendokusai, Mendokusai ! C'est au milieu de cette bataille psychologique que Ohashi refait surface. Il a l'air étonné de le voir. C'est vrai que dans ce genre de cas, rencontre entre inconnus, l'autre à plutôt tendance à profité d'une feinte pour s'éclipser. Arata n'est pas comme ça. Il aime rencontrer des gens, et tant pis s'il passe pour quelqu'un d'étrange, au moins il ne reste pas passif.

Ohashi parle vite. Par rapport à Arata, presque tout le monde parle vite. Mais Ohashi parle d'une façon particulière. C'est rapide, mais pas bourratif, sa glisse, comme le son d'une basse. Agréable. Il le regarde à la dérobé, et acquiesce à sa proposition. Il marche un peu, quelque mètre. S'arrête au bonhomme Rouge comme un bon garçon, et reprend sa marche en silence.En fait, il n'a pas vraiment un sujet précis à aborder, pour faire bref, il n'a rien a dire, et, c'est fatiguant et gênant de parler quand il n'y a rien a dire. Il se mord tout de même la lèvre. Se trait de son caractère met souvent les gens mal à l'aise. Il passe une main dans ses cheveux tout en marchant, inclinant la tête vers Ohashi.

- Je ne suis pas très bavard désolé. Sa va allé ?

Il le regarde dans les yeux quelque secondes, cherchant une réaction désapprobatrice, ou un quelconque mécontentement... Mais il n'a pas le temps de chercher plus qu'une couleur jaune viens se poser sur sa rétine. C'est différents des lumières de Kabuchô... Il s'arrête net, et fixe le point. Vendeur ambulant droit devant ! Sans réfléchir plus, son corps se met en marche, il n'a que quelque mettre à faire avant d'arriver devant l'objet de ses convoitise. Vendeur Ambulant. Arata adore tout ce qui est marché, ou charrette, ou... Tout ce qui se déplace et vend des trucs. Le fait est qu'il n'aime pas trop les magasins, il trouve sa trop froid et impersonnelle, les gens vous regarde de haut, et son faussement polis et sympathique. Pas chez les vendeurs ambulant, les sdf ou les immigrés faisant leurs business à même le sol. Tout est réel, vrai. Ils sont sympa, et font rire. Et puis, il est plus facile d'engendré une conversation avec eux. Comme Maku-san le vendeur de magazine du parc ouest de Bukuro. Ou Tina-chan la pancarte-girls d'un des maid cafe d'Akiba. Et il en a plein des exemple comme ça. Ce qui est bien, aussi, avec les magasins ambulant, c'est que il y'en a souvent des nouveaux... Comme celui la.

Nourriture. Arata fonctionne par information simple. Il sent l'odeur enivrante, et son estomac se tordant de douleurs. Il avait oublier qu'il n'avait pas mangé. Il regarde l'étalage avec envie. Il est plein de Taiyaki au couleurs plus que douteuse, mais au forme amusante. Comme ceux ci, représentant Winnie l'ourson et Bouriqué ! Ses yeux s'illumine, comme un enfant. Il pointe du doigts les deux énorme gâteau.

- Ceux ci s'iouplait.

Il prend les gâteaux dans des serviettes, et fouillant maladroitement dans sa poche, paie le tout. Il se retourne vers Ohashi qui semble l'observer. Sans un mot de plus, il lui tend le gâteau en forme de Winnie. Le nappage bleu l'intrigue plus.

- Si tu as encore faim on pourra acheter encore des gâteau. Plus une affirmation qu'une question en fait. Dit avec ce regard sérieux, n'importe qui se serais moqué de lui.Un homme de cet âge... Si tu as soif, je connais un vendeur dans une petite rue qui fait des café froid super, il bat la crème devant toi c'est drôle.


Il débite tout ça, toujours aussi sérieusement, prenant le temps d'écraser sa cigarette sous son pied, avant de croquer à pleine dent dans son bien. Myrtille ! Bonne pioche. Il jette un oeil à Ohashi avant de s'arrêté de manger.

- Dit... Yuya. Je ne suis pas très doué avec les gens. Hm... Et pour être honnête, je n'ai aucune idée de ce qu'on pourrait faire à cette heure.

