AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Chapitre 2 » Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Kushakusha;
PNJ
Nombre de messages : 128


MessageSujet: Chapitre 2 » Histoire   Sam 6 Déc - 6:08


Le contexte

Ce son persistant à ton oreille, ce grincement du bois mordu par des semelles usées, la pluie qui tape et se glisse le long du goudron serpentant la route que tu suis chaque matin pour te rendre au boulot, ce sourire éclaboussant deux joues rosies et ces mains froides qui parcourent ton corps lascivement faisant trembler tes sens d'émotion. Il y a la réalité, tes envies, tes peurs, tes rêves et tes craintes et il y a ce monde, cette nouvelle réalité, la tienne.

    3 Octobre.Le monde a changé tu sais. Le café que tu prenais tant de plaisir à laisser couler le long de ta gorge est devenu amer et nous brûle désormais la peau, le ciel bleu et l'aurore boréale hypnotisante que tu as connu se sont transformés en un brouillard de rejets industriels. Il me fait peur ce monde, tu sais. Je me rends compte, avec les heures et les semaines qui passent que l'homme est mauvais, il détruit ce qui lui a été offert sans vergogne et ça fait mal... la vie est devenue insupportable, le monde est pollué, les gens drogués par tout et n'importe quoi et plus personne ne pense à s'aimer.Tu sais, les gens ne rêvent plus. Les rêves, l'atmosphère les a avalés. Il ne reste plus rien, plus même de cauchemars, il ne reste que le vide, le néant et le noir lorsque les paupières se ferment, ça me fait peur. Alors je ne dors plus... et c'est ce que tous semblent faire. Café amer, seringues infectées et pilules excitantes, tous les moyens sont bons pour rester éveillé et éviter de faire face à nos propres peurs. Mais dormir nous est tout de même indispensable alors parfois... la peur nous submerge une fois les yeux fermés, la peur du noir, comme quand nous étions petits et dans notre sommeil les larmes coulent, nous barrant vulgairement le visage.Tu penses, toi, que sans le rêve l'homme devient fou ? Je crois bien que oui... en tout cas sans les rêves, ce monde l'est devenu, fou. Il commence même à les fabriquer sur mesure, tu te rends compte ? Fabriquer et vendre des rêves !

Année 2014.
Le continent asiatique ne forme plus qu'un seul et même ensemble, les guerres et les catastrophes naturelles ayant modifié le paysage de façon significative. Il n'existe plus de Japon, de Corée ou de Chine, il n'existe que la CAP (communauté asiatique pour la paix), gouvernée par le Conseil communautaire (6 dirigeants de nationalités différentes représentants les anciens pays associés; la Japon, La Chine, La Corée, Le vietnam, la Malaisie et l'Indonésie.).

Cette CAP est devenue la première puissance mondiale, avec l'alliance des deux puissances que sont le Japon et la Chine. Ils furent capable de concurrencer les Etats-Unis ou encore L'Union Européenne dans tous les domaines et possèdent désormais tous les atouts nécessaires pour rester au sommet très longtemps. Touljin, capitale de cette nouvelle puissance est devenue le temple de l'électronique et les buildings poussent sans arrêt, ne laissant plus aucun espace pour le déploiement de la nature. La vie étouffe dans son coeur et rares sont ceux qui savent encore ce que c'est que le véritable bonheur de vivre dans la campagne, entouré de fraîcheur et d'air pur.

La pollution et la vie ultra rapide et surproductive des habitants de Touljin leur a mangé le crâne, attaquant directement toutes leurs ambitions, leurs rêves et leurs désirs, ils sont désormais conditionnés à penser uniquement au succès de leur pays et les mots amours et rêves ne font plus partit de leurs dictionnaires. Le monde est devenu triste.

C'est à partir de ce moment charnier, la montée explosive de sa puissance qu'une toute nouvelle économie s'est développée à Touljin, celle des rêves. Le gouvernement a déboursé des millions pour que les chercheurs s'affairent sur ce concept désormais oublié et grâce à de nouvelles technologies utra-performantes, ils arrivèrent à créer cette machine, le « dreamer ». Bientôt commercialisées et installées un peu partout dans la mégalopole, ces étranges machines aux allures de sarcophages devinrent un vrai phénomène de société. Leur slogan s'affiche partout dans la ville, barrant les façades de ces grands caractères blancs sur fond de nuages gris pâles.

    Are you disappointed, discouraged and discontented with your present level of success? Are you secretly dissatisfied with your present status? Do you want to become a better and more beautiful person than you are today? Would you like to be able to really learn how to be proud of yourself and still not lose genuine humility? Then start dreaming! It's possible! You can become the person you have always wanted to be!

FRANCAIS:
 


La possibilité de rêver sur commande, en payant une certaine somme suivant ses bourses et les rêves que l'on souhaite avoir, cette possibilité de devenir quelqu'un d'autre, de se créer son propre monde et le modeler à sa façon par l'unique force de l'esprit, c'était juste trop beau pour être vrai ! C'est ainsi que les rêves artificiels naquirent.

Mais devant le prix de ces séances de rêve, un marché noir s'est aussi développé, inévitablement. Sous forme de pilules en tout point semblables à des somnifères, les rêves ont commencés à circuler dans le poches des habitants de Touljin... Les « Nice sleep » et les « Golden dream », deux pilules aux effets totalement différents mais possédant toutes les deux de nombreux effets secondaires. Les « Nice sleep » vous promettent un sommeil réparateur et remplit de rêves tous plus merveilleux les uns que les autres tandis que les « Golden dream » vous font l'effet d'une drogue hallucinatoire, transformant le monde dans lequel vous évoluez en un véritable rêve, mais uniquement pour votre cerveau. Beaucoup en arrivent à confondre rêve et réalité et deviennent fous, encore plus qu'ils n'auraient pu l'être sans rêver.

Après tout, rêver n'a pas de prix.


Before your dreams can come true, you have to have those dreams.
-Joyce Brothers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chapitre 2 » Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kusha Kusha :: DEPARTURE :: » Code civil et Contexte-