Il regarde autours de lui. Dans ce genre de cas, autant être honnête. Il est parfaitement conscient que ce qu'il aime ne plait pas à tout le monde. De plus, il ne connait Ohashi que de vue, donc, il ne sais pas ce qu'il aime. De plus, se serais impolie d'imposer quelque chose... Et pour rajouter à cette tirade, il est plutôt du genre à suivre qu'à être suivis. Il souris légèrement en pensant à sa. C'est vrai, la plus part du temps c'est les autres qui viennent le chercher. "Hey Ishida, on va la ou la !" et du reste, il est seul. Il regarde Ohashi, tout en mangeant, les cartes sont entre ses mains après tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Mer 19 Mai - 21:46

    Le duo marcha un peu, s'arrêtant à un feu de circulation, le bonhomme étant rouge. A ce moment Yuusuke sortit de sa poche une de ses paires de lunettes noirs et les plaça sur son nez, pas qu'il ai pas envie d'être reconnu mais les lumières de la ville lui piquaient la rétine et il était souvent obligé de mettre des lunettes pour ne pas risquer d'avoir plus de problèmes et de devoir porter lunettes ou lentilles constamment. Bon, sous ses verres opaques il ne voyait pas très clair, surtout un gros ensemble en nuances de marrons et de gris mais ça lui allait bien, la vue n'était pas le seul sens dont il savait se servir après tout. A l'attente du passage au vert, Arata demanda à Yuu si le fait qu'il ne soit pas bavard le dérangeait. Le japonais garda le silence quelques instants... Le déranger ? Dans cette ville assourdissante, le silence avait quelque chose d'apaisant, c'était plus agréable que n'importe quoi. Et puis sans savoir pourquoi, il se sentait détendu dans ce peu de moments passés aux côtés du grand brun. Bon, ça avait mal commencé mais la sérénité était vite arrivée et son 'silence' n'était pas désagréable. Fermant les yeux un instant il essaya de se concentrer sur son voisin de gauche et à la réouverture de ses yeux, la lumière était déjà passée au vert.

    Yuusuke eut à peine le temps de mettre un pied sur le passage piéton qu'Ishidaira s'élança en direction de ce qui semblait être un vendeur ambulant. Enfin avec ses lunettes il risquait pas d'arriver à voir clairement ce que ce mec pouvait vendre, il était trop loin. Avec un sourire un peu moqueur il suivit l'inconnu', regardant droit devant lui et ne faisant plus attention à ce qui l'entourait. Il n'était plus dans ses heures de boulot, il pouvait enfin se concentrer sur sa petite personne (et celle d'Arata), quel plaisir ! Arrivé à la hauteur d'Ishidaira, Yuusuke baissa un peu ses lunettes sur son nez pour observer son petit manège, il se tenait toujours un peu à l'écart, pas trop sur de comment réagir mais la situation l'amusait. Ishi' ressemblait à un gamin attiré par des bonbons ou les bons petits plats de sa maman. Yuusuke devait partager ce côté avec lui, même si le plus souvent il ne le montrait pas, à l'exception du cas des donuts ou des Shojos. T'es Otomen ou tu l'es pas mon coco~

    Lorsqu'Arata lui tendit un gâteau, Yuusuke ouvrit grand les yeux. C'était quoi ça ??? UN WINNIE THE POOH ! OMG, trop trop bon, il pouvait pas lui faire plus plaisir là, c'était véritablement toucher un point sensible chez lui... Son personnage fétiche (oui bon, c'est un mec qui collectionne les goodies Winnie ET ALORS ?) transformé en gâteau tout plein de sucre, quoi de plus délicieux ! Sans même l'avoir gouté, il savait qu'il allait se régaler. Sous le coup de l'émotion, il laissa échapper un « Waw... » assez évocateur mais assez fort pour être seulement entendu d'Ishi' et c'est les yeux pétillants et un énorme sourire aux lèvres qu'il prit la douceur de ses deux mains pour l'approcher de ses lèvres. On passe les merci, on déguste direct, pour Winnie, faut pas se faire prier ! Mais ça faisait quand même de la peine au p'tit roux de croquer son ours préféré... TANT PIS ! C'était pour son propre bien héhé.

    Ohmygod ! C'est trop trop bon !!

    La soirée allait peut être pas être si pourrave que ça finalement, Ishidaira et lui semblaient avoir BEAUCOUP de choses en commun et de gouts similaires. C'était une bonne rencontre haha. Le parfum de la bête était fraise, chose qu'il appréciait aussi énormément, il avait juste envie de sauter sur Arata pour le remercier de lui avoir acheté cette merveille ! Bon, il se retint, garder un peu de prestance, il était toujours dans les abords de Kabu quand même... Du coup il se contenta de lui ébouriffer les cheveux avec un sourire éclatant et les dents encore pleines de Fraise.

    T'as d'viné juste, c''est tout c'que j'aime mon petit ! Et t'inquiète pas, je parlerais pour deux s'il faut... Et ça fait du bien un peu de silence dans toute cette agitation non ? Tokyo c'est l'ultime poison du silence.

    Etre tout de suite familier avec lui était un peu too much mais après tout ils allaient passer la soirée ensemble, c'était plus des inconnus. Et Yuusuke n'aimait pas rester formel avec les gens de son âge ou plus jeunes (voir même plus âgés), cette manie japonaise du respect excessif l'agaçait un peu même s'il comprenait parfaitement. Mais comme on dit, les règles sont faites pour être détournées. Yuu croqua une nouvelle fois dans son Winnie avant de remettre ses lunettes à la bonne place. Il était assez étonné des connaissances d'Arata, même lui qui passait son temps à Kabu ne semblait pas autant au courant de ce que ce dernier proposait. Il passait certes tout son temps au club ou dans des bars avec ses clientes, pas tellement amusant comme vie à Kabu...

    Tu t'y connais bien dans l'quartier dis donc. J'suis d'accord pour un café mais c'est moi qui paye cette fois !

    Continuant de manger tranquillement son gâteau, il se mit à suivre Arata, essayant de garder sa démarche classieuse malgré son envie de sautiller de bonheur. Comme quoi rien qu'un petit gâteau ça peut vous redonner vie. En même temps il fallait pas grand chose pour faire plaisir à Yuu', un mec sensible comme lui ça s'attrape facilement mais il peut aussi voir très rapidement dans votre jeu, faut pas tenter de le rouler, il aime pas ça DU TOUT. Bref, au fur et à mesure de leurs pas, plus ou moins silencieux, dans leur bulle, Yuusuke repensa à la personne d'Ishidaira elle même et ce qu'il en avait vu depuis leur 'rencontre'. Son sac en particulier lui revenait en tête, surtout ce qu'il contenait. La question lui brulant les lèvres pendant de bonnes minutes, Yuu ne put se retenir plus longtemps et finissant de croquer les oreilles de Winnie, il fourra son papier dans une poubelle publique avant de parler (ne pas oublier d'être civilisé !)

    Euuuh... c'est peut être indiscret mais tout à l'heure j'ai aperçu ce qu'il y avait dans ton sac et ça a piqué mon intérêt... Tu. Hum... Tu joues vraiment à des Otome Games ?

    Ca fait pas de mal de poser la question ne ? Et puis Yuusuke allait peut être enfin trouver quelqu'un avec qui partager sa folie, c'était pas si courant les fans de ce genre de jeux du sexe masculin. Et puis allez avouer à une fille que vous jouez aux mêmes jeux de drague qu'elle ? J'crois pas nonnnn, si seulement ses clientes savaient ce qu'il faisait en rentrant chez lui. Valait mieux pas... Surtout qu'il cachait en plus de jeux plus ou moins chastes de drague mec/fille, une belle collection de BL Games. Bon ok, Yaoi. Si avec ça il se demandait encore pourquoi il avait pas de copain~
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Dim 23 Mai - 0:28

Arata tente un petit sourire. Il a vu juste alors? Honnêtement, il pensé que l'host regarderais la pâtisserie avec dédain et l'aurais jeté. En fait il attendait tout, sauf cette réaction la. Sa lui fait chaud au coeur... Et un peu bizarre aussi, de savoir que quelqu'un d'autre que lui aime se genre de chose inutile. Il avance, tout en croquant dans les bas-joues de son âne. L'ultime poison du silence... C'est sa qui est bien. Il déteste par dessus tout le silence. Il a l'impression d'être se silence, ou la cause de se silence. C'est surement lié au fait qu'il a toujours pensé... Et qu'il pense d'ailleurs toujours n'être rien. De se fait, il tente de se "remplir" un maximum. Que ce soit de bruits ou de toute sorte de connaissance. Même s'il a du mal à faire confiance, et qu'il y'a une limite bien délimité entre ses "connaissance" et ses "amis". Cette ville fait partis de lui. Chaque bruit, chaque lumière font partie de lui. Vraiment... Dans tout se vide, jamais il ne c'est sentie aussi plein qu'à Tokyô. Jamais.

- Généralement mon silence met les gens mal à l'aise. En fait... C'est pas que j'ai pas envie de parler, juste, que j'ai rien de particulier à dire.

Il essuie sur le coin de sa bouche, la confiture qui se fait la malle. Une légère brise passe sur son visage, dans ses cheveux. Vraiment agréable. Belle nuit de printemps, vraiment. Il réfléchis. Est ce qu'il s'y connais si bien que sa? En fait, si on demande à Ryû un immeuble précis, il ne saura pas vraiment. Mais concernant les rues, il les connait par coeur. Après un ans à Tokyô, il a appris à les connaitre et les apprécié. Il aime marché. C'est comme sa qu'il est devenu barman d'ailleurs. Il n'a pas vraiment passé d'annonce, il passé juste souvent dans la rue. De plus, le fait de passé son temps dans les rues, lui a fait connaitre tout le monde. Ajouté à cela son métier, Arata est à lui seul une mine de renseignement sur Tokyô ou ses habitant. Que sa soit en surface ou... En dessous. Les gens du "bas" l'apprécie pour sa. Sa discrétion et ses silence, sa franchise et le fait qu'il aille droit au but. Mais ces gens la, il ne les aimes pas vraiment. Il préfère rester avec des gens étrange comme Yu... Ya. Ce garçon est de plus en plus étrange. A première vu, il est juste un host comme il y'en a beaucoup. Beau gosse. Dédaigneux. Mais au final, il n'y a pas que sa. Et c'est sa, qui fait le plus plaisir à Arata.

- Hm, si tu veux.

Il avala la dernière bouché de sa pâtisserie avant de fourrer le papier d'emballage dans une poubelle à la suite de l'homme. Il regarde autours de lui et tique. Voilà ! Une supérette de nuit ! Il y'en a beaucoup à Bukuro, mais à Kabu' c'est plus rare. Il aime particulièrement celle ci parce qu'elle fait "bar terrasse". Il n'a jamais compris pourquoi, les seuls boissons qu'ils vendent son des fruits mixé ou des milkshake... Et puis surtout, une terrasse à cet heure ! C'est comme sa qu'il en est tombé amoureux. Il en a vu une un peu pareille dans un drama coréen, sa l'a tout de suite plus, et en trouver un comme ça à Tokyô quel chance ! ... C'est quan même dommage, que tout ce qu'il apprend de son second pays, il le tire des dramas et non de sa propre mère. Il chasse ses pensés stupide de sa tête et reporte son attention sur Ohashi, sans oublié de lui désigné la petite table en "terrasse" ressemblant plus à des meubles de jardins qu'à une réel terrasse... Surtout avec tous ses fruits sur les étalages !

Il prend le temps de s'assoir, déposant d'ailleurs, le petit paquet sur la table. Posant sa tête sur sa mains, il acquiesce. C'est quoi ce "vraiment?" il ne peu s'empêcher de sourire.

- Pourquoi? J'ai pas une tête à jouer à ce genre de jeu ?

Il souris encore un peu, avant de passer commande à la petite mamie en tablier qui venait de fondre sur eux. 2 smoothie fraise, sa ira très bien. Il réfléchis un moment. Peut être devrait il faire la conversation... Allé... Essaie 1.

- En... Fait. Je ne me sent pas très à l'aise avec les jeu yaoi. Je me reconnais trop dans les personnages et sa me stress. Du coup, les Otome game me vont très bien. Dans celui ci je doit faire des choix pour me trouver un prince.

Il désigne le sac du menton, un peu rêveur. Si sa pouvait être aussi facile dans la vrai vie. Il a beau être "détaché", il ne peu pas mentir qu'il reste quand même très romantique sur les bords, rêvant secrètement de l'amour avec un grand A, des nuits à parler, des diners en amoureux, et des sorties mains dans la mains. Se blottir l'un contre l'autre devant la télé... Ha.... Ses joues se colore légèrement de rose. Mince, il à quoi il pense à un moment pareille ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Dim 23 Mai - 14:50

    D'un coup Yuusuke comprenait les paroles d'Arata, avoir peur du silence, c'était peut être ce que quelqu'un de normal devait ressentir ? Mais de son côté c'était un peu différent, sa vie il ne la voyait plus sans sa bonne dose de rien. Vivre dans le bruit incessant, au travail, dans les rues, ça devenait pesant pour lui, bien trop habitué au calme de sa campagne natale et il cherchait souvent à se créer un semblant de silence artificiel. Passer des journées dans un parc au bord de l'eau, se balader dans les rues désertes que personne ne connaissait, c'était ses petits plaisirs inavouables. Un peu le contraire de Ishidaira, lui c'était le bruit qui le bouffait, un peu comme si son crâne ne pouvait plus s'activer tellement la martèlement était fort et la pression de plus en plus étouffante. Comme si tout son corps débordait et suintait de ces bruits et lumières, Tokyo le consumait peu à peu et il lui fallait des moments de calme pour ne pas finir par déglinguer. Son boulot n'arrangeait certes pas la chose puisqu'il se trouvait tous les soirs dans le quartier de la folie par excellence.

    Il ne trouva rien à répondre au brun lorsqu'il enchaina sur son malaise et se contenta donc de prendre une nouvelle bouchée de son pauvre Winnie à la fraise. Il y eu un petit flottement entre eux deux lorsque chacun mit son papier à la poubelle pour partir en direction de l'endroit recommandé par Arata. Pas qu'ils ne savaient pas quoi dire, plutôt que rien n'était nécessaire à ce moment, c'était un peu une balade silencieuse entre deux connaissances de quelques heures à peine. Un peu bizarre pour Yuu de se retrouver ici avec lui non ? Il s'embarquait pas souvent avec de nouvelles connaissances dans des endroits qu'il ne connaissait même pas mais après tout, le brun l'intriguait. Il avait l'air d'avoir un côté assez spécial, quelque chose d'attirant tout en étant repoussant à la fois, comme des secrets qu'on n'ose pas avouer. Yuusuke aimait ce côté mystérieux chez les gens qu'il rencontrait, les personnes trop banales il ne les regardaient même pas et avait encore moins envie de se lier avec eux.

    Les deux jeunes hommes arrivèrent bien vite à ce petit café. Un café ? Yuu ne savait pas vraiment si c'était le bon mot, ça ressemblait plus au jardin d'un particulier aménagé pour accueillir plus de monde qu'à l'habituel, ça avait l'air vraiment sympa. Frais et détendu. Mais c'était tout de même étrange de trouver ce genre d'endroit ouvert à cette heure ? Ca ressemblait pas à un bar conventionnel, plutôt à une terrasse ouverte seulement les jours de grande chaleur. Bon, Ohashi secoua doucement la tête, histoire de chasser ses préjugés et s'installa à la table que lui indiquait Ishi'. La chaise ressemblait vraiment à une chaise de jardin, c'était... étrange ? Comme leur soirée peut être, ou comme eux tout simplement ? C'est vrai que Yuu n'était pas vraiment un host conventionnel... Déjà, il était gay et était host pour femmes, il travaillait d'arrache pied mais n'aimait pas tant que ça son boulot. Son seul but était bien de gagner assez d'argent pour vivre correctement mais il essayait de rester lucide et de ne pas tomber dans le piège de ce genre de métier, y être accroc. Ne plus pouvoir décrocher devant la somme d'argent gagnée et les petits plaisirs qu'on peut s'offrir. Lui restait dans l'idée de ne pas trop s'y attacher et de pouvoir toujours quitter le boulot quand il le voudrait, d'où son rapprochement du patron, histoire d'éviter des représailles en cas de démission. On sait jamais avec ce milieu...

    Yuusuke ne su pas quoi répondre à la question de son vis à vis, il avait dit quelque chose de mal ? Il aurait peut être pas du aborder ce sujet ? Malgré le sourire de l'autre, il croyait avoir fait une gaffe, pas facile de poser ce genre de question sans embarrasser l'autre, c'est ce qu'il pensait. Du coup il resta un peu gêné, tripotant sa paire de lunettes qui se trouvait maintenant entre ses doigts, se faisant littéralement martyrisée. Lorsque la serveuse plus toute jeune vint leur demander leur commande, Yuu n'eut même pas à parler, l'autre avait commandé pour lui. Bon, c'était okay puisqu'il avait commandé un truc qu'il aimait bien, comment lui en vouloir de prendre des initiatives dans ce cas ?

    Yuusuke se détendit lorsque Arata enchaina et il esquissa même un sourire, se retrouvant un peu dans le jeune homme. Trop s'identifier aux personnages ? Il devait être gay non ? Il semblait bien, au moins un point commun de plus. Et lorsqu'il évoqua un certain 'prince', le japonais prit son vis à vis à fantasmer silencieusement. Ca se voyait clairement sur son visage, pas la peine d'être devin, il devait rêver de rencontrer quelqu'un d'identique aux hommes dans ce genre de jeux, c'était rigolo à voir. Il avait un sourire béat sur les lèvres, vraiment trop craquant. Alors pourquoi il n'avait personne ce petit bout de garçon ? Ah oui... pas facile de trouver un mec quand t'es gay à Tokyo. Le Japon n'était pas si tolérant que ça après tout, ça c'était juste une image renvoyée par les mangas et la déferlante de yaois dans le monde. La seule chose exportée en si grand nombre à l'étranger et venant du pays le plus conservateur d'Asie (ouais, ou presque).

    << Dans ce cas ça nous fait un point commun... J'aime pas trop l'avouer mais j'ai une grande collection d'Oto'G et encore pire au niveau des Shojos. Les yaois ça reste une exception, un peu trop embarrassant. >>

    Ca devrait pas être le contraire, tu devrais pas être plus embarrassé d'avoir des trucs de meufs dans ton appart, à peine cachés ? Ben non. Toute façon y'avait pas grand monde qui pénétrait chez lui alors pas de soucis quand à son petit 'secret', sa face cachée d'Otomen. Et pourquoi aller révéler ça à un inconnu alors qu'il ne le disait même pas à ses plus proches amis ? Peut être parce que lui semblait prêt à le comprendre et qui sait, à partager avec lui ?

    << Ca va peut être te paraitre bizarre comme proposition pour une soirée comme ça mais... ça te dirait pas qu'on joue chez toi, chez moi ou dans une salle de jeu ? Oto-G ou pas, peu importe, j'ai plutôt besoin de me détendre, l'agitation me fatigue, tant qu'à sécher au club, autant faire un truc plus calme. >>

    Juste à ce moment, al serveuse revint avec leur commande. Yuu la remercia avant de retourner son regard vers Arata. Ca devait lui sembler bizarre de recevoir ce genre de proposition, surtout de quelqu'un comme Yuu, un mec plutôt de la nuit, qui semblait ne pas manquer une occasion de se bourrer la gueule ou faire la fête toute la nuit. Mais c'était seulement une façade pour le boulot. En réalité c'était plutôt quelqu'un de terre à terre qui adorait les soirées tranquilles avec des amis ou les jeux en ligne, à la limite du véritable geek.

    << Enfin c'est comme tu veux hein... >>

    Il se sentait toujours gêné, la détente aura pas fait long feu. Alors en attendant la réponse il sirota un bout de son smoothie. P*tain, c'était trop bon, tellement longtemps qu'il en avait pas bu qu'il aurait pleuré de bonheur ! Décidemment, Arata savait le toucher avec la bouffe. Faut dire que quand tu passes des soirées avec des clientes à enchainer verres de champagnes sur verres de champagnes, tu commences à largement apprécier les trucs plus frais.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Lun 24 Mai - 1:40

Arata souris. Une grande collection de shojo? Sa ne doit pas être facile à avouer. Il se reconnait un peu dans cette description. Mais bon, s'il n'y avait que les shojos ! Il ne compte plus le nombre de Weekly jump qui s'accumule au pied de son lit, les figurine et les peluches au couleur chatoyante qu'il garde précieusement sur les étagères de sa chambre. L'homme est une femme comme les autres, et dans le cas d'Arata, c'est sur ce genre de point que sa se confirme. Même s'il aime les jeux vidéos "traditionnel" et les shonen. Il acquiesce doucement, tout en tournant la paille de sa boisson d'un air rêveur.

- C'est un très bon point commun je trouve. Mais pourquoi embarrassant?

Il a dit sa sur un ton innocent, son cerveau n'ayant pas décollé du thème Otoge et Shojo. C'est quand l'information et quelque image plus qu'explicite lui arrive sur la rétine qu'il comprend ce que "l'embarrassant" veux dire. Ses joues se colore d'un coup, de façon incontrôlable. Il approche sa paille de sa bouche, en se contentent de murmurer un :

- Ho... Oui, embarrassant comme ça...

Pour le coup, c'est lui qui est embarrassé. Il évite de justesse d'avaler son smoothie de travers ! Il se calme un peu, sans quitté des yeux l'activité de la rue. C'est dingue. A kabuchô, plus l'heure est avancé, plus il y'a de monde dans les rues. A croire que tout les quartiers de Tokyo se vide pour ne faire qu'un avec la mini capitale du sexe. Tout en sirotant, il écoute attentivement ce que dit Ohashi. La proposition est plutôt alléchante. Mais chez lui? Sa ne serra pas possible, Ryû est surement en train de faire je ne sais quoi avec je ne sais qui... Et puis surtout, il ne veux pas savoir! Se faire virer de chez lui comme ça... Mais bon, il peu quand même remercier le blond, cette rencontre providentielle s'avère plutôt, voir même très sympathique. Il acquiesce doucement.

- Chez moi sa ne va pas être possible, il y'a un parasite. A cette heure si, les salles son bondé donc pour le calme se n'est pas l'idéal. Donc, chez toi reste le mieux. Mais sa ne te dérange pas? D'accueillir un inconnus comme sa?

Il se mord un peu la lèvre. C'est vrai après tout. Même s'il ont des points en commun, et qu'il se sent étrangement proche de l'homme, ils restent des étranger non? Malgré tout, ce serais sympa, il n'a jamais joué autrement que tout seul... Il porte une fois encore la paille à ses lèvres, en tentant un sourire.

- J'irais ou tu voudra. Tu sais moi, j'ai toute la nuit.

C'est vrai. Et puis, ce n'est pas comme s'il n'était pas habitué à combler se genre de nuit. La plus part du temps, il trouve toujours un groupe de sdf avec qui passé sa soirée, ou de jeunes avec qui refaire le monde en une nuit. Mais ce ne sont que des solutions "provisoire", même si Arata garde toujours contact. La ville est si grande ! Les gens semblent sortir de partout, comme des fourmis. D'un coté, combien avait il de chance pour que Ohashi, ce classe host, soit, disons, du même bord que lui? 1 contre mille ! Sa lui fait presque bizarre, mais une chose est sur, pas en mal.

---------------

cours ! gomen T.T mais j'te laisse planter la trame je suis gentil *w*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
I'm Invité;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   Sam 29 Mai - 0:35

    Pourquoi embarrassant ? Fallait il vraiment le préciser... Un mec jouant à des jeux yaois, on sait ce que ça fait, ce que ça pense et de quel bord il est, pas besoin de réfléchir. Yuusuke n'était pas gêné par énormément de choses mais les yaois en faisaient parties, il jouait ou lisait mais pas ouvertement et toujours seul, c'était un plaisir solitaire, quelque chose de plus intime que n'importe quoi... L'identification était en effet trop forte pour que ça passe pour de petits jeux innocents. Alors quand son vis-à-vis se mit à rougir lorsqu'il comprit le pourquoi du comment, Yuu' trouva ça totalement craquant. On aurait dit un p'tit garçon tout émoustillé par une première relation, c'était vraiment trop mignon.

    Lorsque son regard se tourna vers la rue, Yuusuke en profita pour reprendre un peu de sa boisson. Il la porta à sa bouche, fermant doucement les yeux, histoire de profiter de l'éclatement des saveurs dans sa gorge. Il les rouvrit quelques secondes plus tard, reposant son verre et suivant le regard d'Arata. C'est vrai que ce soir, les rues étaient bondées, comme tous les soirs, très tard, dans ce quartier, après tout... Ca n'étonnait plus Yuusuke, Kabu était le quartier le plus animé minuit passé, un peu irrespirable comme ambiance si on y est pas habitué.

    « Chez moi sa ne va pas être possible, il y'a un parasite. A cette heure si, les salles son bondé donc pour le calme se n'est pas l'idéal. Donc, chez toi reste le mieux. Mais sa ne te dérange pas? D'accueillir un inconnus comme sa? » Un parasite ? Yuusuke haussa un sourcil à cette remarque, c'était un mot qu'il s'attendait pas à entendre ce soir et surtout pour désigner une connaissance d'Arata. C'était quelqu'un qui vivait avec lui, un parent, un petit ami ? Le japonais n'allait pas chercher à en savoir plus, c'était pas ses affaires après tout, si l'autre voulait s'étendre sur le sujet, il le ferait bien tout seul. Chez lui... ouais bon, c'était effectivement la meilleure solution, il était hors de question d'aller en salle si ils voulaient pas finir par passer la soirée à attendre ou mourir étouffés. Yuusuke n'invitait pas souvent des inconnus chez lui, non, il n'invitait d'ailleurs pas grand monde chez lui mais étrangement, il sentait qu'Arata il pouvait. Comme s'il avait déjà confiance en lui. Puis après tout, c'était juste pour jouer non, passer une soirée sympa entre nouvelles connaissances, pas de crainte à avoir ! Si Arata se révélait être un sale gosse qui voudrait lui faire du mal, il le mettrait direct à la porte, pas trop dur à faire.

    « Ca m'arrive pas souvent mais bon... J'veux pas finir la soirée seul. » Avoua-t-il «  Et tu vas pas m'poignarder ou m'violer donc j'pense pas que y'ai de danger ! A moins que... » Après ces points de suspension, Yuusuke tira la langue à Arata, un peu joueur. C'était pas de la provocation, allez pas croire à des cochonneries non plus, jamais Yuu n'aurait ce genre d'idées avec un mec comme Arata. Même s'il ressentait un p'tit truc, ça n'avait rien à voir avec ce genre de choses, juste un désir de le connaitre mieux et des faire quelques parties en sa compagnie. Cette perspective de soirée lui semblait vraiment géniale, c'était tout à fait le genre de trucs qu'il aimait au lieu d'aller dans les clubs ou de boire jusqu'au petit matin.

    « On va chez moi alors. »

    Ca faisait bizarre de dire ce genre de choses à quelqu'un qu'on vient à peine de rencontrer, ça faisait un peu fin de rendez-vous amoureux. Mais bon, Yuu n'allait pas se formaliser de si peu, il était bien content de s'être trouvé quelqu'un avec qui sécher ses heures de boulot et se détendre un peu. Après tout les exams approchaient et il commençait sérieusement à s'en faire, il lui restait beaucoup à faire et peu de temps et bossait énormément en dehors des cours. Ca ajouté aux heures en tant que host, ça sous entendait que la fatigue ne cessait de s'accumuler, à son plus grand désespoir. Du coup il disait plus non à des sorties pour s'aérer l'esprit.

    Les deux garçons continuèrent tranquillement à boire leur boisson, regardant de temps à autre les passants. Ils parlaient peu mais les mots n'étaient pas nécessaires, le seul bruit du liquide qui traverse les pailles leur suffisait à se sentir bien. Lorsqu'ils eurent tous deux terminés leurs boissons, Yuusuke demanda la note à la petite serveuse agée.

    « La prochaine fois j'te ferais découvrir un de mes endroits à moi, ok ? Comme ça on s'ra quittes ! » Oui parce que prochaine fois il devait y avoir, ils allaient pas en rester là. Enfin c'est ce que Yuusuke espérait, Arata pourrait bien devenir un ami de soirées solitaires, celui qui comprendrait ses passions étranges et avec qui discuter de trucs d'Otaku. Mais bon, il allait pas non plus forcer l'autre à vouloir la même chose. Avec un sourire, Yuusuke déposa l'argent des boissons près de l'addition avant de se lever et de remettre sa veste sur les épaules.

    « Aller, on y va, par contre tu f'ras pas attention au désordre hein... Un étudiant célibataire qui vit seul ça prend pas trop soin de son appart'. »

    Il s'était sentit obligé d'ajouter ça, il avait pas vraiment prévu d'avoir un invité alors fallait déjà se préparer à la catastrophe, un appart' carrément crade et sans dessus dessous. Celui d'un étudiant normal quoi... Une fois Arata prêt, Yuusuke mena la marche et se partit en direction de son appartement, direction Takadanobaba !

___________________
Bof bof pour moi aussi, pas trop motivée ce soir mais sinon tu m'aimes plus ._.
Pour la suite à toi de voir si tu postes une réponse ou pas ^^ J'ferais un autre sujet Dimanche ou lundi pour la suite~
Revenir en haut Aller en bas


I'm Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: [END]- Walk out | ftYuusuke pv   

Revenir en haut Aller en bas
 

[END]- Walk out | ftYuusuke pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: Back to LIFE :: Sujets Terminés ou abandonnés-